médias

4 articles1 7 jours 30 90 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Tout
18-09-2018 dedefensa.org 8 min #145832

L'information inutile est inutile

Au cours de la dernière semaine, j'ai essayé de faire de mon mieux pour éviter à mes lecteurs de se retrouver dans une triste situation : celle de penser qu'ils savent ce qu'ils ne savent certainement pas, ou de penser qu'ils savent que quelque chose est vrai alors qu'ils ne le savent très certainement pas. Eh bien, je ne suis pas satisfait des résultats : les gens continuent de m'écrire pour me dire qu'ils savent très certainement ceci ou cela, et comment diable pourrais-je penser qu'ils ne le savent pas ? Vous voyez, ils l'ont lu sur Internet, ils ont regardé plusieurs vidéos Youtube sur le sujet, ils en ont discuté avec plusieurs personnes inconnues ou presque sur les médias sociaux.

16-09-2018 reseauinternational.net 8 min #145752

 Londres vient de commencer une opération sous faux drapeau à Idleb

Le guide du bluffeur pour bombarder la Syrie

Peter Ford, ancien ambassadeur britannique en Syrie, nous présente ici un guide médiatique très utile, décrivant avec justesse ce qu’il appelle : « The Dirty Dozen : Les douze mensonges qu’ils vous racontent pour vous anesthésier dans la perspective des prochains bombardements contre la Syrie ».

Par Peter Ford

16-09-2018 electronicintifada.net 16 min #145746

 De l'ubiquité du mal

Israel running campaign against Jeremy Corbyn

Jeremy Corbyn has been under pressure from the Israel lobby once again. (http://ttps://www.flickr.com/photos/chathamhouse/34292338680 Chatham House/Flickr)

An app operated as part of an Israeli government propaganda campaign issued a "mission" for social media users to make comments against Labour Party leader Jeremy Corbyn, accusing him of anti-Semitism.

This is the latest evidence of an  Israeli campaign of psychological warfare against the UK's main opposition party.

14-09-2018 medelu.org 2 min #145658

La Stratégie de l'émotion

Un livre de Anne-Cécile Robert

Les émotions dévorent l'espace social et politique au détriment des autres modes de connaissance du monde, notamment la raison. Certes, comme le disait Hegel, « rien de grand ne se fait sans passion », mais l'empire des affects met la démocratie en péril. Il fait régresser la société sous nos yeux en transformant des humains broyés par les inégalités en bourreaux d'eux-mêmes, les incitant à pleurer plutôt qu'à agir.