gouvernements

18 articles1 7 jours 30 90 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Tout
20-06-2018 reporterre.net 10 min #142676

Les Ong écologistes sont déçues par le ministre Nicolas Hulot

ONG

L'entrée de Nicolas Hulot au gouvernement avait suscité un espoir chez les défenseurs de l'environnement. Un an plus tard, les ONG accumulent les déceptions et se demandent si l'écologie, même portée par une personnalité telle que celle du ministre, a une place dans la politique macroniste.

« Il perd souvent ses arbitrages. » Après un peu plus d'un an de présidence Macron, et de ministère de Nicolas Hulot à l'écologie, les ONG environnementales ne cachent pas leur déception.

@dav 20-06-2018 tlex.fr 5 min #142673

 « Manu », ou le jupitérisme en danger.

Macronite aigüe

- Hé Manu, ça va va !
- Tu m'appelles pas Manu s'il te plaît ! Tu m'appelles Mon Sieur Le Président, mou Mon Sieur, OK ?
- Hé mais t'es pas du tout le président ! T'es juste là par défaut parce que sinon on se serait tapé l'autre débile de raciste ! Et crois-moi il y en a encore qui sont pas loin de penser que ça n'aurait pas été pire !
Tu n'as été élu qu'à 20% des votes, un cinquième de la population, tu n'es pas du tout légitime ! Quatre personnes sur cinq te haïssent absolument !

20-06-2018 2 articles legrandsoir.info 3 min #142672

« Manu », ou le jupitérisme en danger.

Jean ORTIZ

Il est là, au premier rang, le jeune collégien, cheveux longs et visage d'ange. Le président serre des mains ; « Tocamanetas », on dit chez moi. Il le fait pour marquer des points... Après le président jupitérien, le « Manu » de proximité ? N'y voyez surtout aucune démagogie !

Le jeune collégien, après avoir fredonné quelques mots de « l'Internationale », interpelle gentiment Monsieur le Président de la République (bien malade), avec un diminutif, sans doute trop familier, mais plutôt sympathique.

19-06-2018 dedefensa.org 9 min #142667

Merkel nucléaire, l'Europe au coeur

L'atmosphère est nucléaire au sein de la coalition qui gouverne l'Allemagne, singulièrement et spécifiquement au sein des deux partis-"frères" CDU et CSU. Spiegel Online écrivait vendredi dernier, sur le ton catastrophiste qui convient parfaitement à nos temps crisiques : « La chute de la chancelière, la fin de la grande coalition, la fin de la communauté de la CDU et de la CSU, tout est possible dans la capitale aujourd'hui ».

19-06-2018 reporterre.net 5 min #142642

Hulotscope : l'écologie régresse, et c'est dangereux

L'indicateur élaboré par Reporterre pour évaluer la politique environnementale du gouvernement montre une tendance négative : les mauvaises mesures l'emportent sur les positives.

Reporterre l'avait accueilli amicalement : « Bonne chance, Nicolas Hulot] » souhaitions-nous il y a un an. En l'avertissant : il ne faudrait pas céder sur Notre-Dame-des-Landes (pas d'aéroport, mais aussi pas d'occupation policière) ni sur le nucléaire et l'énergie.

19-06-2018 reporterre.net 14 min #142639

Le constat du Hulotscope : 69 % de mesures négatives pour l'environnement

Il y a un an, Nicolas Hulot prenait la tête d'un grand ministère de la Transition écologique et solidaire. Ministre d'État, numéro 2 du gouvernement Philippe dans l'ordre protocolaire, il a sous sa houlette la ministre chargée des Transports et deux secrétaires d'État. Mais quel poids a-t-il réellement ? Avec son Hulotscope, Reporterre cherche à le mesurer. Bilan : négatif.

Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, fait-il avancer la cause de l'écologie ? C'est pour tenter d'objectiver le poids et la place de Nicolas Hulot et donc des politiques environnementales sous la présidence d'Emmanuel Macron que Reporterre a créé le Hulotscope.

18-06-2018 francais.rt.com 5 min #142635

«Sans solution européenne, c'est la fin de Schengen» : Giuseppe Conte prévient Angela Merkel

18-06-2018 francais.rt.com 7 min #142634

Comment les députés fantômes de Lrem justifient-ils leur absentéisme à l'Assemblée ?

© Pierre Verdy Source: AFP

Quatre députés de La République en marche, cancres de l'Assemblée, ont justifié leur faible activité parlementaire et leurs rares interventions. Famille, timidité, missions annexes ou temps passé en interviews : toutes les excuses y passent.

Quatre parlementaires La République en marche (LREM), peu présents dans l'hémicycle, font partie des députés «fantômes», dont la faible activité parlementaire a été mise en lumière par nosdeputes.fr, site orchestré par le collectif Regards citoyens à partir des données fournies par l'Assemblée.

18-06-2018 francais.rt.com 2 min #142626

«Tu m'appelles Monsieur le président !» : Macron corrige sèchement un étudiant (Video)

© CHARLES PLATIAU / POOL Source: AFP

Au cours des commémorations du 18 juin 1940 célébrées au mont Valérien, Emmanuel Macron s'est vu adresser un «Ca va Manu ?!» par un collégien. Un comportement qui a fortement déplu au chef de l'Etat, qui a donné une petite leçon à celui-ci.

Le chef de l'Etat n'aime pas les familiarités et il le fait savoir. Alors qu'il saluait les collégiens venus assister aux traditionnelles commémorations du 18-Juin 1940 au mont Valérien (Hauts-de-Seine), l'un d'entre eux s'est permis d'attirer l'attention du chef de l'Etat en lui lançant un «Ca va Manu ?!» après avoir entonné les premiers mots de L'Internationale.

18-06-2018 les-crises.fr 6 min #142604

«Il faut prévoir un mécanisme de sortie de l'euro pour l'Italie», par Jean-Michel Naulot

Source : Le Matin Dimanche, Nicolas Pinguely, 10-06-2018

FINANCE
Une procédure de retrait de la zone euro doit être envisagée pour les pays qui auraient besoin de retrouver de la flexibilité économique.

Il assène calmemrot ses vérités. Présent à Montreux dans le cadre des Journées de la prévoyance 2018, organisées conjointement par Pittet Associés et PwC, l'ancien banquier Jean-Michel Naulot décrypte les enjeux liés à l'Italie et à la politique expansionniste du président Trump.

17-06-2018 mondialisation.ca 7 min #142579

L'extrême droite détermine la politique européenne des réfugiés

La Commission de l'Union européenne (UE) prévoit de tripler ses dépenses en matière de migration au cours des six prochaines années. Celles-ci doivent passer de 13 à 35 milliards d'euros (de 15 à 40,5 milliards de dollars).

Cet argent ne sera pas dépensé pour soutenir et intégrer les réfugiés, mais plutôt pour boucler hermétiquement les frontières extérieures de l'Europe, expulser les réfugiés en masse et financer d'autres mesures visant à les dissuader d'entrer en Europe.

17-06-2018 legrandsoir.info 9 min #142559

 Révolution « Pognon de dingue » ? Lettre d'un allocataire du Rsa au président Macron

Ces Français qui voulaient un Roi

PERSONNE

Macron a bien réfléchi : « Tout le système social, on met trop de pognon, on déresponsabilise, on est dans le curatif ». Bien inspiré, Henry de Montherlant écrivit : « La plupart des hommes recèlent en eux-mêmes leur propre caricature. Et cette caricature ressort un jour, à l'improviste, sous le coup de l'événement. »

Tous les cinq ans, maintenant, lors d'une grande et profonde respiration démocratique, les Français se choisissent un monarque républicain, dans une immense communion nationale, en souvenir d'une grandeur à jamais révolue.

15-06-2018 mondialisation.ca 7 min #142508

Face à la colère sociale, Macron intensifie l'austérité au profit des riches

Macron va fouler aux pieds l'opinion et, malgré la chute de sa popularité et l'hostilité populaire envers le "président des riches" après son imposition autoritaire de la réforme de la SNCF, intensifier l'austérité sociale et virer vers l'extrême-droite. C'est ce qu'il a indiqué dans un discours mercredi à Montpellier devant le congrès de la Mutualité, et puis lors d'une tournée en Vendée voir le politicien d'extrême-droite Philippe de Villiers.

14-06-2018 2 articles legrandsoir.info 6 min #142474

 Les propos de Macron sur le «pognon de dingue» que coûteraient les allocations suscitent un tollé

Ce qui coûte cher, ce sont les inégalités sociales, les privilèges monstrueux de quelques-uns, les dégâts humains et sociaux du capitalisme, etc. Macron... piège à niais !

Jean ORTIZ

Salauds les pauvres !! Ils portent la responsabilité de leur situation, vu qu'ils pourraient être riches s'ils le voulaient. « ¡¡ A trabajar !! » « Au travail !! »

Assez de vivre à nos crochets ! Assez de pique-assiettes aux minimas sociaux ! Ça coûte la peau des fesses et on maintient dans la paresse des millions de feignasses ! Allez, au boulot, tire-au-flanc, et à coups de pieds dans le postérieur.

14-06-2018 histoireetsociete.wordpress.com 3 min #142464

 Les propos de Macron sur le «pognon de dingue» que coûteraient les allocations suscitent un tollé

les privatisations... et le « pognon »

Nouvelle phase de vente des bijoux de famille de la part de Macron qui a mis en chantier à la fois les privatisations, l'attaque contre les retraites et qui ouvre un chantier sur les aides sociales dont il considère qu'il coute un « maximum de pognon » sans résorber la pauvreté... Alors que le cas de la SNCF visiblement n'est pas réglé même en étant voté...

Comme on dit il ne faut pas manger trop d »oeufs durs à la fois,ça étouffe...

14-06-2018 arretsurinfo.ch 31 min #142449

 Les propos de Macron sur le «pognon de dingue» que coûteraient les allocations suscitent un tollé

Macron, le Médiocrate

Paru le 13 juin 2018 dans Observatoire du néo-conservatisme

Réformateur, pragmatique et efficace, il est "l'homme que nous attendions", nous laissent entendre des responsables des grands médias. Intellectuellement, il fut très proche du philosophe Paul Ricoeur, nous rabâchent ses admirateurs. Dès 2014, Attali annonçait : » Macron sera président en 2017″, « Nous avons élu un oiseau très rare ! » nous dit Kouchner.

13-06-2018 francais.rt.com 4 min #142442

Surprise : la facture de vaisselle de l'Elysée ne serait pas de 50 000 euros... mais de 500 000

© POOL New Source: Reuters

Si le Journal du Dimanche a révélé le coût du nouveau service de table de l'Elysée dans un article publié le 10 juin, le Canard enchaîné a produit une contre-analyse et estimé que cette vaisselle coûterait en réalité dix fois plus cher.

Dans son édition du 13 juin, Le Canard enchaîné affirme que les chiffres communiqués par les services de l'Elysée au Journal du dimanche concernant le prix du nouveau service de table (1 200 assiettes) par le «Château» (l'Elysée) sous-estiment grandement la facture réelle : «La douloureuse devrait atteindre, voire dépasser, le demi-million d'euros, au vu des tarifs courants affichés par la manufacture.»

13-06-2018 4 articles francais.rt.com 12 min #142438

Les propos de Macron sur le «pognon de dingue» que coûteraient les allocations suscitent un tollé

© Ludovic Marin Source: AFP

Dans une vidéo diffusée par sa conseillère en communication, le président prépare son discours aux dirigeants de mutuelles. Le passage sur le «pognon de dingue» que coûtent selon lui les minima sociaux a indigné, tant à gauche qu'à droite.

«On met un pognon de dingue dans les minima sociaux et les gens sont quand même pauvres», s'est indigné ce 12 juin Emmanuel Macron, dans une vidéo diffusée sur le compte Twitter de sa conseillère en communication, Sibeth Ndiaye‏.