{"168945":{"id":"168945","parent":"0","time":"1581585872","url":"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/02\/13\/para-f13.html","category":"documentaires","title":"Les Oscars 2020: Parasite de Bong Joon-ho de la Cor\u00e9e du Sud remporte des prix importants","lead_image_url":"http:\/\/w41k.com\/img\/newsnet_168945_b5f99e.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"les-oscars-2020-parasite-de-bong-joon-ho-de-la-coree-du-sud-remporte-des-prix-importants","admin":"newsnet","views":"41","priority":"3","length":"13762","lang":"fr","content":"\u003Cp\u003EPar David Walsh\u003Cbr \/\u003E\n13 f\u00e9vrier 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe film sud-cor\u00e9en \u003Ci\u003EParasite,\u003C\/i\u003E r\u00e9alis\u00e9 par Bong Joon-ho, a remport\u00e9 quatre prix importants lors de la soir\u00e9e des Oscars 2020, dimanche soir \u00e0 Los Angeles. Il a remport\u00e9 les prix du meilleur film et du meilleur long m\u00e9trage international, un \u00e9v\u00e9nement sans pr\u00e9c\u00e9dent, et Bong a remport\u00e9 les prix du meilleur r\u00e9alisateur et du meilleur sc\u00e9nario original.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/w41k.com\/\/img\/newsnet_168945_afd6a9.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EParasite\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPour \u003Ci\u003E1917\u003C\/i\u003E, Sam Mendes a remport\u00e9 trois prix (dont celui de la meilleure cin\u00e9matographie d\u00e9cern\u00e9 au v\u00e9t\u00e9ran Roger Deakins), tandis qu'\u003Ci\u003EIl \u00e9tait une fois... \u00e0 Hollywood, Ford contre Ferrari de\u003C\/i\u003E James Mangold et le \u003Ci\u003EJoker de\u003C\/i\u003E Todd Phillips en ont chacun remport\u00e9 deux. Joaquin Phoenix (\u003Ci\u003EJoker\u003C\/i\u003E) et Renee Zellweger (\u003Ci\u003EJudy de\u003C\/i\u003E Rupert Goold) ont remport\u00e9 les prix du meilleur acteur et de la meilleure actrice. Brad Pitt (\u003Ci\u003EIl \u00e9tait une fois... \u00e0 Hollywood)\u003C\/i\u003E et Laura Dern (\u003Ci\u003EMarriage Story\u003C\/i\u003E de Noah Baumbach) ont gagn\u00e9 dans les cat\u00e9gories des meilleurs acteurs et actrices de soutien.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EComme nous l'avons not\u00e9 en janvier, lors de l'annonce des nominations pour les prix: \u00abLes films qui ont jet\u00e9 un regard plus pr\u00e9cis sur la vie am\u00e9ricaine et mondiale, notamment \u003Ci\u003EDark Waters de\u003C\/i\u003E Todd Haynes, \u003Ci\u003EThe Laundromat de\u003C\/i\u003E Steven Soderbergh, \u003Ci\u003EOfficial Secrets de\u003C\/i\u003E Gavin Hood, \u003Ci\u003EVelvet Buzzsaw de\u003C\/i\u003E Dan Gilroy et \u003Ci\u003EJust Mercy de\u003C\/i\u003E Destin Daniel Cretton, n'ont re\u00e7u aucune nomination\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDe plus, \u003Ci\u003EJ'accuse\u003C\/i\u003E de Roman Polanski, un r\u00e9cit dramatis\u00e9 de l'affaire Dreyfus en France dans les ann\u00e9es 1890, l'un des meilleurs films de l'ann\u00e9e, n'a pas re\u00e7u de prix ni de nomination parce que la campagne #MeToo a intimid\u00e9 les distributeurs potentiels et emp\u00each\u00e9 sa distribution aux \u00c9tats-Unis. D'ailleurs, \u003Ci\u003EA Rainy Day in New York de\u003C\/i\u003E Woody Allen n'a pas non plus r\u00e9ussi \u00e0 trouver un distributeur. Cette nouvelle liste noire n'est pratiquement pas rapport\u00e9e dans les m\u00e9dias am\u00e9ricains.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EParasite\u003C\/i\u003E m\u00e9ritait de remporter les prix les plus s\u00e9rieux. Il \u00e9tait nettement sup\u00e9rieur \u00e0 tous les autres films en comp\u00e9tition. Le film de Bong est une oeuvre complexe et troublante sur le d\u00e9sastre social, \u00e9conomique et psychologique que repr\u00e9sente le vaste foss\u00e9 entre les riches et les pauvres. Deux familles, les Kims et les Parks, qui vivent habituellement aux antipodes de la soci\u00e9t\u00e9, sont soudainement rapproch\u00e9es, avec de terribles cons\u00e9quences. Le tout culmine dans une \u00e9ruption de col\u00e8re de classe.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EComme nous l'avions not\u00e9 dans notre premi\u00e8re critique, la Cor\u00e9e du Sud est l'une des soci\u00e9t\u00e9s les plus in\u00e9gales de la plan\u00e8te sur le plan social. Le film de Bong expose, de mani\u00e8re r\u00e9fl\u00e9chie et logique, les r\u00e9sultats \u003Ci\u003Ein\u00e9vitables d'\u003C\/i\u003Eune telle division: les pauvres feront presque tout pour sortir de leurs conditions cauchemardesques, subsistant litt\u00e9ralement dans le monde criminel. Les riches choy\u00e9s, vivant dans un cocon, ne sont absolument pas pr\u00e9par\u00e9s \u00e0 l'envie, la col\u00e8re et la violence que leur domination et leur arrogance provoquent.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBong a r\u00e9cemment d\u00e9clar\u00e9 au \u003Ci\u003EGuardian\u003C\/i\u003E que \u00abla Cor\u00e9e, \u00e0 premi\u00e8re vue, semble \u00eatre un pays tr\u00e8s riche et glamour maintenant, avec la K-pop, l'internet \u00e0 haut d\u00e9bit et la technologie informatique... mais la diff\u00e9rence relative de richesse entre les riches et les pauvres s'accro\u00eet. La jeune g\u00e9n\u00e9ration, en particulier, ressent beaucoup de d\u00e9sespoir\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/w41k.com\/\/img\/newsnet_168945_fc23dc.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EParasite\u003C\/i\u003E de Bong Joon-ho\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe r\u00e9alisateur, dans les notes de production du film, a soulign\u00e9 le fait que \u00abdans ce triste monde, les relations humaines... ne peuvent pas tenir\u00bb. \u003Ci\u003EParasite,\u003C\/i\u003E explique-t-il, repr\u00e9sente des \u00abgens ordinaires\u00bb qui tombent dans une collision \u00abin\u00e9vitable\u00bb. Le film est \u00abune com\u00e9die sans clowns, une trag\u00e9die sans m\u00e9chants\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBong a d\u00e9clar\u00e9 \u00e0 un interviewer l'ann\u00e9e derni\u00e8re: \u00abJe pense que tous les cr\u00e9ateurs, tous les artistes, et m\u00eame juste tout le monde, nous sommes toujours int\u00e9ress\u00e9s par la classe sociale, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, je pense qu'il serait en fait \u00e9trange que nous ne le soyons pas.... Je pense que nous avons tous des antennes tr\u00e8s sensibles \u00e0 la classe, en g\u00e9n\u00e9ral.\u00bb Ce n'est malheureusement pas le cas, comme l'indique la grande majorit\u00e9 des films s\u00e9lectionn\u00e9s aux Oscars cette ann\u00e9e. L'attention de la plupart des cin\u00e9astes am\u00e9ricains est certainement tourn\u00e9e vers eux-m\u00eames et leurs identit\u00e9s ethniques, sexuelles et de genre.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl n'est pas certain que Bong, qui d\u00e9crit son pass\u00e9 et sa situation actuelle comme relevant de la classe moyenne, soit particuli\u00e8rement \u00e0 gauche dans sa pens\u00e9e. Il est peut-\u00eatre simplement plus observateur et plus honn\u00eate que la plupart des gens dans le monde du cin\u00e9ma. (Son manque de clart\u00e9 s'est exprim\u00e9 dimanche soir dans ses commentaires amicaux - dans la mesure o\u00f9 ils n'\u00e9taient pas simplement polis ou diplomatiques - \u00e0 l'\u00e9gard des autres candidats r\u00e9alisateurs Martin Scorsese et Quentin Tarantino, qu'ils l'auraient inspir\u00e9. En fait, \u003Ci\u003EParasite s'\u003C\/i\u003Eoppose de toutes les mani\u00e8res significatives aux films sombres et misanthropes de Scorsese et Tarantino). Depuis deux d\u00e9cennies, Bong s'int\u00e9resse dans ses films \u00e0 l'\u00e9volution de la soci\u00e9t\u00e9 sud-cor\u00e9enne, avec des œuvres telles que \u003Ci\u003EBarking Dogs Never\u003C\/i\u003E Bite (2000), \u003Ci\u003EMemories of Murder (\u003C\/i\u003E2003), \u003Ci\u003EMother (\u003C\/i\u003E2009), \u003Ci\u003ESnowpiercer (\u003C\/i\u003E2013) et \u003Ci\u003EOkja\u003C\/i\u003E (2017).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe triomphe \u00e9clatant d'un film sud-cor\u00e9en sur le ressentiment et les conflits de classe aux Oscars a une certaine signification objective, quelle que soit la suite du programme des Oscars et quelle que soit la mani\u00e8re dont les \u00e9lecteurs se laissent aller et se font des illusions, comme ils en ont l'habitude, les ann\u00e9es suivantes. Malgr\u00e9 tous les efforts des m\u00e9dias, de la hi\u00e9rarchie de l'Acad\u00e9mie et de l'establishment politique en g\u00e9n\u00e9ral pour noyer la culture dans la \u00abrace\u00bb et le genre, les questions sociales s'imposent.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEt ces efforts dimanche soir ont \u00e9t\u00e9 consid\u00e9rables. Les organisateurs de la c\u00e9r\u00e9monie de remise des prix ont \u00e9t\u00e9 piqu\u00e9s et d\u00e9\u00e7us par le r\u00e9sultat du processus de nomination, qui a abouti \u00e0 la nomination d'une seule artiste noire pour un prix d'interpr\u00e9tation (Cynthia Erivo dans \u003Ci\u003EHarriet\u003C\/i\u003E) et \u00e0 l'absence de r\u00e9alisatrices. Les derni\u00e8res semaines ont \u00e9t\u00e9 domin\u00e9es par le \u00abtoll\u00e9\u00bb m\u00e9diatique qui s'en est suivi.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/w41k.com\/\/img\/newsnet_168945_a05152.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003E1917\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe \u003Ci\u003ENew York Times\u003C\/i\u003E, in\u00e9vitablement, a jou\u00e9 un r\u00f4le de premier plan. Le \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E, par exemple, a fait r\u00e9f\u00e9rence dans un article r\u00e9cent \u00e0 \u00abla controverse hors \u00e9cran la plus remarqu\u00e9e des Oscars: la blancheur et la masculinit\u00e9 flagrantes de nombreuses cat\u00e9gories et films majeurs\u00bb. Et un autre article observait: \u00ab\u00c0 l'approche de la 92e c\u00e9r\u00e9monie des Oscars, les gros titres parlaient de ce que nous ne verrions pas: pas de J. Lo [Jennifer Lopez pour \u003Ci\u003EHustlers\u003C\/i\u003E], pas de femmes cin\u00e9astes de haut niveau, presque pas de gens de couleur dans les cat\u00e9gories d'acteurs.\u00bb Et l'implacable \u003Ci\u003ETimes a fait d'\u003C\/i\u003Eautres commentaires: \u00abLe vieux Hollywood - et la fa\u00e7on dont il est repr\u00e9sent\u00e9 par l'acad\u00e9mie et ses nominations - est sous la loupe depuis un certain temps d\u00e9j\u00e0, que ce soit \u00e0 cause de \u003Ci\u003E#OscarsSoWhite\u003C\/i\u003E ou \u003Ci\u003E#MeToo\u003C\/i\u003E ou du manque de reconnaissance envers les r\u00e9alisatrices\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 notre avis, le cin\u00e9ma am\u00e9ricain manque vraiment aujourd'hui de boussole sociale et morale objectivement enracin\u00e9e, orient\u00e9e vers le probl\u00e8me de l'in\u00e9galit\u00e9 sociale et de classe, ainsi que les grandes menaces qui p\u00e8sent sur la population, l'autoritarisme et la guerre. Le cin\u00e9aste qui ignore ces questions, quel que soit son genre, son origine ethnique ou son orientation sexuelle, n'aura que peu de choses \u00e0 dire au public.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/w41k.com\/\/img\/newsnet_168945_363417.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EBrad Pitt dans \u003Ci\u003EOnce Upon a Time... in Hollywood\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECette ann\u00e9e, en r\u00e9ponse \u00e0 la col\u00e8re suscit\u00e9e par les nominations et aux pressions qui en ont r\u00e9sult\u00e9, les organisateurs de la c\u00e9r\u00e9monie de remise des prix ont fait tout ce qui \u00e9tait en leur pouvoir pour injecter la politique de la \u00abrace\u00bb et du genre dans leur programme dimanche soir, et ce de mani\u00e8re \u00e9vidente. En compensant d\u00e9sesp\u00e9r\u00e9ment son incapacit\u00e9 \u00e0 nommer le nombre \u00abappropri\u00e9\u00bb de personnalit\u00e9s \u00abnon blanches\u00bb et \u00abnon masculines\u00bb, l'Acad\u00e9mie a fait en sorte qu'il n'y ait pas de telles plaintes lorsqu'il s'agit des pr\u00e9sentateurs, des chanteurs, des humoristes et des musiciens, et de leurs divers commentaires sur la \u00abrepr\u00e9sentation\u00bb des femmes ou des noirs.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe type de campagne ne r\u00e9pond pas \u00e0 la question l\u00e9gitime et d\u00e9mocratique de l'\u00e9ducation et de la participation culturelle d'un grand nombre de jeunes, de toutes les couleurs et de tous les genres, qui sont exclus de la participation \u00e0 l'industrie du cin\u00e9ma, de la t\u00e9l\u00e9vision et de la musique en raison de leur origine sociale et de leurs conditions \u00e9conomiques. Ce qui est impliqu\u00e9 dans le programme de \u00abdiversit\u00e9\u00bb de l'Acad\u00e9mie est l'acceptation conformiste du \u003Ci\u003Estatu quo\u003C\/i\u003E culturel et la simple redistribution d'une partie des positions et des richesses existantes \u00e0 des Afro-Am\u00e9ricains, des femmes et des homosexuels, d\u00e9j\u00e0 riches dans de nombreux cas.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECela ne concerne qu'une couche relativement mince de la population. Il ne fait aucun doute que divers facteurs expliquent le d\u00e9clin continu de l'audience t\u00e9l\u00e9 des Oscars, qui a atteint le niveau le plus bas de l'histoire dimanche soir, soit 23,6 millions de personnes, mais l'apitoiement sur soi-m\u00eame \u00e0 cause de son origine ethnique ou de son genre, n'a pas de large attrait populaire.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPar exemple, ce moment, d\u00e9crit par ABC News, \u00e9tait tout simplement d\u00e9sagr\u00e9able: \u00ab[Les actrices] Sigourney Weaver, Gal Gadot et Brie Larson se sont r\u00e9unies sur sc\u00e8ne pour pr\u00e9senter une performance in\u00e9dite des meilleures musiques de film s\u00e9lectionn\u00e9es cette ann\u00e9e.\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00abNous voulons c\u00e9l\u00e9brer la premi\u00e8re fois dans l'histoire des Oscars en 92 ans qu'une femme chef d'orchestre dirigera l'orchestre pour cette repr\u00e9sentation\u00bb, a d\u00e9clar\u00e9 Weaver.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAvec Gadot et Larson \u00e0 ses c\u00f4t\u00e9s, Weaver a dit: \u00abToutes les femmes sont des superh\u00e9ros.\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/w41k.com\/\/img\/newsnet_168945_b5f99e.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003ERen\u00e9e Zellweger dans \u003Ci\u003EJudy\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe \u003Ci\u003ENew York Times a\u003C\/i\u003E pris la d\u00e9cision inhabituelle de faire une publicit\u00e9 pour le \u00abProjet 1619\u00bb racialiste et discr\u00e9dit\u00e9 lors de la c\u00e9r\u00e9monie de remise des prix. Le \u003Ca href=\"http:\/\/youtube.com\/watch?v=SZ22PYwpQgI\" target=\"_blank\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-chain\"\u003E\u003C\/span\u003E spot mettait en vedette l'\u003C\/a\u003Eactrice et chanteuse Janelle Mon\u00e1e (qui a en fait ouvert le programme avec un num\u00e9ro musical), comme le d\u00e9crit une publication, \u00abdebout seule sur la c\u00f4te de Virginie\u00bb. L'eau tourbillonne derri\u00e8re elle et la cam\u00e9ra se rapproche d'elle alors qu'elle r\u00e9cite les mots suivants: En ao\u00fbt 1619, un navire pointe \u00e0 l'horizon pr\u00e8s de Point Comfort, en Virginie. Il transportait plus de 20 Africains r\u00e9duits en esclavage qui \u00e9taient vendus aux colons. Aucun aspect du pays que nous connaissons aujourd'hui n'a \u00e9t\u00e9 \u00e9pargn\u00e9 par l'esclavage qui a suivi. L'Am\u00e9rique n'\u00e9tait pas l'Am\u00e9rique, mais c'est \u00e0 ce moment qu'elle a commenc\u00e9\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECyniquement, l'annonce du \u003Ci\u003ETimes\u003C\/i\u003E se terminait par ce titre: \u00abLa v\u00e9rit\u00e9 peut changer notre fa\u00e7on de voir le monde. La v\u00e9rit\u00e9 en vaut la peine\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa politique du Parti d\u00e9mocrate domine le monde du cin\u00e9ma \u00e0 Hollywood. En r\u00e9f\u00e9rence au proc\u00e8s de destitution de Donald Trump qui vient de se terminer, Brad Pitt, en recevant son prix du meilleur acteur de soutien (pour \u003Ci\u003EIl \u00e9tait une fois... \u00e0 Hollywood, de\u003C\/i\u003E Quentin Tarantino), a dit: \u00abIls m'ont dit que je n'avais que 45 secondes, et c'est 45 secondes de plus que ce que le S\u00e9nat a accord\u00e9 \u00e0 John Bolton cette semaine.\u00bb Bolton, bien s\u00fbr, est le r\u00e9actionnaire extr\u00eame et le belliciste avec lequel les d\u00e9mocrates ont form\u00e9 une alliance de facto apr\u00e8s que ses affirmations sur Trump et l'Ukraine dans un livre \u00e0 venir aient \u00e9t\u00e9 divulgu\u00e9es aux m\u00e9dias.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe succ\u00e8s de \u003Ci\u003EParasite\u003C\/i\u003E aux Academy Awards a \u00e9t\u00e9 g\u00e9n\u00e9ralement salu\u00e9 par les m\u00e9dias am\u00e9ricains. Mais tout le monde n'\u00e9tait pas heureux. Bien s\u00fbr, la semaine derni\u00e8re, un chroniqueur de droite a fait son commentaire: \u00ab\u003Ci\u003EParasite\u003C\/i\u003E de Bong Joon-ho est une absurdit\u00e9 surfaite, invraisemblable, de lutte des classes\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais \u00e0 c\u00f4t\u00e9 de ces r\u00e9actionnaires, quelques autres voix nerveuses se sont \u00e9lev\u00e9es. La critique Ann Hornaday du \u003Ci\u003EWashington Post,\u003C\/i\u003E en particulier, a fait savoir que l'importance accord\u00e9e \u00e0 \u003Ci\u003EParasite\u003C\/i\u003E ne lui plaisait pas. La tactique de Hornaday \u00e9tait de traiter \u003Ci\u003EParasite\u003C\/i\u003E comme s'il s'agissait d'une simple variation du cin\u00e9ma de violence gratuite \u00e0 la Tarantino et d'\u00e9viter son contenu social. \u00abLes techniques et les th\u00e8mes que Bong utilise si habilement dans \u003Ci\u003EParasite\u00bb\u003C\/i\u003E, \u00e9critlle en recourant au jargon f\u00e9ministe, \u00abdonnent au film un caract\u00e8re \u00e0 la fois original et \u00e9trangement familier, fruit du regard masculin qui r\u00e8gne encore \u00e0 Hollywood\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn parlant de la c\u00e9r\u00e9monie de remise des prix, Hornaday a affirm\u00e9 que \u00ables extraits des meilleurs films s\u00e9lectionn\u00e9s se d\u00e9roulaient comme tant de r\u00eaves de gar\u00e7ons qui recevaient les jouets qu'ils voulaient, assortis de la d\u00e9marche arrogante, des voitures qui font vroum et des femmes qui sont soit r\u00e9duites au silence soit pratiquement absentes\u00bb. Comment les \u003Ci\u003EPetites Femmes de\u003C\/i\u003E Greta Gerwig aurait-il pu rivaliser \u00abavec tant de films qui mythifiaient les Grands Hommes\u00bb? Mettant dans le m\u00eame panier \u003Ci\u003EParasite\u003C\/i\u003E et l'oeuvre confuse et m\u00eame d\u00e9sorient\u00e9e du \u003Ci\u003EJoker\u003C\/i\u003E, le critique du \u003Ci\u003EPost\u003C\/i\u003E a d\u00e9crit les deux films comme \u00e9tant \u00abpeu originaux et \u00e9triqu\u00e9s, un ramassis de styles visuels \"cools\", souvent empreints de violence sanglante, au service de r\u00e9cits peu convaincants ou tout simplement superficiels\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe \u003Ci\u003EWashington Post\u003C\/i\u003E est la propri\u00e9t\u00e9 de Jeff Bezos, l'homme le plus riche du monde, qui \u00e9tait dans le public des Oscars \u00e0 Los Angeles l'autre soir. Lui aussi pourrait bien convenir que les id\u00e9es troublantes qui propulsent \u003Ci\u003EParasite\u003C\/i\u003E sont \u00absoit peu convaincantes, soit tout simplement superficielles\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E(Article paru en anglais le 11 f\u00e9vrier 2020)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/02\/13\/para-f13.html\"\u003Ewsws.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}