{"168165":{"id":"168165","parent":"167691","time":"1580250515","url":"http:\/\/www.mondialisation.ca\/la-libye-une-confrontation-multidimensionnelle\/5641024","category":"War","title":"La Libye, une confrontation multidimensionnelle","lead_image_url":"http:\/\/w41k.com\/img\/newsnet_168165_9e829d.png","hub":"newsnet","url-explicit":"la-libye-une-confrontation-multidimensionnelle","admin":"newsnet","views":"65","priority":"3","length":"5501","lang":"fr","content":"\u003Cimg src=\"http:\/\/w41k.com\/\/img\/newsnet_168165_9e829d.png\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003E\u003Ci\u003EDepuis l'intervention militaire occidentale en Libye le 19 mars 2011, sous l'\u00e9gide de l'ONU et ce pays vit une situation tr\u00e8s complexe agr\u00e9ment\u00e9e par des divisions et des guerres internes, le tout couronner par des ing\u00e9rences \u00e9trang\u00e8res de tous types.\u003C\/i\u003E \u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 travers plusieurs stratag\u00e8mes bien rod\u00e9s et une multitude de mensonges, le camp occidental a fait voter \u00e0 l'ONU la r\u00e9solution 1973, qui lui a permis d'intervenir en Libye sous pr\u00e9texte d'en finir soi-disant avec la dictature du colonel Mouammar Kadhafi, dans le but d'instaurer la libert\u00e9 et la d\u00e9mocratie. Toutefois, il convient de pr\u00e9ciser que le pr\u00e9sident libyen n'\u00e9tait pas totalement un ennemi jur\u00e9 de l'Occident.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'intervention occidentale en Libye a engag\u00e9 ce dernier dans une voie qui semble pour le moment sans issue. La Libye a \u00e9t\u00e9 mise en sac, sans que des pays comme la Russie ou encore la Chine puissent s'opposer au d\u00e9sastre, comme ce fut le cas pour la Syrie. Aujourd'hui le conflit libyen s'\u00e9ternise, mena\u00e7ant en m\u00eame temps la fragile stabilit\u00e9 africaine, mais \u00e9galement europ\u00e9enne. La r\u00e9cente arriv\u00e9e de la Turquie sur la sc\u00e8ne libyenne, sa confrontation id\u00e9ologico-politique avec l'\u00c9gypte d'une part et l'Arabie Saoudite d'autre part rend la situation encore plus complexe.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENous constatons en prime abord des divisions europ\u00e9ennes au sujet de la Libye, ce qui n'est pas le cas pour la Syrie o\u00f9 le camp europ\u00e9en semble uni, de bon gr\u00e9 ou de force. La chanceli\u00e8re allemande Angela Merkel affirme haut et fort que la solution en Libye est politique. Toutefois, il n'existe aucune solution s\u00e9rieuse propos\u00e9e par les europ\u00e9ens. Le conflit libyen d\u00e9g\u00e9n\u00e8re aux portes de l'Europe attirant une multitude de mercenaires et de terroristes, ainsi que l'intervention de la Russie ou encore la Turquie, avec qui l'Europe n'est pas vraiment en bon terme. Le 19 janvier 2020 Berlin a organis\u00e9 une conf\u00e9rence internationale au sujet de la Libye en pr\u00e9sence de 12 \u00c9tats et 4 organisations internationales ainsi les chefs libyens en conflit, Khalifa Haftar et Fayez Sarraj, ceci sans aucun r\u00e9sultat tangible.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa situation en Libye pr\u00e9occupe \u00e9galement l'Europe d'un point de vue de l'arriv\u00e9e massif de r\u00e9fugi\u00e9s sur ses c\u00f4tes. Cette derni\u00e8re est bien consciente que toutes d\u00e9g\u00e9n\u00e9rations totales en Libye pourraient aboutir \u00e0 une d\u00e9ferlante de barque de r\u00e9fugi\u00e9s vers son territoire. \u00c0 cela s'ajoute les menaces quasi permanentes du pr\u00e9sident Recep Tayyeb Erdogan de renvoyer les r\u00e9fugi\u00e9s syriens et autres vers l'Europe. Ce qui a n\u00e9cessit\u00e9 le 24 janvier une visite de la Chanceli\u00e8re allemande en Turquie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa Russie revient en force sur la sc\u00e8ne libyenne et malgr\u00e9 ses d\u00e9clarations d'\u00eatre l'interm\u00e9diaire entre Fayez Sarraj et Khalifa Haftar, elle semble plus soutenir ce dernier. Ceci se traduit par son veto au Conseil de S\u00e9curit\u00e9 des Nations Unis en sa faveur. Il convient \u00e9galement de prendre en compte que la r\u00e9ussite de la Russie en Syrie, motive cette derni\u00e8re d'intervenir en Libye, comme dans d'autres r\u00e9gions dans le monde. Tout de m\u00eame, la Russie tente de prendre sa revanche en Libye, apr\u00e8s l'erreur strat\u00e9gique qu'elle a commise en 2011 se privant de mettre son veto \u00e0 la r\u00e9solution 1973 de l'ONU. La Russie aspire \u00e9galement \u00e0 avoir une plus grande part du p\u00e9trole et du gaz libyen, notamment apr\u00e8s la signature effectu\u00e9e en f\u00e9vrier 2017 entre le pr\u00e9sident de la firme nationale libyenne de p\u00e9trole et l'entreprise Rosneft russe.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EActuellement la Libye est un champ de confrontation entre Istanbul et le Caire. Cette derni\u00e8re voit dans l'intervention turque une r\u00e9elle menace. Tandis que les objectifs de la Turquie sont multiples, allant du fait de briser son isolement op\u00e9rant au-del\u00e0 de ses fronti\u00e8res, jusqu'au maintenir une position confortable en m\u00e9diterran\u00e9e, afin d'avoir une belle part des ressources gazi\u00e8res. L'intervention turque en Libye permet \u00e0 Ankara de se positionner comme un interlocuteur privil\u00e9gi\u00e9 en m\u00e9diterran\u00e9e, surtout face \u00e0 l'Europe. Enfin, par son intervention en Libye, la Turquie semble vouloir d\u00e9placer les factions arm\u00e9es qui lui sont li\u00e9es en Syrie, afin d'\u00e9viter leur \u00e9parpillement sur son territoire \u00e0 l'issue de la bataille d'Idleb, en Syrie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPlusieurs acteurs interf\u00e8rent dans la crise libyenne, ayant chacun ses propres int\u00e9r\u00eats et sa propre strat\u00e9gie, prenant parti pour Fayez Sarraj ou pour Khalifa Haftar. Tandis que d'autres envie les richesses naturelles de la Libye ainsi que sa place g\u00e9ographique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa confrontation en Libye est multidimensionnelle, elle comporte en premier lieu une guerre entre les forces libyennes de Sarraj et de Haftar, puis une confrontation europ\u00e9enne notamment entre l'Allemagne et la France. L'affrontement est \u00e9galement entre la Turquie et l'\u00c9gypte. Enfin, l'Alg\u00e9rie tente d'impliquer les pays africains voisins \u00e0 la Libye afin d'unir leurs efforts, contribuant \u00e0 une solution viable. Toutefois, elle demeure dans une confrontation implicite avec le Maroc dans le dossier libyen.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUne chose est certaine est que la guerre en Libye continue bel et bien, sans avoir \u00e0 l'horizon une solution politique quelconque ou un cesser le feu durable.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAntoine Charpentier\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa source originale de cet article est \u003Ca href=\"https:\/\/www.french.alahednews.com.lb\/34053\/307\"\u003Ealahednews.com\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\nCopyright \u00a9 \u003Ca href=\"https:\/\/www.mondialisation.ca\/author\/antoine-charpentier\"\u003EAntoine Charpentier\u003C\/a\u003E, \u003Ca href=\"https:\/\/www.french.alahednews.com.lb\/34053\/307\"\u003Ealahednews.com\u003C\/a\u003E, 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.mondialisation.ca\/la-libye-une-confrontation-multidimensionnelle\/5641024\"\u003Emondialisation.ca\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}