{"155075":{"id":"155075","parent":"154636","time":"1555752804","url":"http://www.voltairenet.org/article206218.html","category":"Monde","title":"Le Soudan est passé sous contrôle saoudien","lead_image_url":"http://w41k.com/img/","hub":"newsnet","url-explicit":"le-soudan-est-passe-sous-controle-saoudien","admin":"newsnet","views":"199","priority":"1","length":"2242","lang":"fr","content":"<p><a href="https://www.voltairenet.org/squelettes/elements/images/">voltairenet.org</a></p><img src="http://w41k.com//img/newsnet_155075_99dab0.jpg" /><p>Nous avons appris que le président Omar el-Béchir n'a pas été renversé par le général Ahmed Awad Ibn Auf, comme nous l'avions écris&nbsp;: celui-ci étant en réalité son beau-frère [<a href="#nb1" name="nh1">1</a>]. Tout cela n'était qu'une mise en scène.</p><p>Nul n'a vu le chef d'État en prison. Il semble que lui et sa famille ont été exfiltrés, peut-être en Ouganda, sous la protection des États-Unis (qui officiellement l'accusent de génocide, mais officieusement n'ont jamais cessé de le soutenir).</p><p>Le nouveau chef d'État, le général Abdel Fattah Abdelrahmane al-Burhan (photo), auquel la famille d'Omar el-Béchir a transmis pacifiquement le pouvoir n'est pas un des principaux leaders militaires, mais il fut le chef des forces soudanaises qui se battent aux côtés des Saoudiens contre les Yéménites.</p><p>Désormais le Soudan, qui était sous perfusion économique du Qatar, a été récupéré par l'Arabie saoudite&nbsp;; une perte supplémentaire pour les Frères musulmans et la Turquie (qui dispose d'une base militaire sur l'île de Suakin).</p><blockquote>[<a href="#nh1" name="nb1">1</a>] «&nbsp;<a href="https://www.voltairenet.org/article206064.html">Le renversement d'Omar el-Béchir</a>&nbsp;», par Thierry Meyssan, <i>Réseau Voltaire</i>, 16 avril 2019.</blockquote><p><a href="http://www.voltairenet.org/article206218.html">voltairenet.org</a></p>"}}