«Mainmise» sur le Liban : l'Iran rejette les accusations du Premier ministre démissionnaire Hariri

04/11/2017 29 articles 4 min francais.rt.com #134740

© Mohamed Azakir Source: Reuters

Le ministère iranien des Affaires étrangères a rejeté les «accusations sans fondement» contre Téhéran énoncées par le Premier ministre libanais Saad Hariri. Il a annoncé sa démission en raison de la «mainmise» de l'Iran et du Hezbollah sur le Liban.

«La répétition d'accusations sans fondement [..]. contre l'Iran [..]. montre que cette démission fait partie d'un nouveau scénario pour créer des tensions au Liban et dans la région», a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Ghassemi, le 4 novembre. Quelques heures auparavant, le Premier ministre libanais Saad Hariri avait annoncé sa démission, faisant notamment valoir ce qu'il a appelé la «mainmise» de Téhéran sur son pays. Bahram Ghassemi a d'ailleurs rejeté toute ingérence dans les affaires intérieures libanaises.

Lire aussi

Le Liban se dote d'un nouveau gouvernement dirigé par Saad Hariri

«La subite démission de Saad Hariri et son annonce depuis un pays tiers est non seulement regrettable et surprenante mais montre qu'il joue sur un terrain conçu par ceux ne veulent pas le bien de la région [..]. et le seul vainqueur de ce jeu est le régime sioniste [..]. et non les pays arabes et islamiques», a ajouté le responsable iranien, en faisant référence à Israël.

C'est depuis l'Arabie saoudite, car il dit craindre pour sa vie, que le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a annoncé sa démission de manière inattendue, accusant le mouvement armé libanais Hezbollah et son allié iranien d'avoir la «mainmise» sur le Liban. Son annonce a été retransmise par la chaîne satellitaire Al-Arabiya, à capitaux saoudiens.

Lire aussi : Les terroristes islamistes reçoivent leurs armes de pays alliés des Etats-Unis, selon l'Iran

Le Liban secoué par la rivalité entre Riyad et Téhéran ?

L'annonce de Saad Hariri intervient dans un contexte de fortes tensions sur plusieurs dossiers entre les deux puissances régionales, l'Arabie saoudite, traditionnel allié de Washington et soutien de Saad Hariri, et l'Iran, grand allié du Hezbollah. Les deux puissances soutiennent des camps opposés dans les principaux conflits au Moyen-Orient, en Syrie et au Yémen.

 RTenfrancais03/07/2017 18:26:12  5  15  78054/144
Avec le nouveau prince héritier saoudien, la guerre contre l'#Iran est-elle inévitable ?
➡️

Un an après sa nomination, la démission de Saad Hariri a pris de court l'ensemble de la classe politique libanaise. Le puissant Hezbollah avec lequel Saad Hariri est en conflit depuis des années fait pourtant partie de son gouvernement.

Michel Aoun, chef chrétien de l'Etat libanais a fait savoir qu'il attendrait le retour de Saad Hariri au Liban pour s'informer auprès de lui «des circonstances de la démission» et afin de «décider de la suite», selon son bureau de presse.

Lire aussi : L'Arabie saoudite est un Etat terroriste selon le commandant des Gardiens de la révolution iranienne

francais.rt.com

 commentaire

articles affiliés plus récents en premier
05/12/2017 3 min #135846

Le Premier ministre du Liban annule sa démission et met en garde contre «un dangereux précipice»

© JOSEPH EID / AFP

Un mois après une annonce choc faite depuis l'Arabie saoudite qui avait pris de court le Liban et la communauté internationale, le Premier ministre libanais Saad Hariri est revenu sur sa démission. La France organisera une réunion de soutien au pays.

Après avoir annoncé sa démission à la surprise générale le 4 novembre depuis Riyad, éveillant la suspicion des observateurs, le Premier ministre libanais Saad Hariri est revenu sur sa décision le 5 décembre.

politic 27/11/2017 5 min #135518

Le Sénat s'oppose à la mise en place de la version Macron de l'impôt sur la fortune

Les sénateurs ne reprochent pas au gouvernement de faire des cadeaux fiscaux aux plus riches mais plutôt de ne pas aller assez loin en supprimant totalement l'ISF. Le baroud d'honneur du Sénat fragilise toutefois encore un peu un budget controversé.

La réforme de l'impôt sur la fortune est tombée sur un os au Sénat. Les sénateurs ont en effet retoqué les dispositions du projet de la loi de finances pour 2018 relatives à la réforme de l'impôt sur la fortune (ISF).

27/11/2017 12 min #135517

La Russie en Syrie - L'«échec» militaire déclenche une diplomatie intense

Moon of Alabama

Par Moon of Alabama - Le 21 novembre 2017

Les médias occidentaux avaient prédit que la campagne militaire russe en Syrie se terminerait par un « échec ». Échec ou pas, la campagne est finie. Et maintenant il y a toutes sortes d'efforts diplomatiques en cours pour régler la guerre.

Justice 27/11/2017 7 min #135516

Comment le micro-crédit et l'inclusion financière portent préjudice aux droits humains ?

CC - Wikimedia

Ce papier se base sur un exposé donné à la conférence du réseau européen pour la souveraineté alimentaire qui s'est tenue à Bruxelles, les 28 et 29 septembre 2017. Il ne doit pas être vu comme un document académique exhaustif mais comme matière à réflexion.

Le microcrédit et l'inclusion financière sont des pratiques qui se chevauchent ; chacun basé sur la même idée que faire des affaires avec les pauvres sera bénéfique pour les deux parties.

documentaires 27/11/2017 5 min #135515

La nouvelle théorie de la « menace chinoise » promue par les élites occidentales

par Jiang Feng

En se retirant dès le début de son mandat de l'Accord de partenariat transpacifique, le président Trump a mis fin à la guerre économique avec la Chine. En retour celle-ci a diminué ses droits de douane, non seulement pour les produits US, mais pour toutes ses importations. Ce rapprochement entre Washington et Pékin est sans conteste l'événement économique le plus important de l'année de 2017.

public 27/11/2017 #135514

Michel Collon - Médiamensonges : transformez votre colère en action!

27 Nov 2017

Article de : Michel Collon

Conférence de Michel Collon à la Sorbonne (Paris) dans le cadre du séminaire « Marx au 21ème siècle » (25 novembre 2011). Le conférencier a commencé par demander aux gens les questions qu'ils souhaitaient poser sur les médias.

Aidez-nous] à démasquer les médiamensonge

Latina 27/11/2017 7 min #135513

Venezuela : La fuite d' Antonio Ledezma

27 Nov 2017

Article de : Misión verdad

Antonio Ledezma s'ajoute à la liste des dirigeants de l'opposition qui ont déclaré haut et fort qu'ils lutteraient jusqu'à la fin contre le « régime » et qui ont fini par vivre dans le confort à l'étranger (Colombie, Etats-Unis, Europe) pour ne pas assumer la responsabilité de leurs actes et de leurs paroles.

Latina 27/11/2017 9 min #135512

Venezuela: L'opposition va à la table de dialogue divisée

27 Nov 2017

Article de : Misión verdad

Cette année 2017 a été un calvaire pour l'opposition vénézuélienne qui a vu ses plans d'insurrection aussi bien que ses plans électoraux échouer contre le chavisme. Sans doute, l'absence de direction stratégique et les intérêts divers des membres de la MUD ont joué un rôle important dans l'effondrement de « l'unité » de l'opposition.

documentaires 27/11/2017 6 min #135511

Préliminaire pour des relations Arabie-Israël

« Ce n'est pas une question de guerre contre le Hezbollah, l'Iran ou le Liban, c'est une préparation préliminaire pour une relation ouverte entre l'Arabie saoudite et Israël ». C'est ce qu'a déclaré un décideur lié à la lutte israélo-arabe-iranienne.

Au Yémen, le Hezbollah n'a jamais été présent en grand nombre : quelques dizaines de conseillers étaient dans le pays pour offrir une formation et partager leur longue expérience acquise pendant de nombreuses années de guerre contre Israël et en Syrie.

documentaires 25/11/2017 12 min #135452

Démission de Hariri et nouveaux plans de guerre

Par Jeremy Salt | 21 novembre 2017

S'il est incontestable que la restitution faite par les médias de la démission « forcée » de Saad Hariri est incomplète, il reste à s'interroger sur sa véracité. Etant donné l'assujettissement de Hariri au bloc constitué par l'Arabie Saoudite et les Etats-Unis, sa démission « forcée » ressemble davantage au licenciement d'un cadre d'entreprise qui n'a pas répondu aux attentes de sa hiérarchie.

documentaires 24/11/2017 24 min #135399

Hassan Nasrallah : Saad Hariri et le Liban, otages de l'Arabie Saoudite ?

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 5 novembre 2017, suite à la démission du Premier ministre libanais Saad Hariri

Transcription :

[..]. Mon discours de ce soir sera exclusivement consacré à ce point (la démission du Premier ministre Saad Hariri). Afin de ne pas commencer directement par des analyses ou pour ne pas nous baser simplement sur des analyses (sujettes à discussion), je veux commencer par des faits et des données (avérés).

documentaires 23/11/2017 8 min #135363

Hariri s'en revient-au-pays...

Le premier ministre libanais est rentré dans son pays après une "libération" d'Arabie Saoudite et un sas de décompression d'un séjour de quelques jours à Paris, pour bien marquer l'intervention du président français Macron dans le processus. Officiellement démissionnaire sous les auspices de MbS, le tout-nouveau jeune homme fort d'Arabie, le Premier ministre libanais rentré à Beyrouth a annoncé qu'il suspendait sa "démission"...

23/11/2017 8 min #135358

La France fait rentrer Hariri au Liban sur fond de risque de guerre régionale

Samedi, le président Emmanuel Macron a reçu Saad Hariri, l'ex-premier ministre libanais, à l'Elysée. Hariri avait voyagé depuis l'Arabie saoudite, où on l'avait détenu et il avait annoncé sa démission en direct le 4 novembre sous la pression de Ryad. Hier soir, Hariri a quitté Paris pour Le Caire, où il rendra visite au dictateur égyptien Abdel Fattah El Sissi avant de rentrer au Liban.

22/11/2017 6 min #135341

L'ancien Premier ministre Saad Hariri de retour au Liban après sa démission surprise depuis Riyad

© FADEL ITANI Source: AFP

Trois semaines après avoir pris de court le Liban en démissionnant depuis Riyad, Saad Hariri est rentré à Beyrouth pour participer à la fête de l'indépendance. Son départ, inattendu, a mis en exergue les tensions croissantes dans la région.

L'ancien Premier ministre libanais Saad Hariri est rentré le 21 novembre à Beyrouth trois semaines après sa démission choc, annoncée depuis l'Arabie saoudite qui a été accusée de l'avoir retenu en «otage».

documentaires 17/11/2017 6 min #135194

Saad Hariri: Un héros malgré lui, grâce au Hezbollah son ennemi intime

TRIBUNE LIBRE DANS L'HUMANITÉ DIMANCHE

Arabie Saoudite: Le comportement typique d'un État voyou

Par RENÉ NABA | NOVEMBRE 17, 2017

La purge drastique opérée samedi 5 novembre à Riyad par l'impétueux prince héritier Mohamad Ben Salmane représente un comportement typique d'un État Voyou, dont le point culminant a été la démission forcée du premier ministre Libanais Saad Hariri sur injonction saoudienne, et sa mise en résidence surveillée à Riyad; un fait sans précédent dans les annales internationales.

17/11/2017 #135186

Macron parvient à négocier la libération d'Hariri

Le président français Emmanuel Macron, qui avait été éconduit lors de sa visite à Riyad, a finalement obtenu la libération du Premier ministre libanais, Saad Hariri, détenu avec sa famille en Arabie saoudite.

Après que les États-Unis et la Russie aient appelé l'Arabie saoudite à la raison, la France a officiellement invité M. Hariri et sa famille à Paris. L'Arabie saou

documentaires 16/11/2017 2 min #135165

Coups de dent n° 162 Bienvenue au George V, Mister Hariri!

documentaires 14/11/2017 14 min #135073

L'étrange démission de Saâd Hariri : des jours sombres pour les Libanais ?

Chems Eddine CHITOUR

Saâd Hariri, une démission et des interrogations

« La guerre est la continuation de la politique par d'autres moyens. » Carl Von Clausewitz, officier prussien.

Une étrange information, le Premier ministre libanais démissionne et annonce cela à partir de Riyadh et ceci sans consulter personne ni donner d'explication viable. Les acteurs sont connus et la reprise en main par Damas de ses régions, signe le déclin de l'Etat islamique et du même coup de la perte de puissance de l'axe sunnite Arabie saoudite- Turquie et d'Israël - Etats-Unis.

13/11/2017 7 min #135052

Liban: Pression israélienne sur l'Arabie Saoudite pour contenir le Hezbollah

Par Steven Sahiounie | 10 novembre 2017

L'Arabie Saoudite dit que le Liban lui a déclaré la guerre. En règle générale, une déclaration de guerre est émise par l'agresseur, et non le contraire.

Après la perte de la Syrie, la coalition anti-Iran Etats-Unis-Pays du Golfe des se tourne vers le Liban.

Le Liban, est un petit pays de 3 millions d'habitants en bordure de la Méditérannée Orientale.

Référencé par