Attaque non provoquée sur la Syrie: Israël soutenu par les Etats-Unis commet un crime international odieux

05-05-2013 35 articles resistance71.wordpress.com 9 min #79903

Tony Cartalucci
5 Mai 2013
url de l'article original:
 landdestroyer.blogspot.fr

Non provoqué, Israël a attaqué la Syrie plusieurs fois ces deux derniers jours, incluant une attaque sur la capitale du pays Damas, dans ce qui apparaît être une série de provocations intentionnelles faites pour mener la région dans un conflit plus vaste, que son sponsor états-unien pourrait entrer de manière militaire. Ni attaqué directement par la Syrie, ni capable de citer des preuves tangibles concernant une menace perçue, qu'Israël affirme avoir réagi contre, l'assaut sur la Syrie représente une claire violation du chapitre 7 de la charte des Nations-Unies.

De plus, alors que les Etats-Unis font semblant de se dissocier de la rupture de la paix internationale effectuée par Israël, après avoir de concert mis de l'huile sur le feu d'un conflit régional sectaire dans les frontières syriennes ces deux dernières années, c'est un fait documenté que les Etats-Unis et l'Arabie Saoudite planifiaient d'utiliser Israël pour des attaques contre l'iran et la Syrie, que ces deux pays ne pouvaient pas justifier d'attaquer ni politiquement, ni légalement, ni même stratégiquement.

Ce qui est maintenant espéré est que la Syrie et l'Iran répondent militairement à cette agression, permettant ainsi "de faire tomber la seconde godasse" et de permettre aux Etats-Unis, à la Grande-Bretagne et à la France et leur axe régional d'intervenir directement en Syrie et avec un peu de chance contre l'Iran également.

Un plan insidieux créé et documenté en 2007-2009

Dès 2007, il fut rapporté qu'une conspiration israrélo-saoudo-états-unienne pour renverser les gouvernements d'Iran et de Syrie au moyen de l'armement de terroristes sectaires, beaucoup liés à Al Qaïda, était mis en branle. Le journaliste de renommée internationale vainqueur du prix Pulitzer Seymour Hersh écrivait dans un article du magazine New Yorker: «  The Redirection, » :

"Pour mettre en difficulté l'Iran qui est en grande majorité chi'ite, le gouvernement Bush a décidé de reconfigurer ses priorités au Moyen-Orient. Au Liban, le gouvernement a coopéré avec l'Arabie Saoudite, qui est sunnite, dans des opérations clandestines qui sont censées affaiblir le Hezbollah, l'organisation chi'ite soutenue par l'Iran. Les Etats-Unis ont aussi pris part dans des opérations clandestines visant l'Iran et son allié la Syrie. Une des conséquences de ces activités a été de renforcer des groupes extrémistes sunnites qui épousent la vision militante de l'Islam et sont hostiles aux Etats-Unis et en faveur d'Al Qaïda."

Sur le partenariat spécifique entre Israël et l'Arabie Saoudite il était dit:

"Le changement de politique a amené l'Arabie Saoudite et Israël au sein d'une nouvelle alliance stratégique, qui pense qu'une plus grande stabilité en Israël et en Palestine donnera moins de pouvoir de levier à l'Iran dans la région, de plus tous deux voient l'Iran comme une menace. Additionnellement, les officiels saoudiens mentionnèrent le numéro délicat d'équilibrisme auquel ils devront faire face pour cacher leur rôle dans le soutien des intérêts israélo-américains dans la région. Il fut même dit alors, qu'utiliser Israël pour commettre des attaques publiques contre l'Iran serait préférable pour les Etats-Unis, ce qui impliquerait ultimement les Saoudiens. Il fut dit:

"Les Saoudiens ont dit que, du point de vie de ce pays, ils prenaient un risque politique en rejoignant les Etats-Unis en défiant l'Iran: Bandar est déjà vu dans le monde arabe comme très proche de Bush et de son gouvernement. "Nous avons deux cauchemars", m'a dit l'ancien diplomate. "Que l'Iran n'acquiert la bombe et que les Etats-Unis attaquent l'iran. Je préfererais qu'Israël attaque l'Iran. Je préfèrerais qu'Israël bombarde les Iraniens, ainsi nous pourrions les blâmer. Si l'Amérique le fait, nous serons ceux qui seront blâmés.""

Ce plan fut développé plus avant en 2009 par the  Fortune 500-funded (page 19) Brookings Institution dans leur document, «  Which Path to Persia? » Sur l'Iran, maintenant clairement utilisé contre la Syrie, le scenario était décrit comme suit:

"... Ce serait bien mieux si les Etats-Unis pouvaient cité une provocation iranienne comme justification pour les frappes aériennes avant de les lancer. Clairement, la plus ignoble, la plus mortelle et la plus non-provoquée des actions iraniennes au mieux ce serait pour les Etats-Unis. Bien sûr ce sera difficile pour les Etats-Unis de leurrer l'iran dans une telle provocation sans que le reste du monde ne voit clair dans leur jeu, ce qui le rendrait inefficace. Une des méthodes serait de pousser pour des efforts de changement de régime dans l'espoir que Téhéran répliquerait ouvertement ou même à moitié ouvertement, ce qui pourrait être qualifié d'acte d'agression iranien non provoqué."

» - page 84-85, Which Path to Perisa?, Brookings Institution.

Et:

"Il apparaît qu'Israël ait fait une planifiication et un entrainement extensifs pour ce type de raid aérien et ses avions sont probablement déjà positionnés au plus près de l'Iran que possible, ainsi Israël pourrait être capable de lancer le raid en quelques semaines voire même quelques jours, selon les conditions météorologiques et de renseignement. De plus, comme Israël aura moins besoin ou même d'intérêt à sécuriser un soutien régional pour l'attaque, Jérusalem se sentira moins motivée d'attendre pour une provocation iranienne avant d'attaquer. Bref, Israël pourrait agir très rapidement pour cette option si les leaders américains et israéliens le désirent.

Mais, comme noté dans le précédent chapitre, les raids aériens eux-mêmes ne sont que le début de cette politique. Les Iraniens reconstruiront sans doute leurs établissements nucléaires. Ils répondront sûrement à l'attaque d'Israël et ils pourraient même répliquer contre les Etats-Unis ce qui pourrait créer un prétexte d'attaque et d'invasion pour les Américains." - page 91, Which Path to Perisa?, Brookings Institution.

Et Israël n'attendant pas une justification plausible pour attaquer la Syrie est exactememt ce qu'il vient de se passer. Il doit aussi être noté en particulier, que le dernier paragraphe qui donne une vision a priori de ce que l'axe mené par les USA planifie de faire après cet ignoble crime international: d'engouffrer la région exponentiellement dans un conflit qui pourra enfin justifier de son entrée en guerre et de son agression militaire.

Que devraient faire La Syrie et ses alliés ?

La Syrie, l'Iran, la Russie et d'autres nations qui soutiennent la nation assiégée étaient très sûrement au courant du document de la Brookings Institute "Which Path to Persia ?" et familiers également avec cette stratégie. On peut espérer que toute chose de valeur que les Israéliens chercheraient à attaquer afin de provoquer une réplique désirée et une guerre subséquente, a été placée sous protection accrue ou enlevée et mise hors de portée des attaques potentielles d'Israël.

Une campagne médiatique illustrant la convergence hypocrite et avérée entre Al Qaïda (la soi-disante ASL) et les intérêts d'Israël torpillerait ce qu'il reste de soutien pour cette campagne de terreur soutenue par l'occident en Syrie et mise sévèrement en échec.

De plus, la sélection d'Israël par les Etats-Unis pour perpétrer ces attaques fut spécifiquement faite parce qu'Israël a épuisé sa légitimité internationale depuis longtemps. Ce qu'Israël fait en Syrie est un crime international ouvert, en violation directe de la loi internationale. En ce moment, La Syrie et ses alliés tiennent le point haut moral contre un ennemi qui ne dupe plus le monde. S'il est calculé que la Syrie puisse survivre la brutalité non provoquée d'Israël, il serait alors mieux de ne rien faire ou presque rien et de déclencher internationalement la même fureur qui accompagne la brutalité d'Israël contre les Palestiniens.

A la lumière des Etats-Unis utilisant Israël comme son intermédiaire contre la Syrie, si la Syrie et ses alliés répondent aux attaques, ce serait mieux de le faire également par intermédiaire qu'ils ont également à leur disposition. Tout comme le Hezbollah et les Palestiniens maintenant mettent en échec de manière routinière Israël à la fois stratégiquement et politiquement, la Syrie a maintenant une bonne opportunité de le faire, mais à plus grande échelle.

Les actions inqualifiables d'Israël, le double-jeu méprisable que les Etats-Unis essaient de jouer en feignant de se dissocier des actions de son voyou régional de Tel Aviv et le silence complice de l'ONU, font que les gens de part le monde demandent une réponse de la Syrie ou de l'Iran... ou des deux. En réalité, ceci est exactement ce que l'occident espère, déclencher une guerre conventionnelle plus vaste dans laquelle il aurait l'avantage. En refusant de répliquer directement, la Syrie handicappe la politique occidentale, mettant en lumière le caractère gratuit de leurs attaques sur une nation que l'occident clâme être une menace, mais qui ne répond pas lorsque sa capitale est bombardée. En répondant au travers de ses propres intermédiaires qu'ils pourront nier avoir utilisé, la pression politique et tactique sera mise sur Israël pour mettre fin à ses agressions.

Il apparaît que le front terroriste soutenu par l'occident en Syrie a reçu un coup fatal et se trouve dans le processus d'un effondrement complet. L'attaque par Israël est un signe de désespoir, cherchant à étendre un conflit qui est en passe de prendre fin. La Syrie et ses alliés font maintenant face à la décision difficile et au désespoir dangereux dans les prochains jours, prochaines semaines, avec un axe d'états voyous commettant exponentiellement des atrocités haineuses dans leur quête d'une réplique.

 resistance71.wordpress.com

 Commenter

Articles associés plus récents en premier
23-05-2013 tlaxcala-int.org #80618

La Syrie et Israël: Un couple mal assorti

 Santiago Alba Rico

Après le bombardement israélien de la Syrie, toute analyse de la situation doit être fondée sur la mise en avant des deux uniques données sur lesquelles il est impossible d'avoir des doutes. La première est que, de tous les acteurs impliqués dans la région, le plus irresponsable, le plus irrationnel, le plus dangereux, plus même que le régime syrien ou Al Qaïda, est certainement Israël.

22-05-2013 info-palestine.net 6 min #80561

Syrie : les mauvais calculs israéliens

Abdel Bari Atwan

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, semble perplexe. Il est tout à fait conscient que la fourniture par la Syrie d’armes et de missiles de haute technologie au Hezbollah au Liban, ne s’est pas arrêtée. Mais il est incapable de traiter la question comme il l’aurait fait dans le passé - par l’envoi d’avions pour les détruire - dans la mesure où que la réplique de la Syrie peut être plus agressive aujourd’hui qu’elle ne pouvait l’être auparavant.

18-05-2013 voltairenet.org 4 min #80443

L'attaque israélienne contre la Syrie est un défi à la Russie

par Guennadi Ziouganov

Dans une déclaration du Comité central du parti communiste de la Fédération de Russie, Guennadi Ziouganov revient sur l'attaque israélienne contre Damas au regard du Traité d'amitié et de coopération de 1980 entre l'URSS et la Syrie. Il appelle à la transmission d'armes défensives et non plus simplement à l'application des contrats d'armement défensif.

Réseau Voltaire | Moscou (Russie) | 14 mai 2013

17-05-2013 info-palestine.net 9 min #80371

Les bombardements israéliens appellent une réplique syrienne

Abdel Bari Atwan

Il est possible qu’Al Assad se décide à lancer une attaque contre Israël, préférant conduire une plus noble bataille que celle qu’il mène contre ses concitoyens, écrit Abdel Bari Atwan.

Deux raids aériens israéliens sur des cibles à l’intérieur de la Syrie le week-end dernier ont marqué le début d’une nouvelle phase de la guerre civile syrienne, impliquant indirectement non seulement d’autres puissances régionales, mais également des superpuissances mondiales.

16-05-2013 ep-mir.com 4 min #80334

Halte aux agressions israéliennes en Syrie !

Ci-dessous le communiqué du Mouvement de la Paix condamnant les attaques lancées par l'aviation israélienne contre des objectifs situés en Syrie

"Halte à l'escalade de la violence au Moyen-Orient

Le Mouvement de la Paix condamne les attaques lancées par l'aviation israélienne contre des objectifs situés en Syrie

Ces derniers jours, l'État d'Israël a lancé des raids aériens contre la Syrie en violant l'espace aérien libanais, visant divers objectifs en des lieux différents.

14-05-2013 voltairenet.org 31 min #80247

La Syrie et les illusions dominatrices d'Israël

par Pierre Khalaf

Partenaires | Beyrouth (Liban) | 14 mai 2013

La Syrie et les illusions dominatrices d'Israël

Par Ghaleb Kandil

Les centres de recherche israéliens ont estimé que les événements en Syrie ont imposé des changements stratégiques en faveur d'Israël. Les dirigeants sionistes se sont imaginés avoir éliminé les résultats des victoires de la Résistance au Liban et en Palestine, qui a imposé de nouvelles équations dissuasives stratégiques, surtout depuis la défaite d'Israël, en 2006.

14-05-2013 dedefensa.org 10 min #80213

Recomposition d'un paysage fluctuant.

« L'instrument poétique inventé par Rimbaud est peut-être la seule réplique de l'Occident bondé, content de soi, barbare puis sans force, ayant perdu jusqu'à l'instinct de conservation et le désir de beauté, aux traditions et aux pratiques de l'Orient et des religions antiques ainsi qu'aux magies des peuples primitifs. Cet instrument dont nous disposons serait notre dernière chance de retrouver les pouvoirs perdus ? » René Char, in Recherche de la base et du sommet

13-05-2013 legrandsoir.info 2 min #80194

Le Pc en Inde condamne l'agression israélienne contre des sites en Syrie et affirme sa confiance en la capacité de la Syrie de surmonter la crise

divers

À New Delhi, le Parti communiste d'Inde a réitéré sa condamnation de l'agression israélienne qui a visé dimanche (5 mai) des sites en Syrie, réclamant au Conseil de sécurité de prendre les mesures nécessaires pour faire face à l'arrogance israélienne.

Recevant Ryad Abbas, ambassadeur de Syrie à New Delhi, qui l'a informé de ce qui se passe en Syrie, le secrétaire

13-05-2013 silviacattori.net #80183

« c'est le coup le plus dur porté à la Syrie depuis la guerre d'Octobre 1973 »

Entretien avec Talal El Atrache par Adlène Meddi pour El Watan

12 mai 2013

Quelle lecture faites-vous des récentes attaques israéliennes contre la Syrie ?

Si on regarde bien les pays qui forment « les amis de la Syrie », on se rend vite compte qu'il s'agit de pays pro-USA et pro-Israël. On a décidé d'armer l'opposition et elle est donc sortie des mains des Syriens, un tiers des 120 000 combattants rebelles sont des djihadistes étrangers qui luttent pour leur propre idéologie, instrumentalisés par les pétro-monarchies.

13-05-2013 dedefensa.org 9 min #80180

Évaluation des attaques israéliennes en Syrie

On sait (voir le  22 octobre 2013) que l'institut de recherche Conflicts Forum est basé à Beyrouth, sous la direction d'Alastair Crooke. Il produit d'excellentes analyses sur la situation et les crises de la région du Moyen-Orient, bien entendu principalement centré sur la crise syrienne.

L' institut produit désormais commentaire hebdomadaire général sur la région, son Weekly Comment.

12-05-2013 alterinfo.net #80175

Nabil al Arabi dénonce le silence international face aux crimes israéliens à Al Qods et Al Aqsa

LE CAIRE - Le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al Arabi, a réitéré dimanche sa demande au Conseil de sécurité pour prendre une décision qui amènera Israël à cesser ses violations dans les territoires palestiniens occupés.

Nabil al Arabi a appelé à cet effet, les pays arabes à une action politique et diplomatique sérieuse en signe de solidarité avec les populatio

11-05-2013 info-palestine.net 3 min #80124

« c'est le coup le plus dur porté à la Syrie depuis la guerre d'Octobre 1973 »

Talal El Atrache/Adlène Meddi - El Watan

Talal El Atrache. Journaliste syrien et coauteur de Quand la Syrie s'éveillera *

- Quelle lecture faites-vous des récentes attaques israéliennes contre la Syrie ?

Si on regarde bien les pays qui forment « les amis de la Syrie », on se rend vite compte qu'il s'agit de pays pro-USA et pro-Israël. On a décidé d'armer l'opposition et elle est donc sortie des mains des Syriens, un tiers des 120 000 combattants rebelles sont des djihadistes étrangers qui luttent pour leur propre idéologie, instrumentalisés par les pétro-monarchies.

11-05-2013 info-palestine.net 5 min #80123

Raids israéliens contre la Syrie : la magie s'est retournée contre le magicien

L.Mazboudi - Al-Manar

Un adage arabe cite : la magie du magicien se retourne contre lui. Il désigne l'échec d'une entreprise qui se retourne contre ceux qui l'ont concocté.

Dans le contexte actuel au Moyen Orient, le magicien n'est autre que l'entité sioniste, et sa magie, les raids aériens perpétrés le week-end dernier contre des positions militaires syriennes d'une grande importance.

11-05-2013 4 articles silviacattori.net 5 min #80121

L'échec de l'attaque israélienne en Syrie dévoile les liens des terroristes étrangers avec Israël et rouvre un front fermé depuis 40 ans : Le Golan !...

Plusieurs raids aériens d'Israël contre le territoire syrien et le refus de Damas de répondre au feu par le feu continuent de monopoliser les médias qui spéculent sur différents scénarios de réponse syriens.

11 mai 2013

Jeudi le vice ministre syrien des AE a affirmé à l'AFP que son pays riposterait immédiatement à toute nouvelle action israélienne. " Notre riposte sera puissante et douloureuse, a-t-il affirmé.

10-05-2013 legrandsoir.info 4 min #80110

La vérité c'est qu'après les frappes aériennes israéliennes, nous sommes impliqués (the Independent)

Robert FISK

Des lumières apparaissent dans le ciel de Damas. Un autre raid israélien - "audacieux" bien sûr, selon les partisans d'Israël. C'est le deuxième raid en deux jours contre des dépôts d'armes et des installations militaires de Bachar al-Assad. L'histoire est déjà connue : les Israéliens auraient voulu empêcher une cargaison d'armes de fabrication iranienne - comprenant des missiles Fateh-110 - de parvenir dans les mains du Hezbollah au Liban.

09-05-2013 info-palestine.net 6 min #80033

Les quatre raids qui ont failli provoquer une guerre généralisée

Scarlett Haddad - L'Orient-le-Jour

Il est ainsi clair que « le coup de pouce » israélien à l'opposition, concerté ou non, s'est retourné contre lui et qu'il a fallu une intervention américaine et russe directe pour stopper l'escalade. Quelque part, cela signifie que lorsque le président syrien déclare que le conflit syrien peut provoquer un embrasement généralisé, il avait raison, mais aussi que les grandes puissances ne veulent pas d'un guerre totale...

09-05-2013 silviacattori.net 4 min #80032

Les « progressistes » au lit avec Bibi Netanyahou

Un article de Gilad Atzmon

Une fois de plus émerge un schéma familier : Nos "progressistes" unifiés, une véritable synagogue, un collectif de grands humanistes, prêtent leur soutien aux opprimés. Cette fois-ci c'est le "peuple syrien" qu'ils désirent libérer et leur ennemi est de manière évidente Bachar Al-Assad.

8 mai 2013

C'est un schéma que nous ne connaissons que trop bien maintenant. Avant la "guerre contre la terreur" nous avons été les témoins des intenses campagnes des groupes d'activistes féministes et homosexuels pour le droit des femmes en Afghanistan.

08-05-2013 legrandsoir.info #80020

Le Venezuela et le Cuba condamnent vivement l'agression israélienne contre la Syrie

divers

07 Mai 2013
Caracas - La Havane / Le président vénézuélien Nicolas Maduro a condamné vivement l'agression israélienne contre des sites en Syrie, affirmant qu'elle fait suite aux agressions précédentes menées contre ce pays et constituent une violation des conventions et de la loi internationale.

Dans un communiqué publié par le ministère de l'autorité populaire pour les relations étrangère

08-05-2013 ism-france.org 2 min #80016

Les rebelles syriens expriment leur satisfaction à la télévision israélienne

Par Al Manar
« Une grande joie s'est emparé des cœurs des combattants et des révolutionnaires après le raid israélien contre la Syrie », c'est ce qu'a affirmé Hassan Rastanawi, un des commandants de la rébellion syrienne.

Dans une intervention à la deuxième chaine de télévision israélienne, Rastanawi a prétendu depuis la ville de Homs (centre) qu' « Israël a détruit des caches

 Référencé par : 1 article