Coup d'État en Bolivie - Jules Falardeau, cinéaste, nous en parle

29-11-2019 mondialisation.ca 3 min #165236

Le Canada reconnaît les usurpateurs du pouvoir en Bolivie qui ont renversé le président élu Evo Morales. Un coup d'État « raciste » dit le cinéaste Jules Falardeau, dont le nouveau film « Journal de Bolivie » sera présenté en première mondiale au 41e festival du Nouveau cinéma latino-américain de La Havane, à Cuba, début décembre.

Jules explique comment ce coup d'État a été préparé de longue main. Les putschistes ont rapidement désactivé les médias gouvernementaux, attaqué les autres sources telles que Telesur et RT, créé des centaines de faux comptes Twitter.

Ayant tourné le film il y a à peine 2 ans, il a vu comment les putschistes ont travaillé pour saper le gouvernement de Morales. Il déplore également l'absence d'information juste dans nos médias.

Indépendantiste, Jules souligne l'importance pour les indépendantistes de suivre ces combats et de prendre position pour démontrer dans quel camp un Québec indépendant se trouvera.

w.soundcloud.com

La source originale de cet article est  Le pied à Papineau CKVL
Copyright ©  Jules Falardeau et  Robin Philpot,  Le pied à Papineau CKVL, 2019

 mondialisation.ca

 Commenter