Nouveau jour de grève nationale au Chili, prélude à une grève générale

26-11-2019 histoireetsociete.wordpress.com 4 min #165059

Il faut noter que si le mouvement social dénonce les transactions du gouvernement avec les seuls partis politiques en ignorant le mouvement social qui réclame une véritable assemblée constituante qui transformerait la constitution, cette revendication est aussi celle du parti communiste du Chili et d'autres forces progressistes (note et traduction de Danielle Bleitrach)

 cubadebate.cu
25 novembre 2019

On s'attend à ce que le chômage touche les travailleurs des ports et des aéroports du pays tout entier. Photo: Agence de l'ONU / Archives.

Le Chili s'est réveillé lundi avec un nouveau jour de grève national appelé par les organisations syndicales du bureau de l'unité sociale, qui sera le préambule d'une grève générale prévue pour demain..

Les organisateurs de cette manifestation du mouvement populaire qui bouleverse le Chili depuis le 18 octobre prévoient que ce jour-là la grève concerne les travailleurs des ports et des aéroports au niveau national, auxquels les syndicats des secteurs de l'éducation, de la santé et de l'éducation adhéreront demain. fonctionnaires, entre autres.

Les  manifestations disent le rejet de la manière dont le gouvernement fait face aux revendications de la population, dialoguant uniquement avec les partis politiques et sans écouter le mouvement social qui mène les manifestations de masse.

À cet égard, Barbara Figueroa, présidente de la Centrale unitaire des travailleurs (CUT), a déclaré que le processus constitutionnel conclu avec certaines forces politiques ne tenait pas compte de la gravité de la crise dans le pays ni ne renforçait la nécessité d'une assemblée constituante. qui garantit la participation démocratique de tous.

Il a également demandé la cessation de la répression par la police des manifestations pacifiques et assuré qu'il devait y avoir vérité, justice et réparation pour les victimes de violations des droits de l'homme.

Pour sa part, le porte-parole du Syndicat du port du Chili, José Salazar, a déclaré que le syndicat, en coordination avec les travailleurs du secteur et les dockers de Valparaíso, entamerait la grève à partir de 08h00 (heure locale) dans les 24 ports. du pays à paralyser le travail complètement.

Pour ce lundi, une mobilisation est prévue à 17h00 sur la Plaza de la Dignidad (Baquedano), dans laquelle les femmes joueront un rôle de premier plan en commémorant la journée contre la violence sexiste, et pour la nuit un Cacerolazo à l'échelle nationale.

En attendant, demain mardi, les manifestations commenceront à 11 heures dans toutes les villes du Chili.

Cette grève commence au moment où le président Sebastián Piñera a annoncé la présentation au Congrès d'un projet de loi qui permettrait à la présence de l'armée dans les rues de « protéger l'infrastructure critique » et qui a suscité un vif rejet par ceux qui pensent que cela va générer une plus grande répression

 histoireetsociete.wordpress.com

 Commenter