23/11/2019 histoireetsociete.wordpress.com  5 min #164890

Colombie: le couvre-feu a été décrété dans tout Bogotá

la Colombie est traditionnellement la place forte de l'impérialisme américain et des narco trafiquants, des milices patronales qui agissent avec lui y compris contre le venezuela voisin, des hommes de mains soutenus par le force armée des rtats-Unis, en voyant ce qui se passe dans ce pays je ne peux m'empêcher à la manière dont un cycle de répression mais aussi de guérilla a débuté en Amérique latine en 1948, avec l'assassinat à Bogota du dirigeant de gauche Jorge Eliécer Gaitán ce qui provoque une guerre civile, appelée « La Violencia », entre les deux forces politiques qui se partagent le pouvoir, libéraux et conservateurs. La Violencia dure près de dix ans (1948-1957) et fait 300 000 morts. Cette guerre se termine par un accord de partage du pouvoir entre libéraux et conservateurs, accord dit du Front national, qui dure jusqu'en 1974. Plusieurs groupes armés, notamment de tendance communiste, estiment que cet accord ne se traduit pas par un programme de développement social et de réduction des inégalités et refusent, en conséquence, de rendre les armes. La conscience politique de Fidel est aussi né dans cette guerre, il se trouvait à Bogota lors de l'assassinat de Gaitán, à un congrès d'étudiant et il a partagé impuissant la rage du peuple. On ne comprend pas l'Amérique latine si on ne conçoit pas à la fois la personnalité de chaque pays mais aussi le sang commun qui semble couler dans leurs veines ouvertes par l'exploitation de l'impérialisme (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Les mesures interviennent après une journée de grêve nationale au cours de laquelle plusieurs secteurs ont rejeté le gouvernement colombien. | Photo: Reuters

Publié le 22 Novembre 2019 (il y a 1 heure 29 minutes)

|

À Kennedy, Bosa et Ciudad Bolívar, le couvre-feu commencera à 20h00 (heure locale), tandis que dans le reste de la ville, le couvre-feu commencera à 21h00 (heure locale).

Dans le cadre des journées de protestation contre la politique du président de la Colombie, Ivan Duque, vendredi a été déclaré un couvre - feu dans tout Bogotá.

Auparavant, le maire de cette entité, Enrique Peñalosa, avait annoncé la mise en place d'un couvre-feu à trois endroits au sud de la ville. L'autorité prévoit de déployer quelque 4 000 soldats et 7 000 policiers pour assurer le respect des règles.

Selon les médias locaux, dans les villes de Kennedy, Bosa et Ciudad Bolívar, il commencera à 20h00 (heure locale), tandis que dans le reste du territoire, il sera ouvert à 21h00 (heure locale) et jusqu'à 18h00 (heure locale). Samedi 23 novembre.

Se decreta toque de queda en toda la cuidad de Bogotá en las localidades de Bosa, Kennedy y cuidad Bolivar, desde la 8 pm y en el resto de la capital de los colombianos desde la 9 pm.  telesu@teleSURtv

 https://pbs.twimg.com/media/EKA48PTXUAEr8e1?format=jpg&name=small

 0:27 - 23 nov. 2019
 Información y privacidad de Twitter Ads

Ver los otros Tweets de Hernán Tobar

Cette mesure a été prise pour des « troubles » enregistrés dans le département. Cependant, Peñalosa avait assuré qu'il ne prendrait pas cette décision car « il y a une présence effective de la police dans la ville ».

Une mesure similaire a annoncé jeudi le maire de Cali, Maurice Armitage, à partir de 19h00 (heure locale) à cause d' « une série de vandales, de marginaux et de criminels » qui « volent et pillent des entreprises ».

Les actions ont eu lieu après une journée de chômage national jeudi, au cours de laquelle plusieurs secteurs ont rejeté le gouvernement colombien, qui a fait trois morts et 273 blessés, selon le ministre de la Défense, Carlos Holmes Trujillo.

 histoireetsociete.wordpress.com

 Commenter