Début de l'invasion de la Syrie par Erdogan : Des avions turcs filmés bombardant des cibles kurdes

09-10-2019 reseauinternational.net 8 min #162740

par Tyler Durden.

L'opération militaire turque promise par Erdogan dans le nord-est de la Syrie a commencé, comme l'ont confirmé les médias régionaux et des séquences vidéo.

Lundi soir, des avions de combat turcs ont commencé à bombarder le poste frontière de Semelka, à l'extrême nord-est de la Syrie, à la frontière avec l'Irak.

La chaîne de télévision Al-Mayadeen affiliée au Hezbollah et des médias israéliens rapportent également que des jets turcs ont attaqué des cibles kurdes dans le nord de la Syrie.

#BREAKING: Reports: Turkish warplanes have bombed the Semelka Border Crossing at the Syria-Iraq border

Rapports : Des avions de combat turcs ont bombardé le poste frontière de Semelka à la frontière entre la Syrie et l'Irak

Cela s'explique par le fait que les États-Unis ont prétendu avoir fermé l'espace aérien du nord de la Syrie à la Turquie et alors que des avions russes ont patrouillé le sud de la Syrie, vraisemblablement pour s'assurer que l'incursion turque n'approche pas des positions de l'armée syrienne. Le point de passage de Semelka depuis 2016 a servi de point d'approvisionnement clé des Forces Démocratiques Syriennes entre le gouvernement régional du Kurdistan en Irak et l'Administration Autonome Kurde du nord et de l'est de la Syrie.

L'Agence Anadolu de Turquie rapporte également que des officiers turcs ont été expulsés du Centre d'opérations aériennes interarmées, qui était au cœur des activités anti-État Islamique coordonnées entre les alliés, ce qui signifie que les données de surveillance et de reconnaissance US ne sont plus communiquées à Ankara. Dans le nord-est de la Syrie, un retrait rapide des États-Unis des postes d'observation frontaliers de Tel Abyad et Ras al Ain aurait déjà eu lieu, ouvrant la voie à l'incursion imminente de la Turquie.

Citant la porte-parole du Pentagone, Carla Gleason, Anadolu a cependant noté :

« Elle n'a pas dit que l'espace aérien a été fermé à la Turquie, mais elle a fait remarquer que « si vous n'êtes pas sur l'ordre de mission aérienne, il est vraiment difficile de coordonner les vols dans cette région«.

On notera qu'en ce qui concerne les Kurdes, Erdogan n'a jamais eu de scrupules à devoir « coordonner » ses actions avec les alliés.

Il semble que l'avertissement de Trump sur Twitter de « détruire » l'économie d'Ankara, dirigé à la fois contre les Turcs et contre les faucons US qui accusent le président de jeter les forces partenaires kurdes aux loups, ait été inefficace, selon tous les indicateurs, une campagne aérienne turque a été lancée.

Trump a averti plus tôt dans la journée lundi :

« Comme je l'ai dit avec force avant, et juste pour réitérer, si la Turquie fait quelque chose que je, dans ma grande et inégalée sagesse, considère comme hors limites, je vais totalement détruire et oblitérer l'économie de la Turquie (je l'ai déjà fait avant !)«.

« Ils doivent, avec l'Europe et d'autres, veiller sur les combattants et les familles de l'État Islamique capturés. Les États-Unis ont fait bien plus que ce à quoi on aurait pu s'attendre, notamment en éliminant la totalité du califat de l'État Islamique«, a-t-il ajouté. « Il est temps maintenant que d'autres habitants de la région, dont certains sont très riches, protègent leur propre territoire. Les États-Unis sont grands«, a conclu le président.

Pendant ce temps, le porte-parole militaire de la Turquie a averti de façon inquiétante que l'armée ira de l'avant pour « corriger la démographie modifiée par les Unités de Protection du Peuple (YPG) dans le nord-est de la Syrie » et que « la Turquie ne permettra pas à l'État Islamique de revenir sous quelque forme que ce soit«.

Considérant qu'Erdogan a déjà ignoré les pressions étatsuniennes sur l'acquisition du système de défense aérienne russe S-400, il semble disposé à ne pas prendre en compte le bluff de Trump.

#Turkish armored vehicles set in motion with target #Syria. At the roadside the #TSK is applauded. Via @yasiremres

Véhicules blindés turcs mis en mouvement avec la Syrie pour cible. Au bord de la route, les Forces Armées Turques sont applaudies

Comme les Kurdes syriens ont averti dès le début, et comme le laissent entendre sombrement les propos du porte-parole militaire, il semble que la campagne de la Turquie sera axée sur un nettoyage ethnique complet des Kurdes des régions frontalières.

source :  Erdogan's Syria Invasion Begins: Turkish Jets Filmed Bombing Kurdish Targets

traduction  Réseau International

 reseauinternational.net

 Commenter