Retouche d'une photo de manifestation de Gilets jaunes : le Csa met en demeure France Télévisions

24-09-2019 francais.rt.com 5 min #162049

Le CSA a estimé que France Télévisions avait manqué à ses obligations en matière d'honnêteté et de rigueur de l'information, après la diffusion fin 2018 par France 3 d'une photo retouchée, censée illustrer la mobilisation des Gilets jaunes.

Selon une information dévoilée ce 23 septembre par le syndicat FO de France Télévisions, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a estimé que le groupe France Télévisions avait manqué à ses obligations en matière d'honnêteté et de rigueur de l'information, après la diffusion, neuf mois plus tôt par France 3, d' une photo d'une manifestation de Gilets jaunes retouchée pour masquer une inscription «Macron dégage».

La séquence mise en cause remonte au 15 décembre 2018. Plusieurs internautes s'étaient alors étonnés de la diffusion d'une photo de presse tronquée pour illustrer la mobilisation des Gilets jaunes à Paris lors de l'édition nationale du  19/20 de France 3.

L'épisode avait suscité un tollé sur les réseaux sociaux. De nombreux téléspectateurs et l'auteur de la pancarte, Jean-Baptiste Reddé, alias «Voltuan», militant connu pour ses nombreuses pancartes brandies en manifestations, avaient saisi le CSA.

Interrogé par RT France, l'activiste avait décrit la retouche de l'image comme un «acte de censure» qui «donne une mauvaise image des journalistes».

Affiche retouchée par #France3 : l'auteur de la pancarte, #Voltuan, juge cela «révoltant» (ENTRETIEN)
➡️

Comme le rapporte l'AFP, dans sa décision prise cet été, le CSA a estimé que «la diffusion d'une photographie ainsi modifiée, altérant sa signification dans un contexte particulièrement sensible», constituait «un manquement à l'exigence d'honnêteté de l'information» qui s'impose à France Télévisions et «un manquement à l'obligation de rigueur dans la présentation et le traitement de l'information».

Le CSA a cependant estimé qu'il n'y avait pas lieu d'infliger une sanction au groupe public, qui «ne conteste pas l'existence de ce manquement, a immédiatement pris l'initiative d'informer les téléspectateurs et les acteurs du secteur audiovisuel de l'erreur commise et de s'en excuser», et a en outre affirmé avoir «mis en œuvre une série de mesures []... pour éviter, à l'avenir, la réitération de manquements de cette nature».

 Lire aussi : Le manifestant dont le panneau a été retouché par France 3 annonce avoir saisi le CSA

 francais.rt.com

 Commenter