Un petit rappel de la faible valeur des analyses partisanes.

10-09-2019 lesakerfrancophone.fr 5 min #161464

Par  Moon of Alabama - Le 9 septembre 2019

Avi Issacharoff est un  « expert sur le Moyen-Orient » israélien qui écrit pour le Times of Israel et d'autres publications du même genre.

Le 27 août, il  affirmait que les drones qui ont attaqué le Hezbollah à Beyrouth ne venaient pas d'Israël et que le dirigeant du Hezbollah, Hassan Nasrallah, mentait à ce sujet :

« Nasrallah ment au sujet des drones israéliens à Beyrouth ; le Liban doit faire urgemment preuves de sagesse »

Lorsqu'il s'agit des récents développements entourant l'attaque israélienne d'Akraba au sud de Damas samedi soir, et en particulier les deux mystérieux drones qui se sont ensuite écrasés/ont explosés dans le bastion du Hezbollah de Dahiyeh, à Beyrouth, Nasrallah ment. Il ment comme un arracheur de dents. Il a menti dans son discours de dimanche soir lorsqu'il a décrit ces deux événements récents. Et il a menti dans la déclaration que son organisation a publiée lundi soir, affirmant que les deux drones "israéliens" survolant Beyrouth transportaient des explosifs. Tout d'abord, comme cela a déjà été largement rapporté, il ne s'agissait pas de drones israéliens. Ils ne ressemblaient pas non plus à des drones israéliens. Tous les enfants de Dahiyeh savent que si Israël était impliqué dans cet incident, il n'avait certainement pas l'intention de faire exploser ou d'assassiner qui que ce soit, mais plutôt de transmettre un message. Même si nous croyons un instant que le récit de Nasrallah, où il décrit comment l'un de ces drones a volé à une altitude si basse que les gens du voisinage ont pu le faire tomber en lui jetant des pierres, est-ce que quelqu'un au Moyen-Orient, qui a déjà vu un drone israélien, trouve cette description crédible ?... Dans l'intervalle, l'explication officielle israélienne de ce qui s'est réellement passé n'a pas été entendue et, par conséquent, le terrain a été laissé ouvert au déluge de mensonges diffusés par le Hezbollah. Et à cause de ces mensonges, Nasrallah s'est, du coup, acculé lui-même dans les cordes, et tout le Liban avec lui.

Cinq jours seulement après avoir accusé Nasrallah d'être un menteur, il s'avère que c'est Avi Issacharoff le menteur. Soudain, il ne  doute plus du tout que le drone venait d'Israël et avait été utilisé contre le Hezbollah :

Le Hezbollah avait juré de se venger de l'opération de l'armée israélienne contre le quartier de Dahiya à Beyrouth la semaine dernière, ainsi que du meurtre de deux de leurs agents au sud de Damas,... En fin de compte, les opérations complexes qui ont eu lieu presque simultanément à Akraba, au sud de Damas, et dans la Dahiya de Beyrouth - dont les détails restent largement confidentiels à l'heure actuelle - n'ont pas provoqué une réponse trop énergique du Hezbollah.

Il ne montre bien sûr aucun remords au sujet de la fausse « analyse » fournie précédemment, ni aucune rétractation de l'absurdité qu'il avait écrite cinq jours auparavant.

En réponse à l'attaque israélienne, Nasrallah a promis de tirer sur les drones israéliens s'ils survolaient le Liban. Aujourd'hui, cette promesse a été  tenue pour la première fois :

Le mouvement du Hezbollah, soutenu par l'Iran, a déclaré lundi qu'il avait abattu et saisi un drone israélien alors qu'il traversait la frontière libanaise, une semaine après une confrontation éclair entre ces ennemis de longue date.... Le groupe militant chiite a déclaré qu'il avait par la suite récupéré l'appareil, mais n'a pas fourni d'images. Une porte-parole de l'armée israélienne a déclaré à l'AFP qu'un drone "est tombé" en territoire libanais, ajoutant qu'"il n'y a aucun risque de vol d'informations".

Nasrallah est attendu pour un autre discours ce soir. Il pourra faire d'autres annonces qu'Avi Issacharoff et d'autres « analystes » pourront ensuite remettre en question.

Ils sont libres de le faire, mais on saura d'avance qui croire.

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par Jj pour le Saker Francophone

 lesakerfrancophone.fr

 Commenter