La Grande-Bretagne a piraté le navire iranien Grace 1

20-07-2019 lesakerfrancophone.fr 8 min #159432

L'Iran réagit et prend un pétrolier britannique en otage.

Par  Moon of Alabama − Le 19 juillet 2019

En juillet, les Britanniques ont utilisé leur base coloniale de Gibraltar pour s'emparer du pétrolier iranien 'Grace 1' et de ses 2 millions de barils de pétrole en cargaison. Le Corps des Gardiens de la révolution iraniens (IRGC) a alors menacé de prendre des mesures similaires contre les navires britanniques. Aujourd'hui, Gibraltar annonce qu'il gardera le 'Grace 1' pendant un mois supplémentaire. On peut supposer que ces plans vont bientôt changer.

Il semble qu'aujourd'hui, vers 16 h UTC, l'IRGC a saisi sa chance.

via  Marinetraffic -  Agrandir

Le pétrolier britannique « Stena Impero » se rendait de Fujairah, aux Émirats arabes unis, à Jubail, en Arabie saoudite.

En déchiffrant l'image ci-dessous, nous pouvons spéculer sur ce qui s'est passé. Juste après avoir traversé le détroit d'Ormuz d'est en ouest, le navire a été approché par des vedettes rapides de l'IRGC. Le navire a fait un virage serré vers le sud en direction d'Oman, mais il n'a pas pu distancer les vedettes du Corps des gardiens de la révolution islamique. Il a été arraisonné. Il a ensuite ralenti, fait un virage serré de 180 degrés et s'est dirigé vers le nord. Il se trouve maintenant dans les eaux iraniennes. Le dernier signal du système d'identification automatique (AIS) qu'il a émis fut vers 17 h 30 UTC.

via  Marinetraffic -  Agrandir

Le Stena Impero, IMO 9797400, est un pétrolier sous pavillon britannique. Construit en 2018, il a un poids brut de 49 682 tonnes. Le propriétaire est Stena Bulk XIII Cyprus Limited, qui est probablement contrôlée par la  société suédoise Stena Bulk AB, domiciliée à Göteborg, en Suède. L' opérateur est Northern Marine Ltd à Glasgow, en Écosse. Le navire navigue sous pavillon britannique.

La saisie du navire aujourd'hui est une autre conséquence de la stupide politique anti-iranienne de Trump, que les sous-fifres britanniques semblent soutenir. Les États-Unis tentent de mettre en place un service d'escorte militaire pour les navires dans le détroit d'Ormuz. Mais  aucun pays ne veut y adhérer :

Les États-Unis ont des difficultés à obtenir l'appui de leurs alliés pour une initiative visant à renforcer la surveillance des voies de navigation pétrolière vitales au Moyen-Orient, car ces derniers craignent d'accroître les tensions avec l'Iran, selon six sources bien au fait de la question.... «Les Américains veulent créer une "alliance de volontaires" qui affronteront les attaques futures", a déclaré un diplomate occidental. "Mais personne ne veut s'engager sur la voie de l'affrontement et participer à la pression américaine contre l'Iran."... Une source provenant du monde de la sécurité britannique a déclaré qu'il n'était pas viable d'escorter tous les navires commerciaux, un point de vue partagé par plusieurs autres pays.... "C'est tout simplement impossible. Le détroit est déjà trop surpeuplé", a déclaré un responsable asiatique au sujet d'un système d'escorte dans le détroit d'Ormuz qui mesure 21 miles (33 km) de large à son point le plus étroit.

Les imbéciles à Londres qui ont écouté John Bolton et qui ont donné l'ordre de pirater le navire iranien sont maintenant dans le pétrin. C'était une décision complètement stupide. Il n'y a pas grand-chose qu'ils puissent faire maintenant, si ce n'est de laisser partir le 'Grace 1'. Mais qui en Grande-Bretagne peut maintenant en donner l'ordre ? Theresa May est quasiment partie et Boris Johnson est toujours occupé à recueillir des votes pour devenir le prochain premier ministre.

Mise à jour : Le Corps des gardiens de la révolution islamique a maintenant  confirmé qu'il avait capturé le navire :

La marine des Gardiens de la révolution islamique a annoncé dans un communiqué que le pétrolier britannique 'Stena Impero' a été capturé vendredi soir pour avoir enfreint la réglementation maritime internationale en traversant le détroit d'Ormuz. Le pétrolier britannique a été saisi par les forces navales de l'IRGC dans la première zone navale à la demande de l'Organisation portuaire et maritime de l'Iran dans la province d'Hormozgan, selon un communiqué. Le navire britannique a été amené au port et livré à l'Organisation portuaire et maritime pour les procédures juridiques et judiciaires, a-t-il ajouté.

Mise à jour de 19:00 UTC

Un autre navire semble avoir « violé la réglementation maritime internationale ». Le 'Mesdar', IMO 945262672, est passé d'est en ouest à travers les eaux territoriales de l'Iran au nord de l'île d'Abu Musa quand il a soudainement fait un virage à 90 degrés et a navigué vers le nord vers la côte iranienne.

via  Marinetraffic -  Agrandir

D'une longueur de 333 mètres et d'une largeur de 60 mètres, ce navire battant pavillon libérien est un très gros transporteur de pétrole brut. Son poids brut est de 315 802 tonnes. Le navire venait de Lanshan, en Chine, et devait se rendre à Ras Tanura, en Arabie Saoudite. Le dernier signal AIS du navire a été reçu à 17 h 30 UTC. Le gestionnaire/exploitant et  propriétaire (?) du Mesdar est Norbulk Shipping Ltd à Glasgow, en Écosse.

Mise à jour de 20:15 UTC

L'IRGC a laissé partir le 'Mesdar' après lui avoir rappelé les règles en cours. Le navire a fait route vers le sud-ouest pour poursuivre son voyage comme prévu.

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par Jj pour le Saker Francophone

 lesakerfrancophone.fr

 Commenter