Ali Aarrass est le Géant de la Bande du Brabant Wallon, Belliraj est son chef... et moi je suis le pape !

19-07-2019 investigaction.net 5 min #159362

19 Juil 2019
Article de :  Luk Vervaet

Cela aurait pu être un poisson d'avril mais un tel poisson, personne ne l'aurait avalé... Ils ont donc décidé de le garder jusqu'au premier jour des vacances, quand plus personne ne fait vraiment attention aux nouvelles. Le problème, c'est qu'il ne s'agit pas d'une blague de mauvais goût, mais d'une affaire extrêmement grave.

Selon la presse, Peter Callebaut, l'avocat des parties civiles dans le dossier des Tueurs du Brabant wallon a découvert « une nouvelle piste spectaculaire » dans un dossier sur cette Bande, rédigé par un « haut fonctionnaire fédéral, expert dans des affaires de terrorisme ».

Pour rappel, la Bande des Tueurs du Brabant a tué 28 personnes lors de braquages de supermarchés (surtout Delhaize) pendant les années 1982-1985. Près de quarante ans après, ces assassins qui avaient clairement pour but de semer la terreur en tuant un maximum de personnes, enfants compris, n'ont toujours pas été identifiés. Jusqu'à la découverte de la nouvelle piste spectaculaire, lancée hier dans la presse : « Le chef de la Bande serait Abdelkader Belliraj, qui travaillait pour Abu Nidal. Le principal tueur de la Bande, appelé « le Géant », serait Ali Aarrass. Belliraj et Aarrass sont tous les deux enfermés au Maroc, le premier condamné à perpétuité et le dernier risque d'être libéré l'année prochaine ! »

Ma première réaction hier soir à cette nouvelle spectaculaire a été : mais où est l'éthique journalistique si on peut lancer ce genre d'accusation horrible, avec nom et prénom, contre des personnes détenues à 2000km d'ici, dans des conditions extrêmement dures et sans aucune possibilité de réplique ? Publication, sans aucun commentaire critique ? A-t-on pensé à leurs proches, à leurs enfants qui doivent passer ces deux mois de vacances avec cette « piste » en tête, et qui devront affronter leurs copains ou copines de classe en septembre ?

Comme il s'agit d'une piste spectaculaire, nous proposons quelques autres pistes et questions aussi spectaculaires.

D'abord : qui est ce fonctionnaire fédéral, expert en terrorisme, dont on ne mentionne pas le nom contrairement à celui des accusés ? Pourquoi cette piste digne d'un mauvais film policier est-elle lancée maintenant ?

Ensuite, pourquoi cette accusation contre Ali Aarrass, l'homme qui était à la tête de la campagne mondiale d'Amnesty international contre la torture et qui doit être libéré dans moins d'un an ? Est-ce parce qu'il y a des forces au sein de l'appareil policier ou judiciaire qui souhaitent empêcher cette libération ? Est-ce parce qu'il est toujours en procès contre l'État belge qu'il veut faire condamner pour non-assistance à un citoyen torturé ayant la double nationalité ? Est-ce parce qu'il est toujours en procès contre l'état espagnol pour extradition illégale ? Est-ce parce que le Maroc souhaite le discréditer à fond avant sa sortie de prison, avant qu'il ne puisse dénoncer ce qu'il a vécu ? Toutes des pistes qui devraient être prises au sérieux par les services de police et de la justice, et par la presse.

Ensuite sur Belliraj. Jamais inculpé en Belgique, il a été condamné en 2008 à la peine d'emprisonnement à perpétuité au Maroc pour association terroriste et pour avoir commis six meurtres en Belgique dans les années 80-90. Meurtres à nouveau jamais élucidés en Belgique. Dans un rapport des fonctionnaires américains présents au procès, rapport dévoilé par Wikileaks, il y a un constat sans appel : ce procès était un déni de justice. À la demande du Maroc, la justice belge a à nouveau réexaminé cette affaire des six meurtres récemment, et elle est arrivée à un non-lieu ! Ce qui fait tomber toute l'accusation contre Belliraj comme un château de cartes.
Jusqu'à la découverte de cette « nouvelle piste » : si on n'arrive pas à le faire condamner pour six meurtres, on pourrait toujours essayer de lui mettre vingt-huit autres meurtres non élucidés sur le dos. Bref. En lançant cette nouvelle piste, veulent-ils empêcher la tenue du nouveau procès auquel il a droit ?

Enfin, je tiens à dire ceci. La seule piste spectaculaire à examiner dans le dossier des Tueurs du Brabant est celle qui a été formulée dès le début et maintenue jusqu'à aujourd'hui. Celle de l'extrême droite et de la gendarmerie belge voulant semer la terreur pour pousser la Belgique à installer un régime policier. Mais creuser cette piste spectaculaire ne risque pas d'arriver dans une Belgique où les fascistes de Schild & Vrienden et autres amis font leur entrée spectaculaire au parlement.

Oui, Ali Aarrass est un géant. Un géant d'humanité.

Source :  Freeali.eu

 investigaction.net

 Commenter