Centrafrique / Malnutrition : mobilisation d'une aide humanitaire de 1,9 million d'euros

03-07-2019 aa.com.tr 3 min #158661

Central African Republic

AA / Bangui / Sylvestre Krock

Un projet d'envergure a été lancé par l'Unicef et l'union européenne, mercredi à Bangui, en vue de prévenir et traiter la malnutrition aigüe en Centrafrique.

Le projet est doté d'une enveloppe substantielle de 1,9 million d'euros (environ 1.246.318.300 francs CFA) d'aide humanitaire, selon le communiqué de presse conjoint Unicef-UE.

Ce projet vise les régions du pays touchées par la crise et où la prévalence de la malnutrition aigüe est supérieure aux seuils d'alerte, précise le communiqué.

De manière concrète, cette enveloppe permettra de couvrir la prise en charge de 12.000 enfants atteints de la malnutrition aiguë sévère ; le renforcement du système de surveillance nutritionnelle et d'alerte précoce ; le renforcement des capacités des agents de santé et des relais communautaires dans la prise en charge de la malnutrition ; la sensibilisation des familles aux bonnes pratiques pour l'alimentation des jeunes enfants, ainsi que, plus généralement, le renforcement de la coordination des acteurs sur le terrain dans la réponse aux urgences nutritionnelles.

Pour le chef de bureau du service humanitaire de l'UE, Cheick Ba, « la dénutrition a des effets dévastateurs sur la survie et la croissance des enfants ; s'attaquer à cette crise silencieuse, demeure l'un des principaux piliers de l'assistance humanitaire européenne en Centrafrique ».

Et de poursuivre : « La violence et l'insécurité ont gravement affecté les moyens de subsistance et les activités agricoles. Le revenu des ménages a baissé, alors que les prix des produits alimentaires ont augmenté. Tous ces facteurs ont un impact majeur sur l'état nutritionnel des enfants ».

Pour sa part, Christine Muhigana, Représentante de l'Unicef en Centrafrique a salué l'aide de l'UE en faveur des enfants centrafricains, ce qui permettra, bien évidemment, à l'Unicef de « traiter les enfants atteints de malnutrition aiguë sévère, mais également de mener des actions de prévention et d'éducation qui sont essentielles pour que les enfants grandissent en bonne santé ».

Notons que les statistiques disponibles montrent clairement que la prévalence de la malnutrition aiguë sévère en RCA a largement dépassé les 2% en 2018, le seuil d'urgence selon OMS.

Pour cette année 2019 en particulier, l'enquête nutritionnelle (SMART, 2018) évalue à 110.000 enfants qui sont dans le besoin de soins, contre la malnutrition aiguë sévère dont 45.000 ont besoin de soins vitaux.

 aa.com.tr

 Commenter