Les « camps de concentration » de Trump

26-06-2019 12 articles tlaxcala-int.org 6 min #158280

 Charles M. Blow

La cruauté des séparations familiales d' immigrants ne doit pas être tolérée.

« Les cages ne sont pas faites pour les bébés » : des manifestants devant le Homestead Temporary Shelter for Unaccompanied Children (Refuge temporaire pour enfants non accompagnés) à Homestead, en Floride, dimanche. Photo Lynne Sladky/Associated Press

Je me suis souvent demandé pourquoi les braves gens de bonne conscience ne réagissent pas à des choses comme l'esclavage, l'Holocauste ou la violation des droits de la personne.

Peut-être sont-ils simplement devenus insensibles à l'horreur que constitue le fait que nous pensons et discutons rarement des hommes qui sont encore détenus à Guantánamo Bay sans inculpation ni procès, et qui pourraient tout aussi bien y mourir.

Peut-être que les gens se lassent de se débattre avec leur colère et leur impuissance, et qu'ils oublient cette pensée et essaient simplement de continuer leur vie, de s'occuper de leur conjoint et de leurs enfants, de faire le dîner et de faire les lits.

Peut-être qu'il y a simplement cette chose géante, silencieuse et froide qui dérive dans la culture comme un iceberg qui perce à peine la surface.

Je crois que nous réfléchirons un jour à cette période de l'histoire usaméricaine où les enfants migrants ont été séparés de leurs parents, certains ayant été enfermés en cage, et que nous nous demanderons : comment est-ce arrivé ?

Pourquoi n'étions-nous pas dans la rue tous les jours pour exiger la fin de cette atrocité ? Comment avons-nous pu continuer nos vies, dégoûtés mais pas distraits ?

Des milliers d'enfants migrants ont été séparés de leurs parents.

Comme NBC News l'a rapporté en mai :

« On sait qu'au moins sept enfants sont morts en détention depuis l'année dernière, après presque une décennie au cours de laquelle aucun enfant ne serait décédé sous la garde du Service des douanes et de la protection des frontières des USA ».

L'inspecteur général de la Sécurité intérieure a décrit les conditions monstrueuses dans les centres de détention.

Et, la semaine dernière, un avocat de l'administration Trump a fait valoir devant un panel incrédule de juges du neuvième circuit que les brosses à dents, le savon et des dispositions appropriées pour dormir n'étaient pas nécessaires pour que le gouvernement puisse satisfaire à son obligation de maintenir les enfants migrants dans des conditions « sûres et sanitaires ».

Comme l'un des juges l'a demandé à l'avocat :

« Êtes-vous sérieusement en train de soutenir que vous ne considérez pas que l'accord exige que vous fassiez autre chose que ce que j'ai décrit : Froid toute la nuit. Lumières allumées toute la nuit. Dormir sur le sol en béton et tu auras une couverture en aluminium ?"

Arrêtez-vous et réfléchissez à ça. Non seulement ces enfants n'ont pas de lits, mais on n'éteint même pas les lumières pour qu'ils puissent dormir. La privation de sommeil est une forme de torture, purement et simplement.

Comment cela peut-il arriver ? Pourquoi est-ce que ça arrive ?

La semaine dernière, dans un rapport de l'Associated Press sur un poste de patrouille frontalière du Texas, des avocats décrivaient « une nourriture, de l'eau eau et des sanitaires inadéquats pour les 250 nourrissons, enfants et adolescents ».

D'après le rapport :

« Un garçon de 2 ans enfermé en détention veut être tenu dans les bras tout le temps. Quelques filles, âgées de 10 à 15 ans, disent qu'elles ont fait de leur mieux pour nourrir et apaiser le tout-petit collant qui leur a été confié par un gardien il y a quelques jours ».

Le rapport explique ailleurs :

« Trois filles ont dit à des avocats qu'elles essayaient de s'occuper du garçon de deux ans, qui avait mouillé son pantalon et n'avait pas de couche et portait une chemise tachée de mucus quand l'équipe juridique l'a rencontré ».

Le rapport poursuit :

« Une jeune Guatémaltèque de 14 ans a dit qu'elle tenait deux petites filles sur ses genoux. 'Moi aussi, j'ai besoin de réconfort. Je suis plus grande qu'eux, mais je suis aussi une enfant', a-t-elle dit."

Quiconque n'a pas le cœur brisé en lisant ça est un monstre. Et pourtant, trop d'USAméricains semblent parfaitement d'accord avec ces conditions. L'an dernier, Laura Ingraham de Fox News a comparé les centres de détention pour enfants à des "camps de vacances". Ce ne sont pas des camps d'été. Ils sont plus proches de ce que la députée Alexandria Ocasio-Cortez a appelé des camps de concentration.

Elle a reçu pas mal de retours de manivelle pour cette description, ses détracteurs se plaignant que le terme était trop étroitement lié aux horribles abominables de l'Holocauste.

Personne ne veut être accusé d'invoquer la loi de Godwin : « Quand une discussion en ligne se prolonge, la probabilité d'une référence ou d'une comparaison avec Hitler ou les nazis approche 1. ». En d'autres termes, 100 pour cent.

Cependant, la semaine dernière, le présentateur de MSNBC Chris Hayes a gazouillé :

« Dernier commentaire à ce sujet : Le terme " camp de concentration " est un terme extrêmement chargé et je comprends pourquoi beaucoup de gens sont, de bonne foi, mal à l'aise avec son application aux fins de la loi de Godwin, entre autres. Alors appelons-les simplement "camps de détention" et concentrons-nous sur ce qui s'y passe ».

Le créateur de la loi lui-même, Mike Godwin, a répondu :

« Chris, je crois que ce sont des camps de concentration. N'oubliez pas que l'une de leurs fonctions est de punir les personnes et les familles qui sont détenues. Donc, même le terme "chargé" est approprié ».

Les amis, nous pouvons utiliser toutes les formes de langage flou que nous voulons, mais les USA, sous la direction de Donald Trump, se livrent actuellement à un acte insensé. Il a promis de sévir contre les immigrés et pourtant, sous sa présidence, les immigrés demandeurs d'asile ont afflué. Et il affronte cette vague avec une cruauté indescriptible.

Donald Trump gère des camps de concentration à la frontière. La question est : qu'allons-nous faire à ce sujet ?

Courtesy of  Tlaxcala
Source:  nytimes.com
Publication date of original article: 23/06/2019

 tlaxcala-int.org

 Commenter

Articles associés plus récents en premier
18-07-2019 lesakerfrancophone.fr 16 min #159341

Une brève histoire des camps de concentration des États-Unis

Par Brett Wilkins − Le 21 juin 2019 − Source  CounterPunch

Camp de concentration (nom) : « Lieu dans lequel un grand nombre de personnes, en particulier des prisonniers politiques ou des membres de minorités persécutées, sont délibérément emprisonnées dans une zone relativement petite dotée d'installations inadéquates, parfois pour effectuer du travail forcé ou pour attendre des exécutions massives. »

17-07-2019 tlaxcala-int.org 4 min #159284

Willem Van Spronsen s'en est pris au système concentrationnaire Us : la police l'a exécuté

CrimethInc.

Le 13 juillet 2019, Willem Van Spronsen a été abattu par la police de Tacoma (État de Washington) après avoir tenté d'incendier des véhicules utilisés pour la déportation des migrants enfermés au Northwest Detention Center.

Militant révolutionnaire, anticapitaliste, antifasciste, Will Van Spronsen, 69 ans, est mort en s'attaquant au système concentrationnaire usaméricain.

16-07-2019 tlaxcala-int.org 9 min #159235

La dernière guerre de Trump contre la réalité : camoufler les camps de concentration

 Heather Digby Parton

Malgré de nombreuses preuves de conditions inhumaines, Trump et ses sous-fifres sont prêts à présenter des "faits alternatifs".

Ceci n'est pas....

un camp de concentration....

juste un "village de tentes" pour enfants migrants à Tornillo, Texas.

13-07-2019 strategic-culture.org 19 min #159124

How We Ended Up With Kids in Cages

Hysteria won't solve anything. We've created a politicized immigration system and we need to fix it.

Peter Van BUREN

How did we end up with kids in cages? We put them there, across multiple administrations, creating a politicized immigration and asylum system that constrains better options.

It's time to stop saying this isn't who we are and it's time to start looking beyond the hysteria.

Bill Clinton's 1996 Illegal Immigration Reform and Immigrant Responsibility Act set  new records for immigrants detained.

11-07-2019 wsws.org 6 min #158993

La Haut-Commissaire aux droits de l'homme des Nations Unies dénonce les «conditions scandaleuses» pour les immigrants dans les camps de concentration américains

Par Josh Varlin
11 juillet 2019

La Haute-Commissaire aux droits de l'homme des Nations Unies, Michelle Bachelet, a publié lundi une déclaration condamnant les conditions de détention des immigrants détenus par le gouvernement américain dans des camps de concentration situés le long de la frontière sud avec le Mexique. Sa déclaration évoque la séparation des enfants de leurs parents, les «conditions scandaleuses» dans le réseau de centres de détention et d'autres violations flagrantes des droits de l'homme et du droit international qui constituent la politique officielle de l'administration Trump.

05-07-2019 wsws.org 8 min #158727

Le jour d'indépendance aux États-Unis: le militarisme et le spectre de la dictature

Par Patrick Martin
5 juillet 2019

Cet article est la traduction d'un article paru hier en anglais.

Les moyens de défense contre le danger étranger sont toujours des instruments de la tyrannie chez nous. Chez les Romains, c'était une maxime constante d'exciter une guerre, chaque fois qu'on redoutait une révolte. Partout en Europe, les armées, sous prétexte de défendre, ont réduit les peuples en esclavage.

04-07-2019 wsws.org 10 min #158682

Ocasio-Cortez et d'autres parlementaires américains menacés par la police des frontières

Par Barry Grey
4 juillet 2019

Une délégation de plus d'une dizaine de membres du Groupe hispanique du Congrès a déclaré s'être senti menacée et avoir du affronter les railleries et moqueries des agents de la police des frontières lors d'une visite lundi dans des centres de détention pour immigrants au Texas.

Parmi les législateurs démocrates figurait la députée Alexandria Ocasio-Cortez qui a été la cible de messages sexuellement obscènes et violents sur une page Facebook secrète d'agents des douanes et de la police des frontières (CBP) dont l'existence fut révélée lundi par un article de ProPublica.

04-07-2019 wsws.org 7 min #158680

Des milliers de personnes protestent contre les camps de concentration pour immigrants aux États-Unis

Par Josh Varlin
4 juillet 2019

Des milliers de personnes ont manifesté mardi à travers les États-Unis avec le slogan «Fermez les camps», exigeant la fermeture du réseau de camps de concentration dans lesquels des immigrants sont détenus.

Organisées par le groupe libéral MoveOn et par des organisations axées plus largement sur les droits des immigrés et les droits de l'homme, les manifestations étaient une expression modeste mais significative de l'opposition de masse au traitement brutal réservé aux immigrants par l'Immigration and Customs Enforcement (ICE) et le Customs and Border Protection(CBP).

29-06-2019 wsws.org 7 min #158451

Les démocrates donnent 4,6 milliards de dollars pour les camps de concentration de Trump

Par Eric London
29 juin 2019

Les démocrates de la Chambre des représentants ont voté massivement pour accorder 4,6 milliards de dollars hier à la Gestapo du service de l'immigration américaine afin de faire une razzia et d'emprisonner des milliers d'enfants immigrés dans des camps de concentration.

Ce vote est une approbation politique de la politique fascisante de Trump. Il révèle les démocrates en tant que parti profondément anti-immigrés hostile aux droits démocratiques de toute la classe ouvrière.

27-06-2019 wsws.org 9 min #158322

Non aux camps de concentration en Amérique !

Par Eric London
27 juin 2019

L'administration Trump commet, le long de la frontière entre les États-unis et le Mexique et dans les camps de concentration pour immigrés des États-Unis, des crimes d'une telle dépravation et d'un tel sadisme qu'ils ont marqué d'infamie toutes les branches du gouvernement, les deux grands partis et tout l'establishment politique. Des centaines de millions de gens dans le monde sont écœurés par la pourriture au cœur même du capitalisme américain.

26-06-2019 truthout.org 23 min #158311

They Are Concentration Camps and They Are Also Prisons

The words "Holocaust" and "concentration camp" were trending on Twitter on Tuesday. Alexandria Ocasio-Cortez had referred to the prison camps that migrant children are being kept in as "concentration camps," and  a virtual war erupted. The feigned outrage of conservatives was loud. Some argued that the Holocaust was a singular event, to which no parallel should be claimed.

 Référencé par : 3 articles