Golfe d'Oman : deux navires pétroliers auraient été attaqués, la marine américaine a reçu des Sos

13-06-2019 68 articles francais.rt.com 7 min #157750

© Hamad I Mohammed Source: Reuters

La cinquième flotte américaine a reçu des appels de détresse après que deux pétroliers auraient été attaqués dans le Golfe d'Oman. Les deux navires auraient été évacués. Les prix du pétrole ont bondi à la suite de cette annonce.

Au moins un pétrolier aurait été touché par des torpilles au large des Emirats arabes unis dans le golfe d'Oman ce 13 juin. Deux navires pétroliers auraient été évacués et leurs équipages seraient en sécurité, selon l'agence Reuters qui cite TradeWinds, le plus grand service mondial d'informations sur les transports maritimes. De même source, ces pétroliers sont le Front Altair des îles Marshall et le Kokuka Courageous qui bat pavillon panaméen. Selon une déclaration des autorités maritimes d'Oslo, le Front Altair, pétrolier propriété du groupe norvégien Frontline, a été «attaqué» au moyen de trois explosions constatées à bord. Ce tanker de 110 000 tonnes est actuellement en flammes selon les informations de l'AFP et des secours sont sur place.

La compagnie BSM Ship Management de Singapour a également fait savoir qu'un de ses navires, le Kokuka Courageous, avait été la cible d'un «incident de sécurité» et que les 21 membres d'équipage avaient abandonné le bateau.

Les prix du pétrole ont bondi de 4% en conséquence des informations relatives à ce que le Royaume-uni a qualifié d'«incident». La cinquième Flotte américaine a pour sa part fait état de deux «appels de détresse», tôt dans la journée du 13 juin, émanant de deux pétroliers dans le Golfe d'Oman qui auraient été la cible d'une «attaque». Dans un communiqué, cette flotte basée à Bahreïn a déclaré : «Nous sommes au courant d'une attaque signalée contre des pétroliers dans le Golfe d'Oman. Des Forces Navales américaines dans la région ont reçu deux appels de détresse distincts.»

 Lire aussi : Londres craint qu'un conflit n'éclate «par accident» dans le Golfe arabo-persique

L'Iran a fait savoir, via son agence de presse officielle, avoir porté secours à 44 marins.

#Iran Assisting Affected Oil Tankers in #Oman Sea; 44 Sailors Rescued
Iran Assisting Affected Oil Tankers in Oman Sea; 44 Sailors Rescued - Society/Culture news - Tasnim News Agency
TEHRAN (Tasnim) – Hormozgan Maritime Search and Rescue Centre in Southern Iran has managed to evacuate the crew of two large oil tankers hit by two successive blasts in the Sea of Oman on Thursday morning, an informed source said.
 voir

Ni les Emirats arabes unis, ni Oman n'ont réagi dans l'immédiat. La marine britannique a annoncé que le Royaume-uni et ses partenaires menaient actuellement une enquête sur cet «incident». Selon les informations de Reuters, une source a évoqué une une «attaque extérieure» qui aurait impliqué une mine magnétique en ce qui concerne le pétrolier Kokuka Courageous. Cette même source a fait savoir que la totalité de l'équipage de ce bateau avait été prise en charge par le navire Coastal Ace et que le Kokuka Courageous était «à la dérive sans personnel à bord».

Synthèse d’actualité (2/8)#Oman #Iran #USA 2 pétroliers en feu à cause d’une attaque selon la Marine US en mer d'Oman, près des côtes iraniennes. Dès l'annonce de l'incident, le cours du brut a grimpé, dû au contexte de tensions Iran/USA qui avait conduit au sabotage de navires.

Une autre source citée par Reuters a fait savoir que le Front Altair avait déclaré un feu à bord provoqué par une «attaque en surface» et que l'équipage avait été pris en charge par le navire Hyundai Dubai.

Détails à suivre...

 Lire aussi : Exercices militaires : Washington mène des simulations de frappes aux portes de l'Iran

 francais.rt.com

 Proposer une solution
newsnet 19/06/13 11:23

oh putain en fait ils déguisent un incident juste pour faire remonter les prix, maintenant que daesh ne peut plus le faire, quitte à créer une pollution majeure


Articles associés plus récents en premier
11-07-2019 lesakerfrancophone.fr 20 min #159015

Un ancien officier de marine montre les failles du narratif américain sur l'attaque du pétrolier par l'Iran

Par [ Nafeez Ahmed] − Le 25 juin 2019 − Source  Medium.com

L'administration Trump a publié une série de preuves photographiques et vidéo appuyant son affirmation selon laquelle son Renseignement démontre comment l'Iran a attaqué un pétrolier japonais près du détroit d'Hormuz.

03-07-2019 lesakerfrancophone.fr 16 min #158637

Des responsables iraniens et américains ont participé à un forum russe sur la sécurité

Pourtant personne n'en parle

Par Federico Pieraccini − Le 21 juin 2019 -  Strategic Culture

La dixième réunion internationale sur la sécurité vient de s'achever dans la ville russe d'Oufa. Le forum a été peu reporté dans les médias, pourtant il est l'un des rares exemples de réunions multilatérales entre des représentants de haut niveau de pays en conflit.

02-07-2019 entelekheia.fr 13 min #158610

Politique étrangère des Usa : Trump entretient des illusions dangereuses sur l'Iran

Ce n'est pas la première fois que l'Amérique jauge un autre pays à l'aune de ses propres valeurs et se trompe lourdement. Cette fois, c'est l'Iran que Trump entend soumettre à sa volonté - ou plutôt, c'est un Iran faible fantasmagorique, et non le véritable Iran, dont la réalité contredit quotidiennement ses illusions. Jusqu'où tout cela peut-il aller ?

Par Alastair Crooke

01-07-2019 reseauinternational.net 12 min #158539

Que fera la résistance palestinienne en cas de guerre contre l'Iran ?

par Rasha Abou Jalal

principal soutien] aux organisations de la résistance palestinienne, on peut s'interroger quant à l'attitude de ces organisations en cas d'affrontement militaire entre l'Iran et les États-Unis.

Quelles sont les chances pour qu'une telle confrontation débouche sur un nouveau conflit entre les factions de la résistance et Israël, le principal allié des États-Unis contre l'Iran au Moyen-Orient ?

01-07-2019 2 articles mondialisation.ca 7 min #158524

Russie, Chine, Iran... et la victoire de Vienne

La rencontre des États signataires restés dans l'« Accord sur le nucléaire iranien » [France, Royaume-Uni, Allemagne, Russie, Chine et l'Iran], attendue depuis le retrait des États-Unis le 8 mai 2018, a finalement eu lieu à Vienne hier, 28 juin, sur fond d'une double menace :

La menace américaine dirigée contre quiconque commercerait avec l'Iran, résumée par la déclaration de Brian Hook, l'envoyé spécial des États-Unis pour l'Iran, signifiant aux Européens : « Vous devez choisir entre Washington et Téhéran ».|

29-06-2019 francais.rt.com 3 min #158471

L'Iran porte plainte contre Washington à l'Onu sur l'affaire du drone américain

© Tasnim News Agency Source: Reuters

Téhéran a porté officiellement plainte contre les Etats-Unis auprès du Conseil de sécurité de l'ONU sur l'affaire du drone américain, entré selon l'Iran, dans son espace aérien avant d'être abattu par ses forces.

«[L'Iran] a porté plainte auprès du Conseil de sécurité de l'ONU et du secrétaire général de l'organisation après qu'un drone américain a violé l'espace aérien iranien et a été abattu», a fait savoir l'agence de presse Tasnim le 28 juin, citant les propos du ministre adjoint des Affaires étrangères Gholamhossein Dehghani.

28-06-2019 dedefensa.org 19 min #158418

L'Otan contre l'Iran ? La France dit « non »

Le nouveau secrétaire à la défense US désigné ("faisant fonction" pour l'instant) a rencontré ses homologues de l'OTAN pour les exhorter à se regrouper autour des USA en cas de conflit avec l'Iran. L'accueil a été plutôt réservé,  sinon glacial.

« Mark Esper rencontrait ses homologues de l'OTAN à Bruxelles cette semaine pour tenter d'amener les membres de l'OTAN du côté de Washington alors que la confrontation avec Téhéran s'intensifie.

27-06-2019 reseauinternational.net 6 min #158368

Le jeu des mini-blocs peut-il éviter le pire ou au contraire l'accélerer?

Une brève réflexion sur la tension actuelle dans le Golfe et au Moyen-Orient

L'exacerbation des tensions entre les États-Unis d'Amérique et la République Islamique d'Iran est aggravée par une nouvelle forme de surenchère non-verbale et relevant plus de la symbolique de la puissance figurée que d'une rivalité géostratégique.

C'est l'échec patent de la guerre au Levant, marquant la faillite des révolutions colorées 2.0 et l'inadéquation des guerres hybrides 3.0 qui a exacerbé à son paroxysme la tension actuelle entre Washington, dont la politique étrangère est otage des intérêts stratégiques israéliens et saoudiens, et Téhéran et ses alliés dont ceux acquis durant la longue guerre en Syrie.

27-06-2019 entelekheia.fr 7 min #158340

Le coût d'une guerre des États-Unis contre l'Iran ? Le pétrole à 250 dollars le baril

Hier, à la suite de la frappe iranienne contre un drone espion américain, le président des USA a menacé l'Iran « d'annihilation » si une autre attaque contre « quoi que ce soit d'Américain » se reproduisait. Mais Trump peut-il mettre cette menace à exécution sans jeter à bas toute l'économie mondiale, qui dépend en grande partie d'un prix du pétrole relativement stable ? Un expert militaire russe répond.

27-06-2019 reseauinternational.net 7 min #158339

Les États-Unis aggravent considérablement le risque de guerre nucléaire

Le 5 juin, le président russe Vladimir Poutine et le président chinois Xi Jinping ont parrainé un document commun sur le renforcement de la stabilité stratégique mondiale à l'ère moderne. Dans ce document, ils ont identifié divers facteurs qui minent la stabilité et la sécurité mondiale.

Les deux dirigeants attachent une importance toute particulière à la maîtrise du recours à l'arme nucléaire montrée par tous les États disposant de ces moyens de destruction de masse (ADM).

27-06-2019 reseauinternational.net 9 min #158338

L'Iran prévient qu'en cas de guerre, les pays arabes seront ciblés : Les Usa agissent « comme le lion dans un conte persan »

Par Elijah J. Magnier: @ejmalrai

Traduction : Daniel G.

L'Iran a  convoqué le chargé d'affaires des Émirats arabes unis à Téhéran afin de condamner la permission donnée par les Émirats aux USA d'utiliser la base d' Al-Dhafra pour lancer leur  drone espion Global Hawk (un joujou valant environ 130 millions de dollars) abattu le 20 juin par le système de missiles antiaériens du Corps des gardiens de la Révolution iranienne (CGRI).

26-06-2019 legrandsoir.info 4 min #158272

Si Julian Assange avait été vénézuélien...

RÉPUBLIQUE SOCIALE

Le 11 avril dernier Julian Assange, fondateur du site Wikileaks, était arrêté par la police du Royaume-Uni alors qu'il était réfugié dans l'ambassade de l'Equateur à Londres depuis août 2012. Plus récemment le gouvernement anglais a ratifié l'ordonnance autorisant l'extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis. L'audience qui sera consacrée à l'examen de celle-ci a été fixée au 24 février prochain.

25-06-2019 lesakerfrancophone.fr 8 min #158262

Trump cherche une « coalition de volontaires » contre l'Iran

Par  Moon of Alabama - Le 24 juin 2019

Après un week-end plutôt calme, l'administration Trump s'est engagée aujourd'hui dans une nouvelle tentative contre l'Iran.

Aujourd'hui, le département du Trésor a  sanctionné les dirigeants du Corps des gardes de la révolution iranien (IRGC).

25-06-2019 les-crises.fr 8 min #158245

De nouvelles sanctions américaines « majeures » attendues lundi contre l'Iran

Source :  France 24, AFP, 24-06-2019

 Washington confirme des sanctions

Alors que les États-Unis ont tenté de mener des cyberattaques contre l'Iran, Washington doit annoncer lundi de nouvelles sanctions "majeures" contre Téhéran en représailles du tir qui a abattu un drone américain le 20 juin.

25-06-2019 reseauinternational.net 9 min #158237

Le Missile de Tel-Aviv, l'Avion d'Hormuz et l'Accord sur le nucléaire...

Par Nasser Kandil

Lorsque Israël se préparait aux élections anticipées entre fin 2018 et avril 2019, nombre d'analyses prévoyaient une guerre de Netanyahou sur Gaza afin de garantir sa victoire. La guerre n'ayant pas eu lieu, ces prévisions ont été renvoyées au-delà des élections afin de faciliter la formation du gouvernement. Puis, lorsque Netanyahou a échoué à former son gouvernement et que la guerre n'a pas eu lieu, certains ont continué à parler d'une guerre à venir.

25-06-2019 reseauinternational.net 11 min #158236

Pour mieux comprendre les politiques de défense et la diplomatie au Proche et Moyen-Orient

Sous le titre « Pour mieux comprendre les politiques de défense et la diplomatie au Proche et Moyen-Orient », j'expose en 3 pages les raisons qui expliquent, selon moi, les positions et objectifs de la coalition occidentale dans cette région du monde ainsi que ceux du camp opposé.

Ce point de vue est partagé par nombre de mes anciens collègues français et étrangers.

Bonne lecture.

DD

25-06-2019 reseauinternational.net 26 min #158234

Cinq leçons de la crise du Golfe Persique...

Après la destruction d'un drone américain1 - jeudi 20 juin -, qui se trouvait bien dans l' espace aérien iranien, Donald Trump a réagi en deux temps : il a d'abord déclaré que l'Iran avait commis « une grave erreur », laissant entendre qu'il y aurait des représailles. Dans un second temps, et pour faire baisser la pression, il s'est ravisé en estimant qu'une « erreur humaine », sinon un « acte stupide » était possible, ramenant la destruction du drone à une « décision possiblement individuelle ».

25-06-2019 voltairenet.org 8 min #158229

Ce que Washington joue autour de l'Iran

Plus que la Syrie, c'est désormais l'Iran qui est au cœur de l'affrontement Est-Ouest. Le public incrédule assiste à des volte-face quotidiennes de Washington dans ce qui paraît, à tort, être une montée vers une guerre entre les deux pays. Or, ce n'est pas ce dont il s'agit. Heureusement, les deux Grands ont montré depuis 75 ans qu'ils sont raisonnables et ont toujours su se retirer avant d'en arriver à se détruire mutuellement.

24-06-2019 lesakerfrancophone.fr 12 min #158210

Trump veut éviter une vraie guerre...

...Mais l'Iran va utiliser d'autres moyens pour faire pression sur lui.

Moon of Alabama] - Le 22 juin 2019

L'Iran va continuer à mettre Trump sous pression. Comme ce dernier veut éviter une guerre qui nuirait à ses chances de réélection, l'Iran va utiliser d'autres moyens pour faire pression sur lui.

décision] de Trump de ne pas « riposter » à la destruction en vol d'un drone américain par l'Iran continue de faire la une des médias américains.

 Se réfère à : 1 article