Réseau social

 Mobilisations du 17 novembre : ce que proposent la gauche et les mouvements sociaux

 Gilets jaunes : nous sommes le peuple

 De la crise symbolique à la crise politique

 Live: France - Gilets jaunes: Nouvelle journée de tensions à Paris

 Gilets jaunes: l'aventure continue

 France/gilet jaunes: mobilisation modérée pour l' » acte 5 » à Paris

 Acte 6 des Gilets jaunes : une diversion organisée à Versailles ?

 Acte 7 des Gilets jaunes : une mobilisation bien plus forte en province qu'à Paris

 Acte 8 des Gilets jaunes : après les vœux de Macron, première mobilisation de 2019 (En Continu)

 Acte 9 : les Gilets jaunes se mobilisent partout en France (En Continu)

 Acte 10 des Gilets jaunes : une mobilisation sur fond de Grand débat national

 Acte 11 : les Gilets jaunes poursuivent leur mobilisation (En Continu)

 Gilets jaunes : un acte 12 en hommage aux blessés et aux victimes (En Continu)

 Acte 13 : les Gilets jaunes à nouveau dans les rues aux quatre coins de la France (En Continu)

 Acte 14 : après trois mois, la mobilisation des Gilets jaunes se poursuit (En Continu)

 Gilets jaunes : un acte 15 marqué par un rebond ? (En Continu)

 Acte 16 : des Gilets jaunes se rassemblent partout en France (En Continu)

 Acte 17 des Gilets jaunes : le maire d'une petite commune prend un arrêté interdisant les Lbd

 Gilets jaunes : un acte 18 pour marquer une nouvelle phase de la mobilisation (En Continu)

 La mission Sentinelle mobilisée et renforcée pour la prochaine manifestation des Gilets Jaunes

 Gilets jaunes : un acte 19 à haut risque (En Continu)

 Acte 20 des Gilets jaunes : Bordeaux au coeur de la mobilisation ? (En Continu)

 Acte 21 : les Gilets jaunes poursuivent leur mobilisation (En Continu)

 Acte 22 : situation tendue à Toulouse, manifestations dans le calme à Paris (En Continu)

 Acte 23 des Gilets jaunes : situation tendue à Paris (En Continu)

 Acte 24 : après les annonces de Macron, les Gilets jaunes de nouveau dans la rue (En Continu)

 Acte 25 : Après le 1er Mai, des rassemblements des Gilets jaunes prévus dans toute la France

 Acte 26 : manifestation dans le calme à Paris, tensions à Nantes et à Lyon (En Continu)

 Acte 27 des Gilets jaunes: de nombreuses manifestations prévues malgré l'essoufflement (En Continu)

 Urgences en grève : rassemblement de personnels hospitaliers devant la mairie de Paris (Images)

Grand malaise aux urgences : le conflit social se durcit

05-06-2019 4 articles francais.rt.com 5 min #157395

© KENZO TRIBOUILLARD Source: AFP

L'hôpital manifeste sa colère le 6 juin à Paris, malgré les réactions du gouvernement qui fait savoir qu'Agnès Buzyn est «disponible pour recevoir» les urgentistes. Le mouvement social a culminé la nuit du 3 juin avec un arrêt maladie général.

Les grèves, les arrêts maladies et les manifestations rythment désormais la vie sociale des services d'urgence dans les hôpitaux publics qui dénoncent depuis de longs mois les difficultés qu'ils rencontrent au quotidien. Après un dépôt général d'arrêts maladie au service d'urgence de nuit à l'hôpital Lariboisière à Paris dans la nuit du 3 au 4 mai, le ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn a réagi au micro de France Inter le 4 mai.

Elle a estimé que les arrêts maladie déposés par l'intégralité de ce service d'urgence revenaient à «dévoyer ce qu'est un arrêt maladie» et a précisé : «Je pense que ce n'est pas bien.» La pratique la plus courante en cas de surchauffe sociale dans les hôpitaux est de manifester son désaccord en  débrayant quelques minutes (sauf urgence vitale) ou en portant un brassard, tout en restant à son poste.

France Inter (retweet) 04/06/2019 08:56:13 115 177  1431183/4496
Des urgentistes de l'Hôpital Lariboisière (Paris) ne sont pas venus travailler pour protester contre leurs conditions de travail. La réaction @AgnesBuzyn, ministre de la Santé : "Ce n'est pas bien, cela entraîne une surcharge de travail pour les autres". #le79Inter

Alors qu'un cortège social hospitalier est prévu le 6 juin à Paris, qui s'élancera de Montparnasse pour rejoindre le ministère de la Santé alors que se tient le congrès des urgentistes ce même jour, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a fait savoir ce 5 juin qu'Agnès Buzyn était «disponible pour recevoir» les médecins urgentistes, mais elle n'a pas précisé si le ministre se rendrait au congrès ou pas.

Lire aussi

Grève symbolique de cinq minutes dans les services d'urgence des hôpitaux publics partout en France

La porte-parole a assurés les urgentistes de «toute la solidarité du gouvernement» et affirmé «comprendre aujourd'hui ce qu'est leur colère, parfois leur désespoir». Prenant la parole pour Agnès Buzyn, Sibeth Ndiaye a fait savoir qu'elle avait «toujours été disponible pour les recevoir [les urgentistes] et continuera[it] à l'être.»

Une communication du syndicat Sud-Santé du 4 juin évoquait au contraire «la surdité du gouvernement» face à «un mouvement qui a débuté il y a trois mois» et qui concerne 75 établissements, selon cette même source. Et de conclure : «Il est urgent que le gouvernement réagisse et réponde au personnel rapidement.»

Dans un  communiqué, le Collectif Inter-Urgences «appelle TOUS les paramédicaux et médicaux des SERVICES D'URGENCES à venir manifester à Paris le 6 juin» qui demande une rencontre avec le ministre «afin de débuter les négociations sur nos revendications principales» et veut obtenir notamment une hausse d'effectifs, 300 euros d'augmentation de salaire net mensuel, l'arrêt de la «fermeture de lits d'aval», l'arrêt de «l'hospitalisation sur des brancards» et l'arrêt des fermetures de services d'urgences.

 Lire aussi : Grève symbolique de cinq minutes dans les services d'urgence des hôpitaux publics partout en France

 francais.rt.com

 Proposer une solution

Articles associés plus récents en premier
14-06-2019 francais.rt.com 5 min #157804

Hôpitaux en grève : 70 millions d'euros vont être débloqués d'urgence

© Aurore Mesenge Source: AFP

Après la réunion d'Agnès Buzyn avec les personnels hospitaliers, le ministère de la Santé a annoncé le déblocage de 70 millions d'euros pour soulager les soignants et les services d'urgence des hôpitaux, en grève depuis trois mois.

Le ministère de la Santé, à l'issue d'une réunion avec les représentants du secteur, a annoncé que le gouvernement allait débloquer 70 millions d'euros de mesures immédiates pour tenter d'apaiser les  personnels des services d'urgences mobilisés depuis trois mois.

12-06-2019 wsws.org 6 min #157679

Le milieu hospitalier en grève contre la réforme de la santé de Macron

Par Anthony Torres
12 juin 2019

Alors que le Sénat adoptait ce mardi le projet de loi santé 2022, la contestation du personnel hospitalier qui a débuté en mars dans les hôpitaux parisiens s'étend maintenant dans toute la France, à l'appel de l'intersyndicale dénonçant la détérioration du système de santé.

La ministre de la santé Agnès Buzyn et Macron opposent une fin de non recevoir totale aux revendications du personnel hospitalier et à la montée de la colère parmi les travailleurs.

11-06-2019 francais.rt.com 8 min #157653

Grève des urgences : la loi Santé adoptée par le Sénat dans un contexte de conflit social

© Aurore MESENGE Source: AFP

Les sénateurs ont adopté le projet de loi du gouvernement intitulé «Ma Santé 2022». Le même 11 juin, les services hospitaliers manifestaient, notamment dans les services d'urgence qui dénoncent la détérioration de leurs conditions de travail.

Ce 11 juin, les personnels soignants des hôpitaux publics ont à nouveau manifesté à l'appel d'une intersyndicale, notamment dans les services d'urgences où une grève est annoncée.