Réseau social

 Mobilisations du 17 novembre : ce que proposent la gauche et les mouvements sociaux

 Gilets jaunes : nous sommes le peuple

 De la crise symbolique à la crise politique

 Live: France - Gilets jaunes: Nouvelle journée de tensions à Paris

 Gilets jaunes: l'aventure continue

 France/gilet jaunes: mobilisation modérée pour l' » acte 5 » à Paris

 Acte 6 des Gilets jaunes : une diversion organisée à Versailles ?

 Acte 7 des Gilets jaunes : une mobilisation bien plus forte en province qu'à Paris

 Acte 8 des Gilets jaunes : après les vœux de Macron, première mobilisation de 2019 (En Continu)

 Acte 9 : les Gilets jaunes se mobilisent partout en France (En Continu)

 Acte 10 des Gilets jaunes : une mobilisation sur fond de Grand débat national

 Acte 11 : les Gilets jaunes poursuivent leur mobilisation (En Continu)

 Gilets jaunes : un acte 12 en hommage aux blessés et aux victimes (En Continu)

 Acte 13 : les Gilets jaunes à nouveau dans les rues aux quatre coins de la France (En Continu)

 Acte 14 : après trois mois, la mobilisation des Gilets jaunes se poursuit (En Continu)

 Gilets jaunes : un acte 15 marqué par un rebond ? (En Continu)

 Acte 16 : des Gilets jaunes se rassemblent partout en France (En Continu)

 Acte 17 des Gilets jaunes : le maire d'une petite commune prend un arrêté interdisant les Lbd

 Gilets jaunes : un acte 18 pour marquer une nouvelle phase de la mobilisation (En Continu)

 La mission Sentinelle mobilisée et renforcée pour la prochaine manifestation des Gilets Jaunes

 Gilets jaunes : un acte 19 à haut risque (En Continu)

 Acte 20 des Gilets jaunes : Bordeaux au coeur de la mobilisation ? (En Continu)

 Acte 21 : les Gilets jaunes poursuivent leur mobilisation (En Continu)

 Acte 22 : situation tendue à Toulouse, manifestations dans le calme à Paris (En Continu)

 Acte 23 des Gilets jaunes : situation tendue à Paris (En Continu)

 Acte 24 : après les annonces de Macron, les Gilets jaunes de nouveau dans la rue (En Continu)

 Acte 25 : Après le 1er Mai, des rassemblements des Gilets jaunes prévus dans toute la France

 Acte 26 : manifestation dans le calme à Paris, tensions à Nantes et à Lyon (En Continu)

 Acte 27 des Gilets jaunes: de nombreuses manifestations prévues malgré l'essoufflement (En Continu)

 Urgences en grève : rassemblement de personnels hospitaliers devant la mairie de Paris (Images)

Grand malaise aux urgences : le conflit social se durcit

05-06-2019 16 articles francais.rt.com 5 min #157395

© KENZO TRIBOUILLARD Source: AFP

L'hôpital manifeste sa colère le 6 juin à Paris, malgré les réactions du gouvernement qui fait savoir qu'Agnès Buzyn est «disponible pour recevoir» les urgentistes. Le mouvement social a culminé la nuit du 3 juin avec un arrêt maladie général.

Les grèves, les arrêts maladies et les manifestations rythment désormais la vie sociale des services d'urgence dans les hôpitaux publics qui dénoncent depuis de longs mois les difficultés qu'ils rencontrent au quotidien. Après un dépôt général d'arrêts maladie au service d'urgence de nuit à l'hôpital Lariboisière à Paris dans la nuit du 3 au 4 mai, le ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn a réagi au micro de France Inter le 4 mai.

Elle a estimé que les arrêts maladie déposés par l'intégralité de ce service d'urgence revenaient à «dévoyer ce qu'est un arrêt maladie» et a précisé : «Je pense que ce n'est pas bien.» La pratique la plus courante en cas de surchauffe sociale dans les hôpitaux est de manifester son désaccord en  débrayant quelques minutes (sauf urgence vitale) ou en portant un brassard, tout en restant à son poste.

France Inter (retweet) 04/06/2019 08:56:13 115 177  1431183/4496
Des urgentistes de l'Hôpital Lariboisière (Paris) ne sont pas venus travailler pour protester contre leurs conditions de travail. La réaction @AgnesBuzyn, ministre de la Santé : "Ce n'est pas bien, cela entraîne une surcharge de travail pour les autres". #le79Inter

Alors qu'un cortège social hospitalier est prévu le 6 juin à Paris, qui s'élancera de Montparnasse pour rejoindre le ministère de la Santé alors que se tient le congrès des urgentistes ce même jour, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a fait savoir ce 5 juin qu'Agnès Buzyn était «disponible pour recevoir» les médecins urgentistes, mais elle n'a pas précisé si le ministre se rendrait au congrès ou pas.

Lire aussi

Grève symbolique de cinq minutes dans les services d'urgence des hôpitaux publics partout en France

La porte-parole a assurés les urgentistes de «toute la solidarité du gouvernement» et affirmé «comprendre aujourd'hui ce qu'est leur colère, parfois leur désespoir». Prenant la parole pour Agnès Buzyn, Sibeth Ndiaye a fait savoir qu'elle avait «toujours été disponible pour les recevoir [les urgentistes] et continuera[it] à l'être.»

Une communication du syndicat Sud-Santé du 4 juin évoquait au contraire «la surdité du gouvernement» face à «un mouvement qui a débuté il y a trois mois» et qui concerne 75 établissements, selon cette même source. Et de conclure : «Il est urgent que le gouvernement réagisse et réponde au personnel rapidement.»

Dans un  communiqué, le Collectif Inter-Urgences «appelle TOUS les paramédicaux et médicaux des SERVICES D'URGENCES à venir manifester à Paris le 6 juin» qui demande une rencontre avec le ministre «afin de débuter les négociations sur nos revendications principales» et veut obtenir notamment une hausse d'effectifs, 300 euros d'augmentation de salaire net mensuel, l'arrêt de la «fermeture de lits d'aval», l'arrêt de «l'hospitalisation sur des brancards» et l'arrêt des fermetures de services d'urgences.

 Lire aussi : Grève symbolique de cinq minutes dans les services d'urgence des hôpitaux publics partout en France

 francais.rt.com

 Commenter

Articles associés plus récents en premier
09-08-2019 2 articles francais.rt.com 3 min #160186

Les médecins urgentistes réclament des primes et menacent de se mettre en grève

L'association des médecins urgentistes de France (Amuf) demande une hausse de l'indemnité de garde et le versement systématique d'une prime «d'activité multisites» pour pallier la fuite des praticiens vers l'intérim, mieux payé.

La revendication de l'Amuf intervient dans un contexte national de grève des services d'urgences :  entamé à Paris à la mi-mars, le mouvement touche à présent 217 hôpitaux, selon le collectif de soignants Inter-Urgences.

02-08-2019 francais.rt.com 3 min #159913

Grève des urgences en France : 213 services désormais touchés

Le mouvement de grève aux urgences lancé il y a plusieurs mois prend de l'ampleur malgré les annonces du gouvernement. Depuis la prise de parole d'Agnès Buzyn au mois de juin, le nombre de services d'urgences en grève dans l'hôpital public a doublé.

106 services d'urgences hospitaliers étaient en grève au 14 juin, ils étaient 153 au 1er juillet, ils sont dorénavant 213 en métropole et outre-mer : les chiffres ont doublé.

09-07-2019 francais.rt.com 6 min #158940

Pénurie de médecins, climat d'anxiété... Où en est la grève des urgentistes ?

Entamé il y a près de quatre mois, le mouvement de grève des urgentistes se poursuit dans de nombreux hôpitaux français. La profession dénonce une situation critique alors que les solutions continuent de se faire attendre...

Témoignant d'un profond malaise dans les services d'urgences hospitalières français, un mouvement de contestation d'une ampleur inédite a débuté dans la capitale au mois de mars 2019, faisant progressivement tache d'huile dans l'Hexagone.

03-07-2019 bastamag.net 6 min #158666

Les urgentistes dénoncent de nouvelles fermetures de lits dans les hôpitaux cet été

« On ne va pas s'arrêter cet été. On est aussi déterminés qu'on est désespérés par l'attitude du gouvernement. » Dans les services des urgences, le mouvement de grève continue. A l'appel du collectif Inter-urgences, à l'origine de la mobilisation démarrée en mars dans les hôpitaux parisiens, et de syndicats (Sud-Santé, la CGT, FO), plusieurs centaines de soignants se sont retrouvés, ce 2 juillet à Paris, pour une nouvelle manifestation nationale.

03-07-2019 bastamag.net 9 min #158647

Des soignantes sont obligées de travailler en sous-effectif dans un Ehpad, leur direction les sanctionne

Sophie est aide médico-psychologique dans un établissement pour personnes âgées (Ehpad). Une veille de Noël, elle et ses collègues soignantes apprennent qu'elles seront en sous-effectif pour s'occuper des résidents et sont invitées par leur hiérarchie à faire « au mieux ». Un an plus tard, elles sont sanctionnées et rétrogradées par leur direction. Voici pourquoi.

02-07-2019 francais.rt.com 5 min #158600

Les soignants défilent à Paris pour «déverrouiller les cordons de la bourse»

Près de 50 services d'urgences se sont ajoutés au mouvement de grève dans les hôpitaux depuis les annonces d'Agnès Buzyn au mois de juin. L'intersyndicale professionnelle et le collectif Inter-Urgences appellent à nouveau à une marche dans Paris.

Après plus de trois mois de grève et malgré quelques «avancées» selon l'AFP, le personnel des urgences est appelé à battre le pavé à Paris ce 2 juillet, une «dernière ligne droite» pour «maintenir la pression» sur le gouvernement et tenter d'étendre le mouvement à tout l'hôpital d'ici à la rentrée.

02-07-2019 histoireetsociete.wordpress.com 2 min #158592

Un deputé communiste Alain Brunel passe la nuit dans les urgences et écrit à la ministre

C'est ça être communiste, avoir une part de soi dans les rêves et l'utopie mais être les pieds bien dans la réalité, le quotidien de ce que vivent des milliers de gens par la faute d'une poignée qui en demande toujours plus; paece qu'il y a cet ancrage la définition de l'art et de la poèsie, de l'éducation s'en trouve transformée. (note de danielle Bleitrach)

🔴 INCOGNITO AUX URGENCES

➡️ Madame la Ministre de la Santé,

26-06-2019 bastamag.net 13 min #158293

« Looser », « opposant », « timide » : au Chu de Toulouse, un document suggère de cataloguer des soignants

Seriez vous un « looser », fragilisé par des situations difficiles de travail ? Ou un « opposant » qui conteste trop souvent la direction ? Ou encore un « pessimiste » ? C'est en ces termes qu'une docteure influente a proposé de cataloguer les personnels soignants du centre hospitalier universitaire (CHU) de Toulouse qui participent à certaines réunions de crise, suite au décès d'un patient notamment.

26-06-2019 francais.rt.com 4 min #158275

Arrêt maladie général pour les infirmiers des urgences de nuit du Chu de Besançon, déjà en grève

© @Google streetview

Le 24 juin, tous les infirmiers des urgences de nuit du CHU de Besançon (Doubs) ont été placés en arrêt de travail pour épuisement professionnel. Un poste de nuit avait été supprimé dans ce service d'urgences, déjà en grève depuis six semaines.

Les sept infirmiers et infirmières de nuit des urgences du CHU de Besançon, dans le Doubs, sont à bout.

25-06-2019 2 articles bastamag.net 3 min #158264

Démantèlement des services publics : une émission radio dresse le véritable bilan social des privatisations

Quel est le réel bilan des privatisations ? Celle de France Télécom se solde par un procès exceptionnel, ouvert le 6 mai et qui se conclura le 11 juillet : les trois principaux hauts dirigeants de la multinationale devenue Orange y sont accusés de harcèlement moral suite au profond mal-être social qui a frappé l'entreprise. D'autres services publics - Aéroports de Paris, La Poste, la SNCF, les hôpitaux, EDF - sont en cours de démantèlement, voire de privatisations.

20-06-2019 bastamag.net 19 min #158053

Conflit aux urgences : « Nous ne nous arrêterons que lorsque nous aurons obtenu ce que nous voulons »

Parti de la base, des aides-soignants et des infirmières, le mouvement des urgences n'a cessé de s'étendre depuis trois mois, avec près de 120 services concernés. En réponse à l'indifférence du gouvernement, la contestation s'est aussi durcie. Les enjeux du bras de fer engagé par les soignants face à un ministère de la Santé apathique sont cruciaux : être en mesure de soigner celles et ceux qui en ont besoin dans de bonnes conditions, sortir de l'épuisement et d'un sous-effectif permanent, pouvoir de nouveau être fier de son travail, et sauver l'hôpital public que le gouvernement laisse tomber en ruine.

19-06-2019 ldh-france.org 3 min #158020

Urgence pour l'hôpital et pour un accès effectif à des soins de qualité, partout et pour tous !

Communiqué LDH

Les mouvements de soignants qui s'amplifient depuis avril témoignent de la crise profonde affectant l'hôpital.

Depuis plus de vingt ans, les inégalités sociales et territoriales d'accès à des soins de qualité s'accroissent et se conjuguent, avec des déserts médicaux et des dépassements d'honoraires. Les personnes défavorisées et les plus fragiles en sont les premières victimes. Les services d'urgence, souvent le seul lieu d'accueil possible pour ces publics, ont vu doubler le nombre de leurs prises en charge, passées de dix à vingt millions par an en vingt ans sans que les dotations suivent.

14-06-2019 francais.rt.com 5 min #157804

Hôpitaux en grève : 70 millions d'euros vont être débloqués d'urgence

© Aurore Mesenge Source: AFP

Après la réunion d'Agnès Buzyn avec les personnels hospitaliers, le ministère de la Santé a annoncé le déblocage de 70 millions d'euros pour soulager les soignants et les services d'urgence des hôpitaux, en grève depuis trois mois.

Le ministère de la Santé, à l'issue d'une réunion avec les représentants du secteur, a annoncé que le gouvernement allait débloquer 70 millions d'euros de mesures immédiates pour tenter d'apaiser les  personnels des services d'urgences mobilisés depuis trois mois.

12-06-2019 wsws.org 6 min #157679

Le milieu hospitalier en grève contre la réforme de la santé de Macron

Par Anthony Torres
12 juin 2019

Alors que le Sénat adoptait ce mardi le projet de loi santé 2022, la contestation du personnel hospitalier qui a débuté en mars dans les hôpitaux parisiens s'étend maintenant dans toute la France, à l'appel de l'intersyndicale dénonçant la détérioration du système de santé.

La ministre de la santé Agnès Buzyn et Macron opposent une fin de non recevoir totale aux revendications du personnel hospitalier et à la montée de la colère parmi les travailleurs.

11-06-2019 francais.rt.com 8 min #157653

Grève des urgences : la loi Santé adoptée par le Sénat dans un contexte de conflit social

© Aurore MESENGE Source: AFP

Les sénateurs ont adopté le projet de loi du gouvernement intitulé «Ma Santé 2022». Le même 11 juin, les services hospitaliers manifestaient, notamment dans les services d'urgence qui dénoncent la détérioration de leurs conditions de travail.

Ce 11 juin, les personnels soignants des hôpitaux publics ont à nouveau manifesté à l'appel d'une intersyndicale, notamment dans les services d'urgences où une grève est annoncée.

 Référencé par : 2 articles