Justice

 Mobilisations du 17 novembre : ce que proposent la gauche et les mouvements sociaux

 Gilets jaunes : nous sommes le peuple

 De la crise symbolique à la crise politique

 Live: France - Gilets jaunes: Nouvelle journée de tensions à Paris

 Gilets jaunes: l'aventure continue

 France/gilet jaunes: mobilisation modérée pour l' » acte 5 » à Paris

 Acte 6 des Gilets jaunes : une diversion organisée à Versailles ?

 Acte 7 des Gilets jaunes : une mobilisation bien plus forte en province qu'à Paris

 Acte 8 des Gilets jaunes : après les vœux de Macron, première mobilisation de 2019 (En Continu)

 Acte 9 : les Gilets jaunes se mobilisent partout en France (En Continu)

 Acte 10 des Gilets jaunes : une mobilisation sur fond de Grand débat national

 Acte 11 : les Gilets jaunes poursuivent leur mobilisation (En Continu)

 Gilets jaunes : un acte 12 en hommage aux blessés et aux victimes (En Continu)

 Acte 13 : les Gilets jaunes à nouveau dans les rues aux quatre coins de la France (En Continu)

 Acte 14 : après trois mois, la mobilisation des Gilets jaunes se poursuit (En Continu)

 Gilets jaunes : un acte 15 marqué par un rebond ? (En Continu)

 Acte 16 : des Gilets jaunes se rassemblent partout en France (En Continu)

 Acte 17 des Gilets jaunes : le maire d'une petite commune prend un arrêté interdisant les Lbd

 Gilets jaunes : un acte 18 pour marquer une nouvelle phase de la mobilisation (En Continu)

 La mission Sentinelle mobilisée et renforcée pour la prochaine manifestation des Gilets Jaunes

 Gilets jaunes : un acte 19 à haut risque (En Continu)

 Acte 20 des Gilets jaunes : Bordeaux au coeur de la mobilisation ? (En Continu)

 Acte 21 : les Gilets jaunes poursuivent leur mobilisation (En Continu)

 Acte 22 : situation tendue à Toulouse, manifestations dans le calme à Paris (En Continu)

 Acte 23 des Gilets jaunes : situation tendue à Paris (En Continu)

 Acte 24 : après les annonces de Macron, les Gilets jaunes de nouveau dans la rue (En Continu)

 Acte 25 : Après le 1er Mai, des rassemblements des Gilets jaunes prévus dans toute la France

 Acte 26 : manifestation dans le calme à Paris, tensions à Nantes et à Lyon (En Continu)

 Acte 27 des Gilets jaunes: de nombreuses manifestations prévues malgré l'essoufflement (En Continu)

Six mois avec sursis requis contre un Gilet jaune accusé d'injures antisémites contre Finkielkraut

22-05-2019 francais.rt.com 8 min #156755

© AFP

Le parquet de Paris a requis six mois de prison avec sursis contre un individu qui, en marge d'une manifestation des Gilets jaunes, avait insulté le philosophe de «grosse merde», ou encore de «sioniste», suscitant l'indignation des politiques.

La scène avait mis en émoi le monde politico-médiatique ; en marge de l'acte 14 des Gilets jaunes le 16 février à Paris, le philosophe Alain Finkielkraut, croisant la route du cortège de manifestants, avait été la cible d'insultes. Parmi les individus l'ayant invectivé, un homme comparaissait devant le parquet de Paris ce 22 mai. Six mois de prison avec sursis ont été requis.

La procureur a dénoncé une «véritable et rapide démonstration de haine et d'antisémitisme», et a évoqué un «antisémitisme qui se cache derrière un antisionisme».

Un trentenaire est jugé ce mercredi 22 mai à Paris pour avoir proféré des injures à caractère antisémite envers #Finkielkraut en marge de l'#acte14 des #Giletsjaunes à Paris

Reconnaissable sur les vidéos de la scène du 16 février, le prévenu, vendeur en téléphonie en Alsace, avait notamment crié à l'attention du philosophe : «Espèce de sioniste», «grosse merde», «elle est à nous, la France», «sale race» ou «t'es un haineux et tu vas mourir».

Cet individu de 36 ans a confié avoir agi pour «sa cause de cœur [...] la cause palestinienne», à la vue du philosophe. Il a contesté le caractère antisémite des propos, assurant avoir injurié l'intellectuel en raison de ses positions favorables à Israël.


Auteur: RT France

Refusant de s'excuser, le Gilet jaune a accusé Alain Finkielkraut d'être une figure du «lobby sioniste», qu'il a dit dénoncer.

Alain Finkielkraut, qui ne s'est pas constitué partie civile, est cependant venu témoigner. Il a revendiqué se considérer comme «sioniste» au sens large du terme, et a précisé être favorable «depuis 1981 pour la solution à deux Etats». «L'antisionisme peut dans certains cas être une forme d'antisémitisme : on veut coudre sur la poitrine des juifs non plus l'étoile jaune mais la croix gammée», a déclaré l'académicien.

«A travers moi, les Juifs, la France et la République ont été insultés»

Dans une déclaration à la presse, l'intellectuel a estimé : «Ce n'est pas en tant qu'individu que j'ai été agressé et insulté, c'est en tant que représentant parmi tant d'autres d'une "sale race" [l'une des insultes proférées par le prévenu]. C'est en tant que Juif.»

Alain #Finkielkraut avant le procès: «Même si je n'ai pas été traité de "sale juif", considérer tous les juifs comme des racistes, les envoyer à Tel Aviv, ce n'est pas la langue du racisme, mais c'est la forme moderne de l'antisémitisme»

«Et comme l'a dit Manuel Valls, "sans les Juifs, la France ne serait plus la France". Donc à travers moi, les Juifs, la France et la République ont été insultés», a-t-il poursuivi.

L'antisémitisme, «c'est le cœur du mouvement» des Gilets jaunes, selon BHL

Les insultes dont avaient fait l'objet Alain Finkielkraut lors de la manifestation avaient été largement commentées, donnant lieu à de nombreuses condamnations,  certains commentateurs n'hésitant pas à amalgamer les Gilets jaunes à des antisémites.

Réagissant à chaud à l'incident dans les colonnes du  Parisien le 16 février, Alain Finkielkraut avait pour sa part estimé : «Il y a chez [ceux qui m'ont insulté] un sentiment d'hostilité très fort à l'égard des Juifs et je paie ma notoriété. Ils visaient avant tout mes liens et mes positions sur Israël.»

«C'est un groupe de gens politiquement difficilement situables, me semble-t-il un mélange de gens des banlieues, de l'extrême gauche et peut-être aussi des soraliens. Ça m'étonnerait que ce soient des Gilets jaunes d'origine», avait-il encore affirmé.

Le jugement, ainsi que la décision du tribunal sur plusieurs recours de la défense, sera mis en délibéré.

 Lire aussi : «Bête immonde», «infâme», «intolérable» : les politiques condamnent l'agression d'Alain Finkielkraut

 francais.rt.com

 Commenter
newsnet 19/05/22 19:06

s'attaquer à la noblesse est un crime