Les dépenses militaires atteignent un nouveau sommet


19-05-2019 3 articles mondialisation.ca 6 min #156581

L'an dernier, 1,82 billions de dollars ont été dépensés à des fins militaires dans le monde entier. C'est le niveau le plus élevé depuis la fin de la guerre froide.

Selon Aude Fleurant, directrice du SIPRI, ce résultat ne l'a pas surprise: «Les configurations internationales, les crises dans de nombreuses régions du monde l'annonçaient. En même temps, de nombreux Etats modernisent leurs armements. Cela augmente les coûts des nouveaux systèmes d'armes et des actes de guerre dans le monde.»
Comme on pouvait s'y attendre, les Etats-Unis sont clairement à la pointe. L'an dernier, les Américains ont dépensé 649 milliards de dollars pour leur armée. Selon Mme Fleurant, cette position de leader n'est pas seulement due à l'effet Trump, dont les efforts de modernisation ont naturellement contribué à la hausse des dépenses, et la directrice du SIPRI de rajouter: «Certaines planifications datent d'avant Donald Trump et ont été entreprises par le gouvernement Obama. En outre, les nombreuses modernisations décidées récemment jouent également un rôle important dans l'augmentation des dépenses.» Il s'agit maintenant avant tout des coûts de développement pour de nouveaux systèmes.

La deuxième place revient à la Chine avec 250 milliards de dollars. Selon Mme Fleurant, les Chinois s'en tiendraient toujours à l'objectif politique de ne pas dépenser plus de 2% du Produit national brut à des fins militaires. «S'il y a une forte croissance en Chine, les dépenses militaires augmentent en conséquence, et vice versa.»

L'Arabie saoudite, l'Inde et la France suivent dans le classement des dépenses militaires mondiales. L'Allemagne se classe huitième avec 49,5 milliards de dollars. Selon le SIPRI, les dépenses militaires allemandes ont augmenté de 9% entre 2009 et 2018. La directrice du SIPRI n'est pas très optimiste quant à l'avenir: «Il y a tant de conflits dans le monde, des conflits dangereux. La croissance des dépenses militaires va certainement se poursuivre.»
 •

Source:  tagesschau.de à partir du 29 avril

L'organisation d'aide des églises protestantes «Pain pour le Monde» critique les dépenses militaires élevées

«Pain pour le monde» a vivement critiqué le gouvernement fédéral allemand en raison de l'augmentation des dépenses militaires. «Les Etats étant aujourd'hui en tête du classement mondial des dépenses militaires, devraient enfin changer de cap et consacrer davantage d'argent à la coopération au développement, à la prévention et à la lutte contre les causes des conflits violents», a déclaré Martina Fischer de l'organisation d'aide protestante à la «Neue Osnabrücker Zeitung».
«Pain pour le Monde» a réagi au rapport de l'Institut de recherche sur la paix (SIPRI) publié à Stockholm. Selon le rapport, les dépenses mondiales en armements ont atteint en 2018 un nouveau maximum. Selon l'institut, les Etats ont investi l'année dernière un total de 1822 milliards de dollars (environ 1635 milliards d'euros) pour leurs forces armées. Il s'agit du niveau le plus élevé depuis 1988 et d'une augmentation de 2,6% par rapport à 2017.
Selon les chiffres du SIPRI, l'Allemagne occupe la huitième place dans la comparaison internationale des dépenses militaires. L'augmentation des dépenses militaires ne rend pas le monde plus sûr, a ajouté Mme Fischer de «Pain pour le Monde». Si le gouvernement fédéral veut répondre à ses propres exigences, «il faut investir beaucoup plus dans la prévention civile des crises et la promotion de la paix que dans le domaine militaire».
Alors que la Chancellerie et le ministère de la Défense ont annoncé d'ici 2024 une augmentation des dépenses militaires allemandes de 1,24% à 1,5% de la production économique, Mme Fischer a critiqué le fait que le gouvernement fédéral a décrété dans le budget 2020 un cycle zéro pour le financement du développement. Si la planification financière à moyen terme est mise en œuvre, la part des dépenses pour le développement et l'aide humanitaire dans la production économique allemande diminuera dans les années à venir, a averti la porte-parole de «Pain pour le Monde».
Et Mme Fischer de poursuivre: «L'Allemagne ne remplira alors pas l'engagement qu'elle a pris elle-même de consacrer 0,7% de son budget au développement. Les priorités politiques sont donc fixées de manière totalement erronées en faveur du domaine militaire».

Source:  ekd.de du 29/4/19

(Traduction Horizons et débats)

La source originale de cet article est  Horizons et débats
Copyright ©  Udo Schmidt,  Horizons et débats, 2019

 mondialisation.ca

 Commenter

Articles associés plus récents en premier
24-05-2019 francais.rt.com 5 min #156848

Panique ? Philippe veut tout faire pour restreindre au maximum le référendum d'initiative partagée

© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT Source: AFP

Emmanuel Macron avait appelé de ses vœux un recours facilité au référendum d'initiative partagée. Décontenancé par la saisine sur la privatisation d'ADP, son Premier ministre veut en modifier les règles afin d'éviter pareille mésaventure à l'avenir.

La quintessence du «en même temps» ? Alors que le gouvernement va s'atteler à la réforme constitutionnelle annoncée par le président de la République au début de son mandat, le Premier ministre a mis en garde : il faudra des garde-fous dans la refonte du référendum d'initiative partagée (RIP) promise par le chef de l'Etat.

24-05-2019 multinationales.org 8 min #156841

13 milliards pour les industries d'armement ? Un enjeu négligé des élections européennes

Quelle Europe ?

24 mai 2019 par  Éléonore Hughes

Et si demain le premier poste budgétaire de l'Union n'était plus la politique agricole commune, mais le soutien à la production et à l'exportation d'armes européennes vers des pays comme l'Arabie saoudite ? S'il vous semble qu'on en est encore loin, il suffit de se pencher sur un enjeu des élections européennes très peu évoqué.

 Se réfère à : 2 articles

 Référencé par : 5 articles