Trump ferme la porte du marché américain de la 5g à Huawei, Pékin et Macron réagissent

16-05-2019 33 articles francais.rt.com 7 min #156451

Source: Reuters

Un décret signé par Donald Trump a relancé la guerre commerciale entre les deux premières puissances économiques sur le marché de l'internet de cinquième génération. Pékin dénonce une entrave à la libre concurrence et Macron un acte «pas approprié».

Le président américain Donald Trump a interdit le 15 mai aux réseaux américains de télécoms de se fournir en équipements auprès de sociétés étrangères jugées à risque, une mesure «d'urgence nationale» ciblant d'abord la Chine et l'opérateur Huawei.

Lire aussi

Au Royaume-Uni la place de Huawei dans le futur réseau 5G provoque une crise politique grave

Pékin ne s'y est d'ailleurs pas trompé et a mis jeudi Washington en garde contre «une atteinte» aux relations commerciales. «Nous exhortons les Etats-Unis à mettre fin à leurs actions incorrectes [...] pour éviter de nuire davantage aux relations économiques et commerciales», a réagi lors d'une conférence de presse un porte-parole du ministère chinois du Commerce. Selon la Maison Blanche, le décret est justifié parce que des «adversaires étrangers exploitent de façon croissante des vulnérabilités dans les services et les infrastructures technologiques de l'information et de la communication aux Etats-Unis».

Pour Pékin, il s'agit seulement d'une manœuvre déloyale faussant la concurrence. Huawei a pour sa part dénoncé par voie de communiqué des «restrictions déraisonnables qui empiéteront sur [ses] droits». L'entreprise chinoise qui se présente comme «le leader sans rival de la 5G» estime en outre que ces restrictions ne feront que «cantonner les Etats-Unis à des alternatives inférieures et plus coûteuses». Le décret présidentiel assure répondre aux «actes malveillants favorisés par internet, dont l'espionnage économique et industriel au détriment des Etats-Unis et de sa population».

Un contexte de guerre commerciale

C'est la mesure la plus sévère prise par le gouvernement de Donald Trump contre le secteur technologique chinois en pleine expansion, en particulier dans les pays émergents d'Afrique, d'Amérique latine et d'Asie. Elle a pour contexte l'affrontement commercial entre les deux premières économies mondiales qui a pour le moment consisté en l'instauration de barrières douanières réciproque visant certaines catégories de produits que se vendent les deux pays.

Cela fait un certain temps que les Etats-Unis abusent de leur puissance pour jeter de façon délibérée le discrédit sur les entreprises chinoises et les refouler ainsi à tout prix, ce qui n'est ni juste, ni respectable

Interrogées sur l'éventualité de l'adoption à Washington d'un tel décret, les autorités à Pékin avaient préalablement dénoncé un abus de pouvoir visant selon elles à écarter les entreprises chinoises du libre jeu de la concurrence. «Cela fait un certain temps que les Etats-Unis abusent de leur puissance pour jeter de façon délibérée le discrédit sur les entreprises chinoises et les refouler ainsi à tout prix, ce qui n'est ni juste, ni respectable», a commenté Geng Shuang, porte-parole de la diplomatie chinoise.

Avec le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo en première ligne, les Etats-Unis mènent depuis plusieurs mois une charge contre Huawei, qu'ils soupçonnent d'espionnage pour le compte de Pékin.

Les Etats-Unis ont donc exclu la firme chinoise du déploiement de la 5G sur leur sol et tentent de convaincre leurs alliés occidentaux d'en faire autant en avertissant des multiples dangers d'espionnage dans un monde où la cinquième génération augmentera la foule d'objets connectés, des voitures aux caméras de sécurité.

Entre #Chine 🇨🇳 et #EtatsUnis 🇺🇸, la hache de guerre est loin d’être enterrée
➡️

Le 25 mai, le ministère américain du Commerce a aussi placé Huawei sur une liste d'entreprises auprès desquelles on ne peut commercer qu'après avoir obtenu un feu vert des autorités, ce qui revient à des sanctions directes contre l'entreprise chinoise.

L'arrestation en décembre de la directrice financière de Huawei à Vancouver (Canada), à la demande de la justice américaine, avait déjà envenimé les choses. Meng Wanzhou est soupçonnée d'avoir menti à plusieurs banques pour que Huawei puisse accéder au marché iranien entre 2009 et 2014, en violation des sanctions américaines. Elle risque une extradition vers les Etats-Unis.

L'arrestation de Meng Wanzhou a été suivie quelques jours plus tard par l'interpellation en Chine de deux ressortissants canadiens, une détention qualifiée «d'arbitraire» par Ottawa.

Depuis Paris, Macron réagit au décret de Trump

Réagissant au décret de Donald Trump sur la 5G et l'équipementier chinois Huawei le président français Emmanuel Macron a jugé pour sa part «pas approprié» de «lancer maintenant une guerre technologique ou une guerre commerciale vis-à-vis de quelque pays que ce soit».

«Notre perspective n'est pas de bloquer Huawei ou toute autre entreprise mais de préserver notre sécurité nationale et la souveraineté européenne», a aussi déclaré Emmanuel Macron, qui s'exprimait en anglais, au salon VivaTech à Paris. Il a ajouté : «La France et l'Europe sont pragmatiques et réalistes. Nous voulons développer l'emploi, les affaires, l'innovation. Nous croyons à la coopération et au multilatéralisme.»

 Lire aussi : C'est (presque) officiel : le colza canadien paye pour l'arrestation de la dirigeante de Huawei

 francais.rt.com

 Proposer une solution

Articles associés plus récents en premier
20-06-2019 wsws.org 10 min #158035

Le Canada exclut toute ouverture envers la Chine et jure d'extrader aux États-Unis la directrice financière de Huawei

Par Roger Jordan
20 juin 2019

Le gouvernement libéral du Canada, dirigé par Justin Trudeau, a rejeté d'emblée un plan visant à désamorcer les tensions entre le Canada et la Chine en utilisant ses pouvoirs en vertu de la loi canadienne pour bloquer l'extradition aux États-Unis de Meng Wanzhou, directrice financière du géant chinois de la technologie Huawei.

Les relations entre Ottawa et Beijing se sont considérablement détériorées depuis que les autorités canadiennes, agissant à la demande de Washington, ont saisi Meng alors qu'elle changeait d'avion à Vancouver le 1er décembre dernier.

16-06-2019 reseauinternational.net #157859

Tous les composants électroniques des systèmes d'armes occidentaux et russes sont fabriqués en Chine

Les avioniques des avions de combat Eurofighter Typhoon, Dassault Rafale, Lookheed Martin F-35 Lightning II et le Sukhoï Su-57 comportent des composants électroniques fabriqués en République de Chine Populaire.

Idem pour les avioniques des hélicoptères de combat Apache (US), Eurocopter Tigre (France/Allemagne/Espagne), Kamov Ka-52 Alligator (Russie).

Des centaines de systèmes d'armes occidentaux

16-06-2019 reseauinternational.net 4 min #157858

L'Espagne déploie son réseau 5g avec l'équipement Huawei malgré la liste noire des Etats-Unis d'Amérique sur le géant chinois de la technologie

L'Espagne est devenue l'un des premiers pays européens à déployer un réseau 5G avec le lancement commercial de ce service par Vodafone Espagne dans 15 villes, dont Madrid et Barcelone, en coopération avec le géant des télécommunications chinois Huawei.

L'opérateur local du deuxième opérateur mondial de téléphonie mobile, Vodafone, a été le premier à lancer le réseau de téléphonie mobile ultra-rapide, qui promet des vitesses de téléchargement jusqu'à 1 gigabit par seconde sur le marché espagnol ce samedi.

12-06-2019 4 articles reseauinternational.net 2 min #157695

Huawei affirme vouloir continuer à utiliser Windows et Android sur ses appareils mais cela signifie que la firme chinoise a son propre système d'exploitation en réserve

Le géant chinois Huawei va continuer à utiliser les écosystèmes Windows (Microsoft) et Android (Google) mais il semble que la firme dispose de son propre écosystème d'exploitation de réserve qu'elle aurait développé à partir de 2012.

Cela signifie qu'il y a un marchandage secret et des négociations en cours entre Beijing et Washington sur cette affaire extrêmement sensible.

Le géant mondial Google avait mis en garde la Maison Blanche sur la poursuite de ms sanctions ciblant Huawei en soulignant que ces sanctions porteront préjudice à moyen terme à la sécurité nationale des États-Unis et à la capacité des grandes firmes US à dominer le marché mondial.

12-06-2019 dedefensa.org 7 min #157686

T.c. 75 : La doctrine du « vent-divin »

12 juin 2019 - RT.com, qui a pourtant appris à ménager Trump selon la "tradition" établie par Russiagate et interprétée à front renversé, observe  dès son titre que "la diplomatie US", c'est-à-dire nommément le président lui-même et nullement l'un de ses adjoints-"fou", Bolton ou Pompeo, a « franchi la ligne de l'absurdité ». Dans le texte, elle donne la parole à un expert chinois Sourabh Gupta, spécialiste principal des politiques à l'Institute for China America Studies, parlant de la péremptoire consigne de Trump à Xi ( interview à NSBC) de se trouver au G20 en personne pour une rencontre en marge et en tête-à-tête, entre hommes, sans quoi un nouveau train ($300 milliards) de tarifs douaniers sur les importations chinoises sera automatiquement et instantanément mis en place par les USA :

12-06-2019 wsws.org 6 min #157676

Trump menace l'imposition immédiate de tarifs sur la Chine si Xi ne participe pas au G20

Par Nick Beams
12 juin 2019

Le président américain Trump a menacé d'imposer immédiatement une nouvelle série de droits de douane sur des marchandises chinoises d'une valeur de plus de 300 milliards de dollars si le président chinois Xi Jinping ne le rencontre pas en marge du sommet du G20 qui se tiendra au Japon à la fin du mois.

La menace a été lancée lors d'une interview donnée hier à la chaîne d'affaires CNBC, après que Trump a appris que Pékin n'avait pas encore confirmé la tenue d'une telle réunion.

12-06-2019 thesaker.is #157673

Good Rt report about the (suicidal) Us war on Huawei

08-06-2019 reseauinternational.net 12 min #157519

Les tensions entre les États-Unis et la Chine mettent le Cambodge en péril

par David Hutt

Les préoccupations des États-Unis au sujet d'une nouvelle installation appuyée par la Chine au Cambodge pourraient placer le pays au milieu d'une nouvelle guerre froide naissante.

Dans un refrain désormais commun, le ministre chinois de la Défense Wei Fenghe a publiquement nié lors d'un récent forum de défense que Pékin avait l'intention de construire une base navale au Cambodge.

08-06-2019 wsws.org 7 min #157509

Le Fmi met en garde contre une guerre commerciale croissante

Par Nick Beams
8 juin 2019

La directrice du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, a réitéré les avertissements selon lesquels la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine menace de réduire la croissance mondiale et a demandé à Washington et à Pékin de se calmer.

Dans un rapport publié plus tôt cette semaine, le FMI a estimé que la dernière série de tarifs douaniers pourrait voir une réduction de la croissance de 0,3 % l'an prochain et que, si l'on y ajoute les tarifs douaniers antérieurs, la réduction sera de 0,5 %, soit l'équivalent de 455 milliards de dollars, «plus que la taille de l'économie de l'Afrique du Sud».

06-06-2019 thesaker.is 12 min #157453

Which Is Bigger, Which Is Smaller, The Bull Or The China Shop

by Denis A. Conroy for The Saker Blog

As secrecy, self-interest and corruption seem to be America's trinity of evils, we need to be wary of the hologram that is shoved in our faces suggesting that American corporate capitalism is a force for good. On taking a closer look at the hologram we may observe the full-frontal image of three characters who are joined at the hip doing a soft shoe shuffle through the corridors of Econ Inc.

05-06-2019 lesakerfrancophone.fr 31 min #157390

Au sujet de cette hostile coexistence avec la Chine

Par W. Freeman - Le 3 mai 2019 - Source  chasfreeman.net

La guerre commerciale du président Trump avec la Chine s'est rapidement étendue à tous les autres domaines des relations sino-américaines. Washington tente actuellement de démanteler l'interdépendance entre la Chine et l'économie américaine, de réduire le rôle de celle-ci dans la gouvernance mondiale ; de contrer ses investissements à l'étranger ; de paralyser ses entreprises ; de bloquer ses progrès technologiques ; de punir ses nombreuses déviations de l'idéologie libérale ; de contester ses frontières ; de cartographier ses défenses et de conserver sa capacité à pénétrer ces défenses quand elle le veut.

04-06-2019 wsws.org 8 min #157322

Les États-Unis et la Chine en route pour une collision

Par Andre Damon
4 juin 2019

Dans une série d'actes provocants, les États-Unis ont clairement indiqué qu'ils étaient prêts à mener une guerre pour bloquer l'ascension de Pékin en tant que concurrent économique et géostratégique.

La «guerre froide» entre les États-Unis et la Chine a franchi une étape importante pour devenir une «guerre chaude» ce week-end lors du sommet annuel de défense de Shangri-La à Singapour.

04-06-2019 wsws.org 9 min #157320

Trudeau et Pence préparent le rôle du Canada dans l'agression impérialiste américaine

Par Roger Jordan
4 juin 2019

Le vice-président américain Mike Pence s'est rendu à Ottawa jeudi dernier pour discuter avec le premier ministre Justin Trudeau et d'autres hautes personnalités de son gouvernement libéral du rôle toujours croissant du Canada dans les offensives stratégiques de Washington contre la Chine et la Russie, ainsi que de son opération en faillite de changement de régime au Venezuela.

03-06-2019 entelekheia.fr 11 min #157273

Hypocrisie sur Huawei : le gouvernement des Usa est l'outil des grandes entreprises américaines

Par Finian Cunningham
Paru sur  RT sous le titre Washington's Huawei hypocrisy... US government is instrument of American corporations

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a encore durci sa diabolisation du géant des télécommunications chinois Huawei en le traitant « d'outil du gouvernement », suggérant que l'entreprise constitue une menace pour la sécurité nationale en tant qu'agent de Pékin.

03-06-2019 tlaxcala-int.org 26 min #157265

Mucho más que una guerra comercial El conflicto Usa-China

 Sergio Rodríguez Gelfenstein

El planeta se encuentra suspendido de un hilo y sigue con suma expectación las noticias vinculadas a lo que se ha dado en llamar "guerra comercial" entre Estados Unidos y China. Vale debatir si en realidad se trata de una guerra y si en verdad las causas de su inicio y la actual escalada tiene un trasfondo de orden comercial

01-06-2019 lesakerfrancophone.fr 5 min #157222

Relier les points dans l'enlèvement de la directrice financière de Huawei

Par  Anatoly Karlin - Le 26 janvier 2019 - Source  Unz Review

enlèvement] de la directrice financière de Huawei :

Voici une explication intéressante de l'enlèvement de la directrice financière de Huawei, écrit par un camarade dans la discorde de Deng Gang Central.

01-06-2019 strategic-culture.org 9 min #157189

New Start Must Be Extended, With or Without China

Editor's Choice

The baffling non-answers from the senior administration officials strongly suggest that the president's impulse for a grand U.S.-Chinese-Russian arms control bargain is not backed up with a realistic plan.

Daryl KIMBALL

On May 14, Secretary of State Mike Pompeo traveled to Sochi, Russia to discuss what the State Department called a "new era" in "arms control to address new and emerging threats" with Russian foreign minister Sergey Lavrov and President Vladimir Putin.

01-06-2019 investigaction.net 2 min #157184

Michel Midi - Trump contre Huawei : ça cache quoi ?

31 Mai 2019
Article de :  Michel Collon

« Pékin va espionner nos conversations téléphoniques ». C'est vraiment ça, le problème ? Parce que la NSA ne le fait pas depuis des années, peut-être ? Alors que cache cette guerre de Trump contre les smartphones de la firme chinoise ? Michel Co

30-05-2019 lesakerfrancophone.fr 9 min #157128

Le peuple chinois déclare la guerre à l'économie américaine

Le 23 mai 2019 − Source  Oriental Review

À en juger par la réaction des médias officiels chinois, Pékin ne s'attend ni à une résolution rapide ni à une résolution pacifique de son conflit économique avec Washington. Même les médias étasuniens ont remarqué un changement de ton dans la position officielle de Pékin : « La Chine souhaite une 'guerre du peuple' alors que la lutte économique prend une tournure nationaliste », écrit l'agence de presse économique américaine Bloomberg].