Macron chahuté lors des commémorations du 8 Mai malgré un important dispositif de sécurité (Video)

08-05-2019 francais.rt.com 4 min #156048

© Martin Bureau Source: AFP

Le président de la République a été la cible de sifflets et de slogans appelant à sa démission lors des commémorations du 8 Mai. Le préfet de Paris avait pourtant interdit les manifestations et mis en place un dispositif drastique de sécurité.

La pluie n'était pas la seule à accompagner Emmanuel Macron lors des commémorations à Paris du 8 mai 1945, date de la victoire finale des forces alliées sur l'Allemagne nazie en 1945. Selon  Le Huffington Post, plusieurs personnes ont scandé : «Macron démission !», lorsque celui-ci a remonté l'avenue parisienne accompagné par quelques sifflets.

Selon la même source, l'imposant dispositif sécuritaire mis en place sur la place de l'Etoile et les Champs-Elysées, qui tenait la foule à bonne distance du cortège, n'a pas empêché les contestataires de se frayer un chemin dans la foule «éparse», et «globalement silencieuse».

Le préfet de Paris, Didier Lallement, avait pris le 7 mai  un arrêté préfectoral interdisant «tous cortèges, défilés et rassemblements revendicatifs déclarés, annoncés ou projeté», pour le 8 Mai à Paris, autour de la place de l'Etoile et plus largement dans un périmètre incluant le palais de l'Elysée et la place de la Concorde.

Cette décision était justifiée par «l'organisation de cérémonies solennelles [de l'armistice de la Seconde Guerre mondiale] qui ne sauraient être troublées par des manifestations revendicatives», avait précisé la préfecture dans un communiqué de presse. «Certains groupes se revendiquant des "Gilets jaunes" appellent à manifester à nouveau sur les Champs-Elysées, et [ces] cérémonies du 8 Mai sont considérées par ces groupes comme une occasion d'interpeller les plus hautes autorités, notamment le chef de l'Etat», avait-elle ajouté, ciblant précisément les Gilets jaunes.

 Lire aussi : 8 Mai : manifestations interdites dans certains secteurs de Paris, les Gilets jaunes visés

 francais.rt.com

 Commenter
 Se réfère à : 1 article