La valse des satellites russes autour du Venezuela éloigne le spectre de la guerre dans la région

01-05-2019 reseauinternational.net 4 min #155634

Par Valentin Vasilescu

Certains des satellites militaires russes évoluent sur des orbites elliptiques allongées, à l'altitude de 39 700 km. Les satellites tiennent en observation presque permanente certaines zones géographiques de la taille d'un continent. Le satellite pour ce type de surveillance a un diamètre de 2,7 m, une longueur de 7 m et une masse de 5 à 6 tonnes. Le satellite dispose également de moteurs de fusée, avec lesquels il peut modifier sa trajectoire initiale.

Lorsque le contingent militaire russe a atterri à Caracas, il a été observé un changement d'orbite de la trajectoire de plusieurs satellites militaires russes. Certains des satellites appartiennent au réseau qui surveille les émissions électromagnétiques des véhicules de combat terrestres et navals américains. Dans le même temps, les satellites possèdent également un équipement radar qui identifie les coordonnées et le type de cible.

D'autres font partie du réseau de satellites de recherche optique, comprenant des télescopes à haute résolution dans les spectres visuel et infrarouge. Ces satellites détectent même le lancement des missiles de croisière sur des sous-marins immergés. Ils suivent le trajet des missiles et peuvent déterminer leurs cibles probables.

Les paramètres orbitaux de ces satellites ont été modifiés par Moscou pour observer les bases navales et les navires militaires américains pouvant participer à l'invasion du Venezuela. Ce fait sans précédent équivaut à un avertissement lancé aux États-Unis selon lequel la Russie exercera des représailles en cas d'attaque contre le Venezuela.

En raison du trafic intense du canal de Panama, les États-Unis ne peuvent pas transporter leur lourde machinerie de guerre à travers tout le continent, sur des routes terrestres. Par conséquent, les blindés américains seront pré-positionnés sur la base offensive de la Colombie, par des navires de la classe Watson spécialement construits pour cela.

Ces convois de navires de commerce seront suivis depuis la phase d'embarquement dans les ports américains par des satellites russes tout au long de la route. Il est à noter que les ports de la Colombie sont à la portée des missiles antinavires Bastion et Kh-59MK2, la production russe pour l'armée vénézuélienne. En outre, il est possible que le Venezuela reçoive également de la Russie des missiles antinavires Kalibr en cas d'invasion imminente. Les missiles Kalibr ont une portée de 1 500 km.

Le naufrage de 5 navires de classe Watson signifie la perte de 5 x 16 000 tonnes de fret, c'est-à-dire l'élimination de 2 divisions américaines mécanisées et de chars, sachant que quatre divisions américaines étaient nécessaires pour l'invasion.

 Valentin Vasilescu

Traduction  Avic -  Réseau International

 reseauinternational.net

 Commenter