La Russie prévient qu'Al-Qaïda est en Amérique Latine, mais de tels avertissements peuvent produire des résultats très négatifs

28-04-2019 reseauinternational.net 3 min #155492

par Joaquin Flores

L'activité des djihadistes affiliés à Daesh et à Al-Qaïda a été repérée en Amérique Latine par le recrutement de combattants et la promotion de l'idéologie extrémiste parmi les musulmans locaux, a déclaré le chef russe du Département Central du Renseignement (GRU), Igor Kostyukov.

Lors de la conférence annuelle de Moscou sur la sécurité internationale, Igor Kostyukov, directeur du GRU a déclaré :

« Parmi les nouveaux facteurs de risque figure l'émergence de camps d'entraînement et de cachettes djihadistes dans la région«.

Les djihadistes qui opèrent actuellement en Amérique Latine sont liés à Daesh et à Al-Qaïda, a-t-il ajouté.

« Ils recrutent des combattants pour renforcer leurs rangs au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, collecter des fonds et promouvoir l'idéologie extrémiste parmi les six millions de musulmans de la région«, a déclaré Kostyukov.

Toutefois, le responsable russe n'a pas mentionné les pays où les camps djihadistes ont été découverts.

Dans le même temps, ces allégations des experts russes devraient être traitées avec prudence. Les médias de droite aux États-Unis, tels que Fox News, véhiculent depuis plus d'une décennie une mythologie selon laquelle le Hezbollah iranien peut utiliser la frontière États-Unis-Mexique et que de telles menaces justifient une intervention US. Parce qu'il y a un manque de distinction dans le discours politique US entre les différentes branches de l'islam, la différence entre le jihad salafiste mondial et le militantisme régional chiite dans le Levant, un tel discours des experts russes peut conduire à des conclusions injustifiées tant dans la communauté des experts US que dans les médias populaires.

De plus, les États-Unis ont déjà montré qu'ils tentent de justifier une intervention militaire sur la base de la présence de formations salafistes de type Daesh, même si le gouvernement ayant autorité dans cette région s'oppose à l'activité US. Cela devient en fin de compte une forme d'invasion US sur la base d'une prétendue menace terroriste.

Source :  Russia Warns That Al-Qaeda Is In Latin America, But Such Warnings Can Produce Very Negative Results

traduit par Pascal, revu par Martha pour  Réseau International

 reseauinternational.net

 Commenter