Un sénateur se sert de l'humour pour démystifier le « New deal » vert

15-04-2019 lesakerfrancophone.fr 7 min #154813

... causant de douloureuses contorsions à ce cache-sexe rhétorique gauchiste

Par Brandon Smith − Le 30 mars 2019 − Source  Alt-Market.com

Tu te souviens quand la gauche politique était drôle ? Elle n'était pas drôle dans le genre « idiot de village » comme elle l'est aujourd'hui, mais il y a bien longtemps, il y a peut-être quelques décennies, elle l'était quand ils utilisaient l'humour efficacement comme une arme ? Oui, c'est comme si c'était il y a vraiment longtemps. Mais je me souviens d'une époque où le rire était surtout du domaine de la gauche et où les conservateurs étaient perçus comme pompeux, raides, indigestes, étroits d'esprit et colériques. C'est incroyable comme le monde peut basculer de façon aussi spectaculaire.

Le sénateur Mike Lee de l'Utah (un Représentant républicain à tendance libertarien) a récemment prononcé un discours au Sénat pour s'opposer au « New Deal » vert qui divise tant, défendu par la démocrate Alexandria Ocasio-Cortez, une Représentante démocrate ayant la profondeur idéologique d'un adolescent angoissé qui prend en cachette des notes sur le Manifeste Communiste et les Règles pour être radical dans son journal griffé Lisa Frank. Le discours de Lee a immédiatement attiré le qualificatif de ridicule de la part des gardiens de l'orthodoxie de gauche pour son utilisation de l'humour et de ces « accessoires » pour faire valoir son idée, à savoir que le « New Deal » vert est si absurde qu'il est difficile de l'aborder sérieusement. Voici une version abrégée de ce discours :

Maintenant, la gauche aime à penser qu'ils sont les rois et les reines des « mèmes » comme armes sociales, et j'aime particulièrement le fait que le sénateur a envahi leur précieux territoire pour les prendre à leur propre jeu. Les réponses à cette présentation de Lee varient. Ocasio-Cortez n'est manifestement pas amusée, car elle a  insinué que Lee ne « prend pas son travail à lui au sérieux ». Elle ne semble pas se rendre compte que Lee prend son travail à lui au sérieux ; il ne la prend tout simplement pas elle au sérieux. Et personne d'autre ne le fera après que son texte sur le « New Deal » vert n'ait pas réussi à obtenir un vote d'approbation au Sénat mardi dernier.

Anderson Cooper, de CNN, a réagi par sa propre tentative  maladroite de ridicule, faisant ce que les gauchistes font le mieux, c'est-à-dire prendre quelque chose d'original et de divertissant, le voler, puis régurgiter un fac-similé péniblement ennuyeux et banal. Ils l'ont fait avec S.O.S. Fantômes. Ils l'ont fait avec Star Wars. Et ils veulent te le faire à toi aussi. Ce sont des gens insidieux.

Et finalement, Stephen Colbert, un clown prétendant être un commentateur politique prétendant être un clown, a pensé qu'il essaierait de dépasser Mike Lee avec sa propre . Il a parlé de Lee comme du «  Jar Jar Binks » du Sénat, ce qui est intéressant, car j'ai toujours considéré Stephen Colbert comme le «  Peter Pettigrew » d'une comédie de fin de soirée. Colbert s'accroche à l'affirmation de Lee selon laquelle le fait d'avoir des enfants et de fonder une famille résoudrait plus de problèmes dans le monde que le « New Deal » vert ne le ferait jamais, prenant sa déclaration au pied de la lettre. Apparemment, le concept de comédie vole un peu au-dessus de la tête de Colbert.

Stephen Colbert : La version comique de fin de soirée du laquais de Voldemort Peter Pettigrew ? C'est peut-être la question la plus importante de notre époque....

Je signale que ni Stephen Colbert, ni Anderson Cooper n'ont eu le courage de montrer même une partie modérée du discours de Mike Lee, probablement parce que c'était beaucoup plus drôle que les deux réunis. C'est la meilleure chose que j'ai vue cette année, et le fait que la gauche ne sache pas quoi en faire est encore plus jouissif. Ils sont devenus les ingrats vertueux et sans humour de notre époque parce qu'ils pensent que les « dieux » fantastiques du socialisme ou du changement climatique sont de leur côté. Ils ne ressentent plus le besoin de faire appel aux masses par la raison, et maintenant ils ne savent même plus comment nous faire rire.

Heureusement le jour n'arrivera jamais où le « New Deal » vert en matière de justice sociale sera considéré comme sobre ou perspicace. Malheureusement, j'ai vu que leur folie était parfois contagieuse. Les résultats seraient désastreux. Comme le dit Mike Lee, il serait bien mieux pour le monde de faire juste des bébés...

Brandon Smith

Note du Saker Francophone Bon, Brandon Smith exagère un petit peu, Mike Lee n'est pas vraiment très drôle au sens où si son texte est assez percutant et amusant, il manque clairement de jeu de scène pour faire rire. Mais c'est un début et il y a là matière à sketches notamment pour un bovin un peu taquin qui souhaiterait lutter contre le génocide des vaches clairement ciblées pour leur consommation d'eau, de fourrage et leur pets.

Traduit par Hervé pour le Saker Francophone

 lesakerfrancophone.fr

 Proposer une solution