Rdc / Ebola : 20 morts en un seul jour, 800 en neuf mois (officiel)

14-04-2019 aa.com.tr 3 min #154769

Congo, The Democratic Republic of the

AA / Kinshasa / Pascal Mulegwa

L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola devrait franchir, dimanche, le seuil des 800 décès en neuf mois dans deux provinces de l'est de la République démocratique du Congo (RDC), selon le ministère congolais de la Santé.

Samedi soir, le ministère a fait état d'un total, "792 décès (726 confirmés et 66 probables) et 365 personnes guéries" après que "20 nouveaux décès de cas confirmés" ont été rapportés dans les zones de Katwa (15), Butembo (2) Beni (2) et Mandima (1).

Le cumul des personnes infectées est de "1.240, dont 1.174 confirmés et 66 probables", souligne le ministère dans son bulletin.

Ce dimanche, " le seuil des 800 décès sera atteint ou dépassé" a déclaré à Anadolu, Dr Michwel Yao, directeur de la riposte contre Ebola dans la région.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a demandé vendredi 104 millions de dollars supplémentaires pour poursuivre la riposte contre l'épidémie d'Ebola en RDC.

L'épidémie avait été déclarée le 1er août 2018 dans la province du Nord-Kivu. La contagion s'est transmise à l'Ituri voisine, quelques jours plus tard.

L'OMS, a conclu que l'épidémie congolaise "ne constitue pas encore une urgence sanitaire de portée internationale".

Le comité a recommandé au ministère congolais de la Santé et aux parties prenantes dans la riposte de "redoubler d'efforts pour détecter les cas, le plus tôt possible, identifier et suivre tous les contacts, assurer le plus haut taux de couverture vaccinale de tous les contacts et contacts de contacts".

L'épidémie "reste dangereuse" car le risque de propagation nationale et régionale reste "très élevé", d'après le comité qui s'est réuni vendredi à la demande du DG de l'OMS "préoccupé par l'augmentation des cas et la flambée des décès".

Pour endiguer la maladie, les équipes sanitaires vaccinent les maladies, leurs contacts y compris les membres de leurs familles.

L'Institut national de recherche biomédicale (INRB) et l'OMS ont publié samedi les résultats préliminaires d'une étude sur l'efficacité du vaccin « rVSV-ZEBOV-GP » pour contrôler l'épidémie d'Ebola.

D'après les données collectées, l'efficacité du vaccin est estimée à 97,5%. L'actuelle épidémie est la plus meurtrière jamais enregistrée en RDC.

Elle est la deuxième au monde après celle de 2014, qui a fait plus de 11 000 victimes en Afrique de l'ouest.

 aa.com.tr

 Proposer une solution