L'opposition soudanaise : Nous rejetons un nouveau putsch militaire

11-04-2019 aa.com.tr 2 min #154605

Sudan

AA / Khartoum

L'Association des professionnels soudanais (APS) et la coalition de l'opposition ont exprimé, jeudi, leur rejet d'un nouveau putsch militaire au Soudan susceptible d'engendrer de nouvelles crises.

"Il est impossible de résoudre la crise par un putsch militaire", lit-on dans un communiqué conjoint de l'APS et de l'opposition soudanaise.

"Le putsch de 1989 a amené Omar el-Béchir au pouvoir et a été à l'origine de la crise politique au Soudan", a-t-on ajouté.

"La passation du pouvoir à un gouvernement civil formé sur la base de la Déclaration de la Liberté et du Changement est la seule solution à la crise", a-t-on souligné dans le même communiqué.

L'APS et l'opposition ont insisté, dans leur communiqué, sur la nécessité de maintenir le sit-in jusqu'à la concrétisation des objectifs de la révolution.

Lundi, la coalition de l'opposition a appelé à la création d'un conseil de transition pour gérer les affaires de l'Etat jusqu'à la formation d'un gouvernement provisoire pour quatre ans.

Le Soudan, qui compte 40 millions d'habitants, a du mal à se remettre de la perte des trois quarts de sa production de pétrole - sa principale source de devises - lorsque le Soudan du Sud a proclamé son indépendance en 2011.

Le pays vit depuis le 19 décembre au rythme d'une grogne sociale qui s'est intensifiée samedi dernier quand des milliers de manifestants ont investi les rues de la capitale Khartoum, revendiquant le départ du président Omar el-Béchir.

 aa.com.tr

 Proposer une solution
 Se réfère à : 1 article

 Référencé par : 1 article