Les prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes sont prêts à se mettre en grève à moins que leurs revendications ne soient satisfaites

08-04-2019 2 articles ism-france.org 3 min #154491

Par Quds News Network
06.04.2019 - Les prisonniers politiques palestiniens dans les prisons israéliennes se sont dits prêts à entamer une grève de la faim si les services pénitentiaires israéliens (IPS) n'acceptent pas leurs exigences humanitaires, a déclaré aujourd'hui Qadri Abu Bakr, président de la Commission des détenus et ex-détenus palestiniens.

Manifestation en solidarité avec les prisonniers à Ramallah, le 7 avril 2019
Abou Bakr a déclaré à l'agence de presse officielle Wafa que si Israël ne répondait pas aujourd'hui aux revendications formulées par les prisonniers, un groupe d'entre eux se lancera dès le 7 avril dans une grève de la faim qui sera suivie le 17 de ce mois, Journée du prisonnier palestinien, avec un autre groupe, puis le 1er mai par quiconque voudra se joindre à la grève de la faim.

Il a ajouté que la principale exigence des prisonniers est de supprimer les dispositifs de brouillage récemment installés par l'IPS dans la prison du Naqab en raison de leur impact sur la santé des prisonniers (cancer potentiel, ndt) et du brouillage de leurs téléviseurs et radios, qui les empêchent de regarder la télévision ou d'entendre des programmes de radio.

Les prisonniers exigent également que l'IPS installe dans les cours des téléphones publics qui leur permettraient d'entrer en contact avec leurs familles et d'annuler les mesures punitives imposées par l'IPS aux prisonniers des prisons du Naqab et de Rimon à la suite de mutineries dans ces prisons.

Certaines de ces mesures comprennent des perquisitions de cellules par les forces spéciales de répression, des assauts contre des prisonniers, la destruction et la saisie de tous leurs biens, l'isolement et l'imposition de lourdes amendes.

Un sentiment d'optimisme et de calme semble avoir régné dans les prisons hier (05.04), laissant espérer un accord entre les prisonniers et l'IPS qui permettrait d'éviter le recours à la grève de la faim, ont déclaré des sources.

La situation dans les prisons est tendue depuis quelques mois, depuis que le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Gilad Ardan, a adopté une recommandation visant à rendre très difficile la vie des plus de 6.000 Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes pour avoir résisté à l'occupation de leur pays, et en particulier après l'installation de dispositifs de brouillage dans les prisons d'Ofer et de Naqab ; les prisonniers ont dénoncé les graves problèmes de santé provoqués par ces dispositifs et les perturbations sur la réception des émissions de télévision et de radio.

Source :  Quds News Network

Traduction : MR pour ISM

 ism-france.org

 Commenter

Articles associés plus récents en premier
10-04-2019 16 articles europalestine.com 2 min #154536

Grève de la faim de 120 prisonniers Palestiniens

...
Cette grève de la faim qui inclut le refus de boire, et qui ...
Les prisonniers palestiniens ont constaté des maux de tête, ...
Ils réclament en outre la possibilité pour les prisonniers d...
Parmi leurs autres revendications : l’installati...
Cette grève qui touche pour le moment les prisons de Rimon e...