La solution à un seul État... juif

08-04-2019 tlaxcala-int.org 4 min #154450

 Gilad Atzmon جيلاد أتزمون گيلاد آتزمون

Certains des commentateurs les plus avancés sur la question israélo-palestinienne ont convenu entre eux que la " solution à un seul État " revient à un discours creux pour la simple raison que la Palestine est déjà un "État unique" : Il a des frontières naturelles, un réseau électrique et même un indicatif téléphonique international (+972). Mais cette belle terre historique, qui s'étend du fleuve à la mer, est dominée par une idéologie étrangère et hostile qui est raciste, suprémaciste et ignoble envers le peuple indigène du pays.

Certains de ces analystes perspicaces ont été déconcertés à la suite d'un changement particulier dans la politique israélienne : alors que la soi-disant "gauche" israélienne prône la ségrégation raciale et ethnique entre Juifs et Palestiniens en adoptant la solution à deux États, c'est en fait l'extrême droite sioniste qui a constamment insisté pour une intégration du "territoire" par le biais des annexions israéliennes.

Alors que très peu de membres de la gauche israélienne se sont ralliés à l'appel en faveur d'une solution à un seul État, il semble que le Premier ministre Benjamin Netanyahou et toute la droite israélienne soient enthousiasmés par cette idée.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a promis samedi d'étendre la souveraineté israélienne aux colonies de Cisjordanie s'il est réélu lors du scrutin de mardi prochain.

La déclaration de Netanyahou ne doit pas nous surprendre. Il y a deux semaines, un sondage de Ha'aretz a révélé que 42 % des Israéliens étaient favorables à l'annexion de la Cisjordanie. Apparemment, 16% des sondés soutiennent l'annexion de toute la Cisjordanie sans donner aucun droit politique aux Palestiniens qui y vivent. Je suppose qu'il est difficile de ne pas voir le raisonnement politique derrière la promesse du Premier ministre Netanyahou d'annexer les colonies. Netanyahou, qui est susceptible de former le prochain gouvernement israélien, tente d'attirer les électeurs israéliens d'extrême droite. Il veut qu'ils votent pour le Likoud mardi plutôt que de " gaspiller " leur vote pour un petit parti d'extrême droite ou un autre.

Il y a évidemment une grande différence entre l'appel en faveur d'un seul État lancé par les militants de la solidarité avec la Palestine et la politique d'annexion de Netanyahou. Alors que les défenseurs des droits des Palestiniens se réfèrent à un seul État démocratique, Netanyahou n'est pas du tout attaché à la démocratie. Il est uniquement fidèle à la population juive et ce qu'il offre dans la pratique est une " solution à un seul État juif ". Après tout, Israël se définit lui-même comme "l'État juif " et il est là pour servir un peuple tout en niant aux autres leurs droits les plus élémentaires. Israël, comme nous le savons, n'est pas un État de ses citoyens, c'est un État de ses citoyens juifs. Au moment où Israël viendra à bout de son péché et se transformera en un État de ses citoyens, indépendamment de leur race, de leur appartenance ethnique ou de leurs croyances religieuses, il sera rebaptisé.

On pourrait aussi bien l'appeler Palestine.

Courtesy of  Tlaxcala
Source:  gilad.co.uk
Publication date of original article: 07/04/2019

 tlaxcala-int.org

 Commenter
newsnet 19/04/08 11:32

c'est marrant c'était le commentaire que j'allais lui faire au dernier article de gideon ;
ç'en est la suite logique