L'Inde rejoint les 3 autres puissances capables de détruire un satellite

04-04-2019 voltairenet.org 2 min #154294
Inde

 voltairenet.org

Le Premier ministre indien, Narendra Modi, a théâtralement présenté, lors d'un discours télévisé, le 27 mars 2019 (c'est-à-dire en pleine campagne électorale), les résultats positifs du test de la Defense Research and Development Organization (DRDO) : Mission Shakti (Force).

Un missile indien est parvenu à détruire un de ses propres satellites (le Microsat-R, d'un poids de 740 kg), à 280 kilomètres d'altitude.

En 2007, la Chine fut la première puissance à détruire un de ses satellites (le Fengyun 1C) à 800 kilomètres d'altitude.
En 2008, les États-Unis faisaient de même avec un satellite (l'USA-193), mais seulement à 240 kilomètres d'altitude.
La Russie n'a pas testé son propre système de destruction satellitaire, le Nudol.

Le test indien aurait créé 6 500 débris de plus de 5 mm dans l'espace. Ils se sont dispersé à une vitesse de 9,8 km/s, mettant en danger la circulation civile autour de la Terre.

 voltairenet.org

 Commenter