Monde

 Mobilisations du 17 novembre : ce que proposent la gauche et les mouvements sociaux

 Gilets jaunes : nous sommes le peuple

 De la crise symbolique à la crise politique

 Live: France - Gilets jaunes: Nouvelle journée de tensions à Paris

 Gilets jaunes: l'aventure continue

 France/gilet jaunes: mobilisation modérée pour l' » acte 5 » à Paris

 Acte 6 des Gilets jaunes : une diversion organisée à Versailles ?

 Acte 7 des Gilets jaunes : une mobilisation bien plus forte en province qu'à Paris

 Acte 8 des Gilets jaunes : après les vœux de Macron, première mobilisation de 2019 (En Continu)

 Acte 9 : les Gilets jaunes se mobilisent partout en France (En Continu)

 Acte 10 des Gilets jaunes : une mobilisation sur fond de Grand débat national

 Acte 11 : les Gilets jaunes poursuivent leur mobilisation (En Continu)

 Gilets jaunes : un acte 12 en hommage aux blessés et aux victimes (En Continu)

 Acte 13 : les Gilets jaunes à nouveau dans les rues aux quatre coins de la France (En Continu)

 Acte 14 : après trois mois, la mobilisation des Gilets jaunes se poursuit (En Continu)

 Gilets jaunes : un acte 15 marqué par un rebond ? (En Continu)

 Acte 16 : des Gilets jaunes se rassemblent partout en France (En Continu)

 Acte 17 des Gilets jaunes : le maire d'une petite commune prend un arrêté interdisant les Lbd

 Gilets jaunes : un acte 18 pour marquer une nouvelle phase de la mobilisation (En Continu)

 La mission Sentinelle mobilisée et renforcée pour la prochaine manifestation des Gilets Jaunes

 Gilets jaunes : un acte 19 à haut risque (En Continu)

France : une proposition de loi prive les manifestants du Revenu de solidarité active (Rsa)

30-03-2019 reseauinternational.net 3 min #154103

Et si cela se produisait en Algérie ? le gouvernement macronien est prêt à priver les Français de salaire, à leur faire subir des fins de mois difficiles s’ils ne renonçaient pas à leur droit de manifester contre un régime qui en affichant une nette indifférence aux revendications populaires, continue sa politique de répression, la tête haute. Sous d’autres cieux, cela s’appelle du chantage étatique, en France le régime lui a trouvé un nom : loi « anti-casseurs ».

Selon l’agence de presse russe Sputnik, le parti au pouvoir en France vient de proposer une loi destinée à suspendre pour un an au maximum le RSA des personnes qui se livrent à des dégradations.

Cette proposition de loi fait suite à la loi anti-casseurs adoptée par l’Assemblée nationale.

La proposition de loi relative à la suspension du RSA est disponible :

« Si les personnes qui se livrent lors d’une manifestation à des dégradations sur la voie publique et/ou dans des locaux publics ou privés, encourent d’ores et déjà des peines d’amende et/ou d’emprisonnement ainsi que diverses peines complémentaires, il est concevable de compléter cet arsenal répressif par une suspension de leurs droits au RSA. »

Selon les députés, c’est une privation temporaire en raison d’une participation ou d’une incitation à un attroupement ou réunion armée :

« En raison de leur participation (armée ou non) à un attroupement, de leur participation armée à une manifestation ou réunion publique autorisée ou de la provocation directe à un attroupement armé », dit expressément le texte de la proposition de loi.

L’Assemblée nationale a adopté très largement, début février, la proposition de loi LR « anti-casseurs » controversée mais reprise par la majorité.

source: french.almanar.com.lb

 reseauinternational.net

 Commenter
newsnet 19/03/30 06:23

de quoi attiser une violence d'auto-défense contre une répression s'en prenant aux moyens de subsistance,
justement ce que la manifestation dénonce

 Se réfère à : 1 article