Louisette Ighilahriz, ancienne combattante du Fln torturée par l'armée française Un portrait par Rachid Bouchareb

09-03-2019 tlaxcala-int.org 8 min #153183

 arte.tv

Le cinéaste franco-algérien Rachid Bouchareb "(Indigènes)" signe un portrait de Louisette Ighilahriz, ancienne combattante du FLN torturée par l'armée française.

Aujourd'hui âgée de 82 ans, Louisette Ighilahriz s'est battue pour l'indépendance de son pays. Militante du FLN (Front de libération nationale) à partir de 1956, elle a été arrêtée, torturée, et n'a échappé à la mort que grâce à l'intervention d'un médecin militaire français. Depuis, elle n'a cessé de rechercher son sauveur, dans l'espoir de lui dire un jour "merci". Avec "Louisette", Rachid Bouchareb "(La route d'Istanbul)" brosse l'émouvant portrait de cette grande voix de l'Algérie et de ses combats.

arte.tv

Pays :France
Année : 2018

Lire aussi

 ►Louisette Ighilahriz : « Un groupe parle au nom de Bouteflika et gère le pays »(21 octobre 2018)

 ►Louisette Ighilahriz dénonce le 5e mandat et les "vampires" du FLN (1er février 2019)

 ►Louisette Ighilahriz à TSA : « Les citoyens algériens ont le droit de manifester » (7 mars 2019)

 ►La Moudjahida Luisette Ighilahriz à TSA : « Je retire mon soutien à Ali Ghediri » (7 mars 2019)

 Anne Nivat

 Louisette Ighilahriz

 Algérienne

 Parution : 13/06/2001

 Pages : 286

 Format :153 x 235 mm

 Collection : Documents, témoignages

 Prix TTC : 18.60 €

 EAN : 9782213609423

 Code hachette : 3511425

« Je souhaite que les Français sachent qu'en Algérie, entre 1954 et 1962, il ne s'est jamais agi d'une opération de « maintien de l'ordre » ni d'une « pacification ». J'écris pour rappeler qu'il y a eu une guerre atroce en Algérie, et qu'il n'a pas été facile pour nous d'accéder à l'indépendance. Notre liberté a été acquise au prix de plus d'un million de morts, de sacrifices inouïs, d'une terrible entreprise de démolition psychologique de la personne humaine. Je le dis sans haine. Le souvenir en est lourd à porter.
Je souhaite que mon témoignage en provoque d'autres des deux côtés de la Méditerranée ; que les langues d'anciens appelés et d'officiers français qui ont vécu cette guerre et survécu se délient. Je souhaite que l'on retienne de mon histoire qu'il faut préserver l'être humain, d'où qu'il vienne. Ce n'est ni en torturant, ni en avilissant ou dégradant qu'on parvient à ses fins, quelles qu'elles soient.
Avec ce livre j'ai accompli mon devoir de vérité. »
l. i.

Recueilli à Alger par Anne Nivat (prix Albert-Londres pour Chienne de guerre, Fayard, 2000), ce récit autobiographique retrace la vie de Louisette Ighilahriz, militante et haute figure de l'indépendance de son pays. Il est emblématique de la doulou-reuse histoire franco-algérienne à l'heure où, près d'un demi-siècle plus tard, d'aucuns font et diffusent des apologies de la torture.

Courtesy of  Arte
Source:  arte.tv
Publication date of original article: 09/03/2019

 tlaxcala-int.org

 Commenter