Samir Saul sur la cruelle guerre au Yémen; et sur l'Algérie

07-03-2019 mondialisation.ca 3 min #153129

De tous les conflits en cours, dit Samir Saul, professeur d'Histoire à l'Université de Montréal, celui du Yémen est à la fois cruel et peu suivi. La cruauté dépasse l'entendement, tout comme le silence entourant cette guerre que livre l'Arabie Saoudite au Yémen depuis près de 4 ans avec soutien logistique, fourniture de renseignements et ravitaillement en vol par les États-Unis.

Alors qu'on la présente comme une guerre sectaire : sunnites contre chiites, où le Yémen serait un nid de fanatiques à la solde de Téhéran, Samir Saul démontre qu'il n'en est rien. Il explique le grand intérêt stratégique que représente le Yémen, aujourd'hui comme à l'époque coloniale, en raison de sa situation stratégique où du détroit de Bab el-Mandeb, on peut contrôler l'accès à la mer Rouge et à la Méditerranée, 3e ou 4e passage maritime au monde.

L'objectif de Washington et de l'Arabie Saoudite: la division de ce pays, non pas l'unité. Bref, alors que les uns au Yémen luttent pour faire l'unité du pays, Riyad et Washington exploitent les divisions internes pour s'assurer qu'ils gardent le contrôle de la région.

Samir Saul termine l'entrevue en parlant des origines des grandes manifestation en Algérie et les éventuelles issues de ces événements.

w.soundcloud.com

La source originale de cet article est  Le pied à Papineau CKVL
Copyright ©  Samir Saul et  Robin Philpot,  Le pied à Papineau CKVL, 2019

 mondialisation.ca

 Commenter