Gilets jaunes : l'Onu réclame à Paris une enquête sur l'«usage excessif de la force»

06-03-2019 4 articles francais.rt.com 3 min #153070

© Pascal Pavani Source: AFP

Le Haut-commissaire aux droits de l'homme de l'ONU a réclamé à la France une «enquête approfondie» sur les usages excessifs de la force qui auraient eu lieu pendant les manifestations des Gilets jaunes depuis la mi-novembre.

Ce 6 mars, le Haut-commissaire aux droits de l'homme de l'ONU demande à Paris d'effectuer une «enquête approfondie» sur les accidents survenus au cours du maintien de l'ordre des manifestations des Gilets jaunes depuis le début du mouvement, en novembre 2018.

Dans un discours prononcé devant le Conseil des droits de l'homme à Genève, Michelle Bachelet a déclaré : «Nous encourageons le gouvernement [français] à poursuivre le dialogue et demandons urgemment une enquête approfondie sur tous les cas rapportés d'usage excessif de la force.»

Lire aussi

Acte 16 des Gilets jaunes : un homme blessé au visage à Paris (IMAGES)

Michelle Bachelet a également estimé que les Gilets jaunes manifestent contre «ce qu'ils considèrent comme [leur] exclusion des droits économiques et de [leur] participation aux affaires publiques.» Et de rappeler que «les inégalités touchent tous les pays» et que «même dans des Etats prospères, des gens se sentent exclus des bénéfices du développement et privés de droits économiques et sociaux.» Elle a aussi comparé la situation en France avec celle des répressions violentes au Soudan, en Haïti et au Zimbabwe.

Selon le Haut-commissaire, ces manifestants «réclament un dialogue respectueux et de vraies réformes. Et pourtant, dans plusieurs cas, ils sont accueillis par un usage violent et excessif de la force, par des détentions arbitraires, des tortures et même selon certaines informations des exécutions extra-judiciaires.»

Dénonçant le nombre d'interpellations, de gardes à vue, des fouilles et de blessés, des experts de l'ONU avaient déjà publié en février 2019 un rapport dans lequel ils se disaient inquiets «de constater qu'après des semaines de manifestations, les restrictions et tactiques de gestion des rassemblements et du recours à la force ne se s'étaient pas améliorées». Ils critiquaient en outre l'«usage disproportionné» dans les manifestations d'armes dites «"non-létales" telles que les grenades et les lanceurs de balles de défense».

 Lire aussi : «La terreur du gouvernement face à son peuple» : l'avocat David Koubbi étrille la loi anticasseurs

 francais.rt.com

 Commenter

Articles associés plus récents en premier
03-04-2019 les-crises.fr 12 min #154247

Recul des Droits Humains en France : La République en Marche arrière.

Source : Le Grand Soir, Rémy Herrera 28-02-2019...
Article (écrit par l'auteur en janvier 2019) ayant servi de ...
1. Depuis plusieurs mois maintenant, la France est entrée da...
L'état d'urgence, point de départ de l'escalade répressive...
2. Le moment de basculement vers cette escalade répressive e...
3. Celles et ceux qui ont récemment participé à des manifest...
Première étape : la répression des mouvements sociaux e

09-03-2019 francais.rt.com 2 min #153222

Complotisme ? Des éditorialistes offusqués que l'Onu épingle la France sur les Gilets jaunes (Video)

06-03-2019 francais.rt.com 6 min #153084

Gilets jaunes : le rappel à l'ordre de l'Onu à la France divise la classe politique (Videos)

© LOIC VENANCE Source: AFP...
Ce 6 mars, l'ONU a réclamé à Paris l'organisation d'une enqu...
Les Nations unies ont fait part de leur inquiétude ce 6 mars...
 L'ONU réclame une enquête à la France sur l'usage excessif de la force pendant des manifestations...
Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a peu aprè...
Interrogé par RT France, le député La République en marche (...
 Gilets jaunes : «Ce que dit l’ONU doit être entendu», estime Jean-François Cesarini

 Se réfère à : 1 article

 Référencé par : 4 articles