Centrafrique : « La situation reste grave » selon l'Onu

21-02-2019 aa.com.tr 2 min #152511

Tunisia

AA / Tunis

« La situation reste grave » en République centrafricaine, a déclaré jeudi Parfait Onanga-Anyanga, envoyé spécial de l'ONU en RCA, devant le Conseil de sécurité à New-York.

L'envoyé spécial de l'ONU présentait, jeudi, son rapport sur la situation en République centrafricaine, notamment après la signature, le 6 février à Bangui, d'un accord de paix entre le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés.

Dans un communiqué rendu public jeudi, Parfait Onanga-Anyanga a souligné que : « Si nous avons raison de nous réjouir que nos efforts multiformes aient permis cette importante avancée politique en République centrafricaine, nous devons, cependant, demeurer lucides et vigilants car la situation reste grave ».

Le responsable onusien a souligné « l'insupportable sort des personnes déplacées et des réfugiés ainsi que les scènes de violence insensée et les nombreuses victimes » enregistrées dans ce pays.

Il a indiqué que l'accord de paix était une étape importante, mais « le plus dur reste à venir. Le vrai test sera dans la mise en œuvre intégrale et de bonne foi de l'accord ».

Il a, ainsi, exhorté les parties prenantes « à toujours privilégier le dialogue pour pérenniser le nouveau consensus politique et social promu par l'accord du 6 février ».

Pour rappel, la RCA a été secouée par un violent cycle d'instabilité depuis le coup d'Etat de 2013. Des affrontements entre les ex-Séléka et les anti-Balaka ont fait des centaines de victimes et amené des milliers de personnes à se déplacer pour fuir les violences.

L'accord de paix du 6 février, dont le contenu n'est pas encore rendu public, devrait restaurer la stabilité et ouvrir de nouvelles voies pour le développement économique et humain dans ce pays classé parmi les plus pauvres au monde.

 aa.com.tr

 Commenter