Vénézuela: Maduro annonce la fermeture de la frontière avec le Brésil

21-02-2019 2 articles aa.com.tr 2 min #152510

Caracas

AA - Caracas - Nur Asena Gülsoy

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro a annoncé la fermeture de la frontière avec le Brésil pour "protéger le peuple".

Lors d'une allocution télévisée, mercredi, le chef de l'État vénézuélien a déclaré que la frontière avec le Brésil sera fermée à partir de 20h00 (heures locales) jusqu'à un nouvel ordre.

La décision est prise pour "protéger le peuple", a affirmé Maduro, n'excluant pas, en outre, l'idée de fermeture de la frontière colombienne.

Le président a ainsi mis en garde l'armée colombienne contre d'éventuels actes de provocation contre le Vénézuela.

Il a souligné qu'il tiendra responsable son homologue colombien, Ivan Duque, si des actes de violence ont lieu le 23 février courant, date d'entrée "d'aides" annoncées par l'opposition vénézuélienne.

Après la Colombie, le Brésil avait lui aussi annoncé l'acheminement d'aide humanitaire à la frontière vénézuélienne.

Caracas avait suspendu tout transport maritime et aérien vers et de l'île Curaçao qui sera utilisée comme base logistique pour les aides.

Maduro estime que les débats d'aide relèvent "d'une stratégie d'occupation américaine", et insiste qu'il "ne permettra pas ce spectacle".

Pour sa part, l'opposition souligne que 300 mille personnes ont besoin d'aide d'urgence, et 2 millions de personnes risquent des problèmes sanitaires, tout cela marquant la nécessité d'aide au Vénézuela.

 aa.com.tr

 Proposer une solution

Articles associés plus récents en premier
22-02-2019 2 articles francais.rt.com 3 min #152537

Le Venezuela ferme sa frontière avec le Brésil et envisage de fermer celle avec la Colombie

© Mauro Pimentel Source: AFP

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a ordonné la fermeture de la frontière avec le Brésil et menacé de fermer celle avec la Colombie, d'où l'opposant Juan Guaido veut tenter de faire entrer l'aide humanitaire américaine.

Lors d'une réunion avec le haut-commandement militaire le 21 février, le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé la fermeture immédiate de la frontière terrestre avec le Brésil «jusqu'à nouvel ordre».