Retrait Us d'Irak: les députés signent!

10-02-2019 reseauinternational.net 3 min #151985

70 membres de la commission sur la sécurité et la défense du Parlement irakien sont favorables au projet de loi sur le désengagement des accords avec Washington sur la sécurité.

Réagissant aux déclarations de Donald Trump, qui n’a pas exclu dimanche que les États-Unis puissent maintenir leur présence militaire en Irak pour « surveiller » la République islamique d’Iran, le Parlement irakien s’est dit prêt à élaborer un projet de loi sur le désengagement des accords avec Washington sur la sécurité.

La commission parlementaire a réussi à recueillir les signatures de 70 représentants irakiens pour faire voter le projet de loi sur le désengagement des accords avec Washington. Le Parlement irakien compte 329 députés, a déclaré un membre de la commission, Mahdi Taqi.

L’état-major de l’armée irakienne a envoyé un message au Parlement lui dressant un tableau détaillé de toutes les bases américaines en Irak et du nombre de militaires qui y sont présents.

Il a demandé au chef d’état-major de l’armée irakienne, Othman al-Ghanemi, et le commandant en chef des forces armées, Adel Abdol Mehdi, de fournir au Parlement les informations requises sur l’armée américaine.

La présence militaire des États-Unis en Irak, considérée comme une violation de la souveraineté du pays, est devenue un sujet d’actualité controversé dans les milieux politiques irakiens.

De nombreuses voix se sont élevées contre cette présence américaine à partir du moment où Donald Trump a effectué le 26 décembre dernier une visite surprise sur la base américaine d’al-Assad à l’ouest de Bagdad.

Les autorités irakiennes ont réaffirmé que l’Irak ne deviendrait pas « l’arrière-cour » des États-Unis pour espionner les pays voisins.

source: parstoday.com

 reseauinternational.net

 Commenter