Les violences relayées complaisament dans les médias sont devenues récurrentes à chaque manifestation.

31-01-2019 histoireetsociete.wordpress.com 4 min #151504

A chaque manifestation ?
Pas tout à fait nous y reviendrons !

Cela ne date pas du mouvement actuel des Gilets jaunes.
Sans remonter à très longtemps, à l'occasion de la lutte contre les lois travail El Khomri puis Macron notamment le 1er mai 2018, de même que lors des manifestations des cheminots le 23 mars des groupes ont systématiquement pris la tête de la manifestation et se sont livré à des provocations, justifiant ainsi l'intervention policière.

Intervention le plus souvent contre des manifestants pacifiques qui n'avaient rien à voir avec les provocateurs!

Permettant ainsi les campagnes médiatiques tournant en boucle sur les chaînes en continu repues des images de violences urbaines.

Et n'est-ce pas ce qui vient de se reproduire avec la mutilation du Gilet jaune Jérôme Rodrigues ?
Subissant l'assaut des policiers alors que figure connue du mouvement, prônant la non-violence il est en train de filmer, tente d'alerter ses compagnons sur les violences enclenchées par la présence de groupes qui n'appartiennent pas aux Gilets jaunes.

Les chaînes d'information continuant à tenter de faire la liaison entre le mouvement lui-même et la violence!

Alors qu'apparemment ho hasard ! ce ne sont pas les individus ayant en quelque sorte déclenché les hostilités qui sont visés par l'assaut policier !

Et de manière complémentaire on ne peux pas ne pas remarquer que pas la moindre violence ce dimanche à l'issue de la manif des « foulards rouges » ! Pas la moindre tête de manif pour affronter la police !

Ce qui permet au pouvoir d'opposer les « gentils » manifestants respectueux de la République qui eux ont droit de manifester et les méchants GL qualifiés de manière répétitive de « brutes » par Castaner à l'Assemblée nationale et qui donc... peuvent l'objet d'une loi anti-casseurs et donc être interdits de manif !

Mais les Gilets jaunes apprennent très vite et n'ont pas l'air d'être dupes de ce qui se joue au travers de cette instrumentalisation de la violence et dans son dernier communiqué la « France en Colère » d'Eric Drouet ne se prive pas de faire le constat suivant :

 webmail1m.orange.fr

 webmail1m.orange.fr

Car à n'en pas douter l'oligarchie et le pouvoir ont toujours en tête le schéma qui a été efficace - pour eux en 1968 : instrumentaliser la violence pour retourner l'opinion, mobiliser le parti de l'ordre : manifestation de l'Etoile le 30 mai en 68, manif des foulards rouges en 2019, préparer les conditions politiques d'une contre-offensive.

A nous de déjouer ces calculs et de bien désigner les vrais responsables de la violence et leurs supplétifs.

 histoireetsociete.wordpress.com

 Commenter