Venezuela : Macron prêt à reconnaître Guaido si Maduro n'annonce pas d'élections dans les 8 jours

26-01-2019 16 articles francais.rt.com 5 min #151302

© Emmanuel Foudrot

Emmanuel Macron a annoncé que la France pourrait reconnaître Juan Guaido comme président du Venezuela si Nicolas Maduro ne se décidait pas d'ici huit jours à annoncer la tenue d'élections dans son pays.

Ce 26 janvier, dans un message publié sur le réseau social Twitter, le président français a annoncé qu'il serait prêt à reconnaître Juan Guaido, le président de l'Assemblée nationale vénézuélienne qui  s'est auto-proclamé président du Venezuela, si Nicolas Maduro n'annonçait pas, dans un délai de huit jours, la convocation d'élections.

Emmanuel Macron 26/01/2019 12:15:46 3294 1449  3629091/704
Le peuple vénézuélien doit pouvoir décider librement de son avenir. Sans élections annoncées d’ici 8 jours, nous serons prêts à reconnaître @jguaido comme « Président en charge » du Venezuela pour enclencher un processus politique. Nous y travaillons entre partenaires européens.

Une annonce similaire a été faite au même moment par le président du gouvernement d'Espagne, Pedro Sanchez, et par la chancelière allemande, Angela Merkel.

Au lendemain de  l'auto-proclamation de Juan Guaido comme président par intérim du Venezuela, Emmanuel Macron avait tenu, dans un message en français et en espagnol diffusé via Twitter le 24 janvier, à montrer son soutien à l'opposition : «Depuis l'élection illégitime de Nicolas Maduro en mai 2018, l'Europe soutient la restauration de la démocratie. Je salue le courage des centaines de milliers de vénézuéliens qui marchent pour leur liberté», avait-il écrit.

L'Espagne s'était d'ailleurs agacée de la réaction d'Emmanuel Macron. Interrogé au sujet de la position de l'Espagne, juste après la diffusion de ce tweet, le ministre espagnol des Affaires étrangères, Josep Borrell, avait déclaré devant la presse à Madrid : «Qu'est-ce que cette position ajoute à la déclaration d'hier ?», qu'avait déjà exprimée, au nom des 28 Etats membres, la Haute représentante de l'UE, Federica Mogherini. «Si certains veulent tenir le premier rôle, qu'ils le fassent», a-t-il ironisé. «Que voulez-vous ? Que nous disions la même chose ?», s'est-il agacé, avant d'ajouter : «Nous pouvons tous faire les intéressants en répétant la même chose.»

Le 25 janvier, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, appelait «fermement» Nicolas Maduro à «s'interdire toute forme de répression de l'opposition, tout usage de la violence contre des manifestants pacifiques». Le chef de la diplomatie française avait ajouté que Paris apportait son «plein soutien» à l'Assemblée nationale vénézuélienne et à son président.

 Lire aussi : Venezuela : les interrogations que suscite la position française

 francais.rt.com

 Proposer une solution
newsnet 19/01/26 12:32

c'est incroyable autant de mensonges en si peu de mots


Articles associés plus récents en premier
07-02-2019 entelekheia.fr 6 min #151881

Venezuela : les pays de l'Ue se plient aux demandes des Usa comme des tentes bon marché, l'Italie résiste

Par George Galloway
Paru sur  RT sous le titre EU states fold like cheap tents to US demands on Venezuela, Italy one of few to stay independent

Comme l'aurait dit l'ancien premier ministre britannique Harold Macmillan : « Ce n'est pas un fichu tracas, c'est un fichu tracas après l'autre. »

Pour l'Union européenne, l'Italie est devenue l'un de ces prêtres turbulents dont on souhaite être débarrassé, un cheveu sur la soupe, un grain de sable dans les rouages du néolibéralisme et de la guerre.

07-02-2019 mondialisation.ca 7 min #151876

Paris intensifie ses appels à un coup au Venezuela

Après que les grandes puissances ont reconnu le politicien d'extrême-droite Juan Guaidó en tant que «président par intérim» du Venezuela, Paris intensifie ses menaces contre Caracas. Reprenant les méthodes de Trump, qui a adoubé Guaidó en tant que président sur Twitter, Paris et les autres puissances européennes foulent aux pieds la souveraineté venezuélienne afin de piller ce pays straétgique et riche en pétrole.

05-02-2019 investigaction.net 3 min #151755

Macron reconnaît comme président du Venezuela, un usurpateur ! Mais Macron n'est pas la France !

05 Fév 2019

Article de :  Michel Taupin

L'ONU rappelle à Guaido qu'elle ne reconnait comme Président du Venezuela que Nicolas Maduro. Macron, lui, soutient les putschistes ! Dans quelle aventure funeste mène-t-il la France ?

M. Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général des Nations Unies, M.

05-02-2019 reseauinternational.net 4 min #151735

Venezuela: la France entre en guerre

Dans une déclaration interventionniste, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, a prétendu que le président autoproclamé par intérim du Venezuela Juan Guaido jouissait de la légitimité nécessaire afin d’organiser des élections présidentielles anticipées.

La France a accentué, ce 4 février, la pression sur le président légitiment élu vénézuélien Nicolas Maduro, prétendant que le chef de l’opposition, Juan Guaido, avait le droit d’organiser de nouvelles élections anticipées.

04-02-2019 aa.com.tr 2 min #151696

L'Allemagne reconnait Guaido président par intérim du Venezuela

AA/ Berlin

L'Allemagne a annoncé lundi, reconnaitre Juan Guaido président par intérim du Venezuela, et l'a invité à organiser de nouvelles élections présidentielles.

La porte-parole adjointe du gouvernement allemand, Martina Fitz, a déclaré que Berlin avait annoncé le 26 janvier son intention de reconnaître Juan Guaido président par intérim, à moins que le Venezuela n'annonce des élections dans les huit jours.

04-02-2019 investigaction.net 8 min #151687

Le Journal Notre Amérique : L'Ultimatum de la Honte

04 Fév 2019

Article de :  Alex Anfruns

« Mal nommer les choses, c'est ajouter aux malheurs du monde ». Adaptons au contexte du Venezuela cette phrase attribuée à Albert Camus. Cela donne quelque chose comme : « reconnaître un président parallèle pour servir les intérêts des autres puissances ».

04-02-2019 francais.rt.com 6 min #151686

Refusant de faire preuve de «lâcheté face aux pressions», Maduro rejette l'ultimatum européen

03-02-2019 francais.rt.com 7 min #151665

Nouvelle menace : Paris laisse à Maduro jusqu'à «ce soir» pour «organiser des présidentielles»

© Miraflores Palace/Handout

L'ultimatum donné par six pays européens, dont l'Allemagne et la France, au président du Venezuela doit prendre fin le 3 février. Inflexible, Paris a adressé une nouvelle menace à Caracas.

«L'ultimatum se termine ce soir. Si, d'ici ce soir, Monsieur [le président du Venezuela] Maduro ne s'engage pas à organiser des élections présidentielles, nous considérerons que monsieur Guaido [l'opposant qui s'est autoproclamé «président par intérim]» est légitime pour les organiser à sa place et nous le considérerons comme le président par intérim jusqu'à des élections légitimes», a déclaré Nathalie Loiseau, ministre française des Affaires européennes, le 3 février durant l'émission politique Le Grand Jury, organisée conjointement par les médias français RTL, LCI et Le Figaro.

29-01-2019 tlaxcala-int.org 4 min #151400

Propagande contre le Venezuela L'école du monde à l'envers

 Romain Migus

Le président français, Emmanuel Macron, ordonne á Nicolas Maduro de ne pas réprimer l'opposition MAIS IL OUBLIE les 3 300 arrestations et les 2 000 blessés liés à la répression du mouvement des gilets jaunes.

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, donne huit jours à Nicolas Maduro pour organiser des élections MAIS IL OUBLIE qu'il n'est à son poste que grâce à une motion de censure, et non par des élections libres.

28-01-2019 cadtm.org 4 min #151377

Emmanuel Macron, Pedro Sánchez, Angela Merkel, Theresa May n'ont aucun droit de poser un ultimatum au Venezuela

Samedi 26 janvier 2019, Emmanuel Macron, Pedro Sánchez, Angela Merkel, suivis par Theresa May ont donné 8 jours au gouvernement du Venezuela pour convoquer des élections. Passé ce délai si le gouvernement vénézuélien ne se plie pas à cette injonction, Macron, Sanchez, Merkel et May annoncent qu'ils reconnaîtront Juan Guaidó qui s'est autoproclamé président du Venezuela le 23 janvier 2019.

28-01-2019 mondialisation.ca 3 min #151371

Propagande contre le Venezuela

Le président français, Emmanuel Macron, ordonne á Nicolas Maduro de ne pas réprimer l'opposition MAIS IL OUBLIE les 3.300 arrestations, les 2000 blessés et les 8 morts liés à la répression du mouvement des gilets jaunes.

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, donne huit jours à Nicolas Maduro pour organiser des élections MAIS IL OUBLIE qu'il n'est à son poste que grâce à une motion de censure, et non par des élections libres.

27-01-2019 francais.rt.com 9 min #151337

«Occupez-vous de vos affaires», le Venezuela renvoie (aussi) Macron aux Gilets jaunes

© SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Devant le Conseil de Sécurité de l'ONU, le chef de la diplomatie vénézuélienne, Jorge Arreaza, a rappelé que, selon lui, les Occidentaux devraient être mis en cause pour leur ingérence dans les affaire intérieures du Venezuela.

Très houleuse  réunion extraordinaire, le 26 janvier, du Conseil de sécurité des Nations unies consacrée au Venezuela.

27-01-2019 mondialisation.ca 6 min #151335

Venezuela : La résolution des Etats-Unis n'est pas passée!

Le Gouvernement du Venezuela a obtenu la soutien de sa souveraineté au Conseil de Sécurité de l'Organisation des Nations Unies (ONU), samedi : sur les 35 pays qui le composent, 19 se sont déclarés pour la non ingérence dans les affaires intérieures du Venezuela et en faveur d'un processus de dialogue entre les Vénézuéliens.

La réunion extraordinaire de ce Conseil a été convoquée à la demande du secrétaire d'Etat des Etats-Unis (USA) Mike Pompeo pour essayer d'obtenir un consensus international qui justifierait le coup d'Etat en cours au Venezuela et la reconnaissance de l'imposition d'un « Gouvernement fantoche. »

27-01-2019 mondialisation.ca 2 min #151334

Coup de gueule d'un ministre vénézuélien

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza.

Emmanuel Macron a-t-il son mot à dire sur la crise au Venezuela alors que les "gilets jaunes" manifestent depuis des mois pour sa démission ?

C'est la question que se pose ce ministre vénézuélien.

 facebook.com

27-01-2019 francais.rt.com 6 min #151327

Quand la Russie se sert des Gilets jaunes au Conseil de sécurité de l'Onu

© BRENDAN MCDERMID Source: Reuters

Lors des discussions au Conseil de sécurité sur les troubles qui secouent le Venezuela, Vassili Nebenzia, ambassadeur de Russie auprès de l'ONU, s'est demandé s'il ne fallait pas plutôt parler des Gilets jaunes. Une sortie qui a ulcéré la France.

Vassili Nebenzia, le représentant permanent de la Russie auprès des Nations unies, s'est fendu d'une déclaration que la France n'a pas du tout été appréciée  lors de la réunion extraordinaire du Conseil de sécurité de l'ONU, le 26 janvier.

 Référencé par :