Gabbard-2020 ? « D.c.-la-folle » devient fou !

12-01-2019 dedefensa.org 7 min #150664

12 janvier 2019 - Nos lecteurs imagineront sans peine la joie qui me transporte à cette simple nouvelle que Tulsi Gabbard va pose sa candidature à la désignation démocrate pour la présidentielle de 2020. (Elle l'a annoncé hier soir à CNN et posera sa candidature officielle la semaine prochaine.) La question n'est pas ici de savoir si elle sera élue, ni si elle a une chance d'être élue, ni ce qu'elle fera éventuellement contre Trump, et bla bla bla, mais bien de voir l'extraordinaire explosion de folie, de haine, de confusion, de désarroi qui a enflammé "D.C.-la-folle" à cette nouvelle.

(RT-USA, qui n'a pas manqué l'occasion de sauter sur cette nouvelle, développe  un articleessentiellement à partir d'une collection de tweet exprimant l'horreur et la confusion absolues qui se sont emparéesd de la ménagerie des zombieSystème, neocon & harpies  R2P, LGTBQ, DeepState, presseSystème, establishment et toute la clique tonitruante. [J'ai fait "Gabbard-2020" sur le sympathique moteur de recherche Google à 10H30 et ai obtenu 8 780 000 résultats en 0,30 seconde.] Titre de  l'article RT-USA : « La "marionnette de Poutine" contre la "complice d'Assad" : Démocrates et Républicains unis dans une panique commune à l'idée d'une Gabbard défiant Trump en 2020 »)

Je ne vais pas m'attarder trop longtemps sur le cas : on sait l'estime où l'on tient Tulsi sur ce site... Voyez  ici,  ici,  ici,  ici,  ici,  ici,  ici, etc., etc. Cela rappelé, imaginez le cauchemar où se trouve "D.C.-la-folle".

• Gabbard est plutôt à la gauche du parti démocrate. Elle a fait campagne pour Sanders après avoir démissionné de la vice-présidence du parti dirigé par la pourriture Wasserman-Schultz, acoquinée jusqu'au cou avec Hillary. Elle est femme, jeune (37 ans), d'origine océanienne (samoanne) et de religion hindouiste, donc complètement des minorités et de la diversité qui plaisent tant aux progressistes-sociétaux. Plus jeune parlementaire de la législature de l'État d'Hawaii à l'âge de 21 ans, elle s'est ensuite engagée dans la Garde Nationale et a effectué deux séjours en zone de guerre, en Irak et au Koweït. (Elle a été promue major [commandant] en 2015.) Elle est Représentante d'Hawaii à la Chambre des Représentants du Congrès des USA depuis 2012, élue et réélue avec autour de 80% des voix. Que voilà donc une jeune femme émancipée...

• Elle a pris des positions politiques extrêmement tranchées qui font bondir "D.C.-la-folle", dans le sens antiwar après avoir vu la guerre de près pour l'avoir faite, au contraire d'un Bolton et des neocons-R2P qui recommandent la guerre partout sans avoir jamais porté d'uniforme. Gabbard est célèbre pour un long voyage en Syrie (en janvier 2017), une rencontre avec Assad, une visite de nombreuses régions dévastées, des contacts avec nombre d'habitants, et sa conclusion qu'on peut résumer par ces deux extraits du rapport qu'elle en fit :

« J'ai entendu des témoignages montrant combien les premières manifestations contre le gouvernement étaient pacifiques, et comment elles furent très rapidement infiltrées et manipules par les groupes wahhabites comme al-Qaïda (al-Nusra), financés par l'Arabie, le Quatar, la Turquie, les USA et d'autres. Ils exploitèrent des protestations pacifiques, occupèrent les communautés impliquées et tuèrent et torturèrent les Syriens qui ne voulaient pas coopérer avec dans leur entreprise de faire tomber le gouvernement... »

« Leur message au peuple américain est puissant et substantiel : il n'y a aucune différence entre les rebelles "modérés" et al-Qaida (al-Nusra) ou ISIS, - ils sont tous pareils. [Tous ces Syriens] se lamentent et demandent aux USA et aux autres pays impliqués dans ce sens d'arrêter de soutenir ceux qui sont en train de détruire la Syrie et son peuple. »

Peu m'importe pour l'instant ce qu'il adviendra en 2020, et ce que Tulsi deviendra dans cette perspective. Je n'en juge que pour ici et maintenant. Le fait essentiel est qu'elle intervient comme une fusée hypersonique à charge nucléaire frappant de plein fouet le bordel invraisemblable qu'est le parti démocrate aujourd'hui, dans "D.C.-la-folle" plus-fou-que-folle. Le fait super-essentiel est que l'intervention de cette étonnante jeune femme, que je trouve plus attrayante que Merkel-" sottise du diable" et  Schiappa-la complotiste réunies, amène du désordre, encore du désordre, toujours du désordre dans l'énorme Tour de Babel toute penchée, bouffée par les termites, branlante et fissurée, puante comme une vieille usine à gaz désaffectée, qu'est devenu Système.

Nommons cela le Pearl-Harbor de Tulsi Gabbard.

 dedefensa.org

 Proposer une solution