Etats-Unis et Colombie entendent rétablir «la démocratie» au Venezuela

04-01-2019 21 articles francais.rt.com 7 min #150339

© Marco Bello Source: Reuters

Mike Pompeo et Ivan Duque ont convenu de travailler ensemble à isoler diplomatiquement Nicolas Maduro, l'un souhaitant «soutenir la démocratie» au Venezuela, l'autre «rejeter la dictature» dans ce pays.

 Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, et le  président de la Colombie, Ivan Duque, ont convenu le 2 janvier d'unir leurs efforts en vue d'isoler diplomatiquement le gouvernement vénézuélien du président Nicolas Maduro et de «soutenir» ou «rétablir» la «démocratie» dans ce pays.

«La longue tradition démocratique de la Colombie en fait un leader naturel des efforts de la région pour soutenir la démocratie et l'Etat de droit au Venezuela», a estimé Mike Pompeo, lors d'une déclaration conjointe avec président colombien, à l'occasion d'une brève visite à Carthagène des Indes, sur la côte caraïbe, au nord de la Colombie.

Il a en outre affirmé avoir discuté avec Ivan Duque de la manière de «collaborer avec des alliés régionaux et internationaux pour aider les Vénézuéliens à récupérer leur héritage démocratique et aider ceux qui fuient» ce pays confronté à une sévère récession économique.

De son côté, le président colombien, qui a pris ses fonctions début août en s'engageant à isoler diplomatiquement Nicolas Maduro, a appelé les pays défenseurs de la démocratie à s'unir pour rejeter la «dictature» de ce gouvernement. «Tous les pays qui partagent les valeurs de la démocratie, nous devons nous unir pour rejeter la dictature au Venezuela et faire tous les efforts nécessaires afin que la démocratie et l'ordre constitutionnel soient rétablis», a lancé Ivan Duque.

Mike Pompeo est arrivé en Colombie après avoir assisté, le 1er janvier, à la prise de fonction  du nouveau président brésilien, Jair Bolsonaro, qui entend renforcer les liens de Brasilia avec Washington. Lors de cette visite au Brésil, il a convenu avec les responsables de la diplomatie de ce pays et du Pérou d'accroître la pression sur Nicolas Maduro, ce qui a provoqué la colère de Caracas.

Le Venezuela dénonce une «posture interventionniste»

Dans un communiqué, le gouvernement vénézuélien a réagi en rejetant «catégoriquement la posture interventionniste» adoptée par la Colombie et les Etats-Unis.

Sur son compte Twitter, Jorge Arreaza, ministre vénézuélien des Affaires étrangères a écrit : «Le gouvernement bolivarien recommande aux gouvernements de Washington et de Bogota de se concentrer sur la lutte contre la guerre et le trafic de drogue en Colombie et de rester à l'écart des affaires intérieures et souveraines de la République bolivarienne du Venezuela.»

Jorge Arreaza M 03/01/2019 14:08:59 593 921  1523858/7595
El Gobierno Bolivariano recomienda a los Gobiernos Washington y Bogotá que se concentren en la lucha contra las industrias de la guerra y el narcotráfico en Colombia, y se mantengan al margen de los asuntos internos y soberanos de la República Bolivariana de Venezuela

Le président vénézuélien doit entamer le 10 janvier son second mandat après sa réélection le 20 mai 2018 avec 67,7% des voix.

Ivan Duque a d'ailleurs appelé les «pays défenseurs de la démocratie» à ne pas reconnaître le gouvernement vénézuélien, alors que la Colombie et son voisin n'ont quasiment plus de relations depuis la mi-2017.

Nicolas Maduro accuse la Colombie et le Brésil de soutenir un plan de  Washington pour le renverser et l'assassiner.

Le président américain Donald Trump a imposé  des sanctions financières contre Caracas et affirmé que toutes les options étaient possibles, «les fortes et les moins fortes», pour mettre fin à la «dictature» au Venezuela, pays riche en pétrole.

 Lire aussi : Maduro à Moscou : Poutine dénonce les tentatives de déstabiliser le Venezuela

 francais.rt.com

 Proposer une solution

Articles associés plus récents en premier
23-01-2019 medelu.org 32 min #151149

Cuando quieres ahogar el Alba, lo acusas de tener rabia

En un discurso pronunciado el 1 de noviembre desde la "Freedom Tower", símbolo del exilio cubano en Miami, el Asesor de Seguridad Nacional de Estados Unidos, John Bolton, se refirió a una "Troika de la tiranía" y un "Triángulo del terror" al referirse a Cuba, Nicaragua y Venezuela, los tres miembros de la Alianza Bolivariana para los Pueblos de Nuestra América (ALBA). Como resultado de la toma de posesión de Nicolás Maduro el 10 de enero, fecha de inicio de su segundo mandato, es hacia Caracas que la "comunidad internacional" dirige esencialmente su mirada.

23-01-2019 mondialisation.ca 7 min #151111

Venezuela: vers une élection anticipée de l'assemblée législative?

La déclaration officielle du Tribunal suprême de justice (TSJ), en ce 21 janvier 2019, confirme la nullité de toutes les décisions de l'Assemblé nationale législative (ANL), prises depuis le jour où elle s'est déclarée en disgrâce avec les décisions du TSJ, seule autorité constitutionnelle suprême, mandatée pour interpréter la Constitution.

« L'Assemblée nationale (AN) n'a pas de conseil d'administration valide et tous ses actes sont nuls du fait de l'usurpation de l'autorité », a déclaré lundi la Cour suprême de justice (TSJ) du Venezuela, à la lumière des récentes actions du conseil d'administration de l'Assemblée nationale contre la constitution du pays.

21-01-2019 2 articles aa.com.tr 2 min #151044

Armée vénézuélienne: Arrestation des militaires suite à l'annonce d'une mutinerie contre Maduro

AA - Caracas

L'armée vénézuélienne a annoncé l'arrestation d'un groupe de soldats, suite à l'annonce d'une mutinerie contre le président Nicolas Maduro.

Plus tôt dans la journée de lundi, des séquences vidéo relayées sur Twitter et rediffusées par des médias locaux ont montré des militaires vénézuéliens annonçant la prise de contrôle d'une institution militaire dans la capitale Caracas et appelant à la destitution de Maduro.

20-01-2019 tlaxcala-int.org 5 min #150996

Dystopie socialiste La réalité de notre révolution démocratique

 Nicolás Maduro Moros

Ils combattent un socialisme qui n'existe pas. Ils se battent contre un anti-utopie qui n'appartient à personne. Ils imaginent un monde sans famille, sans ordre, sans marché, sans liberté. Les libéraux de droite du monde ont inventé un fantôme, y ont accroché la pancarte "socialisme", et maintenant ils le voient partout, surtout, à chaque occasion, au Venezuela.

20-01-2019 reseauinternational.net 12 min #150987

L'ingérence des États-Unis dans la politique latino-américaine

par Marcelo Colussi

« Nous sommes très préoccupés par les dernières déclarations du Sénateur Mitch McConnell, et s’il ne change pas cet état d’esprit rapidement, nous serons forcés d’agir avec force« .

« Nous voulons qu’il soit très clair que si le Président Donald Trump maintient cette position, il devra en subir les conséquences, car nous ne pouvons en aucun cas accepter de telles actions« .

20-01-2019 reseauinternational.net 11 min #150984

J'accuse l'état du Vatican et l'épiscopat vénézuélien de soutenir un coup d'état au Venezuela

Il s’agit, évidemment, d’une accusation très grave qui trouve toutefois ses fondements dans les faits que je me propose de mettre en évidence dans le présent article. Je me considère comme un croyant qui donne valeur au message évangélique et au témoignage de ce Jésus que nous ont transmis les Évangiles. Mon intervention se dirige directement au pouvoir de l’État du Vatican qui décide de ses représentants politiques dans le monde, comme c’est le cas pour tous les États, membres des Nations Unies.

19-01-2019 reseauinternational.net 4 min #150960

Bolsonaro promet devant l'opposition vénézuélienne d'agir contre Maduro

Le président brésilien Jair Bolsonaro et son gouvernement ont promis d’agir pour un changement de régime au Venezuela devant des opposants au président socialiste Nicolas Maduro qu’ils ont reçus jeudi à Brasilia.

Accroissant une nouvelle fois sa pression sur le pouvoir de Nicolas Maduro, le président d’extrême droite brésilien a reçu au palais du Planalto Miguel Angel Martin, président du Tribunal suprême de justice en exil, un organisme parallèle nommé par l’Assemblée nationale vénézuélienne, seule institution contrôlée par l’opposition à Caracas.

18-01-2019 2 articles investigaction.net 22 min #150934

Attaque multiforme contre le Venezuela à la veille de l'investiture de Maduro

18 Jan 2019

Article de :  Frederick B. Mills William Camacaro Roger D. Harris

Groupe de Lima] et de l'opposition vénézuélienne pure et dure. Ils ont exigé que Maduro refuse son investiture. Une attaque multiforme visant à un changement de régime est en cours, au moyen de sanctions, de menaces militaires et d'une campagne de délégitimation visant à remplacer le président démocratiquement élu.

18-01-2019 medelu.org 44 min #150926

Quand on veut noyer l'Alba, on l'accuse d'avoir la rage

Dans un discours prononcé le 1er novembre depuis la « Freedom Tower », symbole à Miami de l'exil cubain, le conseiller pour la sécurité nationale des Etats-Unis John Bolton a fait référence à une « troïka de la tyrannie » et à un « triangle de la terreur » en évoquant Cuba, le Nicaragua et le Venezuela - tous trois membres de l'Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA).

14-01-2019 voltairenet.org 2 min #150772

Le Groupe de Lima reconnaît la manipulation belliqueuse états-unienne

 voltairenet.org  عربي

Suite à la révélation des preuves de l'affaire ExxonMobil par le président vénézuélien Nicolas Maduro, les États membres du Groupe de Lima ont retiré l'article 9 de leur communiqué commun. Ce texte dénonçait une provocation du Venezuela mettant en danger la sécurité collective.

13-01-2019 monde-diplomatique.fr 24 min #150724

Pour sortir de l'impasse au Venezuela, par Temir Porras Ponceleón (Le Monde diplomatique, novembre 2018)

Pour sortir de l'impasse au Venezuela

Phare dans la nuit néolibérale des années 2000, le Venezuela traverse une crise aiguë. Plus de deux millions de personnes auraient quitté le pays, sur une population totale de trente et un millions. D'abord internes, les convulsions ont pris une dimension internationale à la suite de sanctions américaines. Celles-ci compliquent l'identification de solutions aux difficultés du pays.

12-01-2019 reseauinternational.net 4 min #150672

Moscou confirme sa position aux côtés du Venezuela contre l'agression américaine

Par Paul Antonopoulos

Le ministère russe des Affaires étrangères a fermement condamné les tentatives américaines de former un gouvernement vénézuélien alternatif, et d’étouffer le pays par des sanctions.

« La ligne éhontée adoptée par Washington pour la formation anticonstitutionnelle de structures gouvernementales alternatives au Venezuela, ses tentatives d’ignorer la réalité, d’accorder la légitimité à certaines autorités vénézuéliennes et la nier à d’autres, d’étouffer le pays sous des sanctions entraînant une détérioration de la situation socioéconomique et touchant durement la population du Venezuela, constituent une offensive indiscutable contre la souveraineté du pays », lit-on dans un commentaire sur le site du ministère russe.

10-01-2019 reseauinternational.net 4 min #150609

Poutine défend le Venezuela : Moscou met en garde les « têtes brûlées » américaines contre une intervention militaire au Venezuela

Par Paul Antonopoulos

Moscou met en garde « plusieurs têtes brûlées » à Washington contre le recours à la force militaire au Venezuela, a déclaré le 9e vice-ministre des Affaires étrangères Sergei Ryabkov.

« Je considère avec anxiété et inquiétude les tentatives des Etats-Unis de consolider le front anti-Chavez [contre le Venezuela] des Etats d’Amérique latine, c’est une tendance alarmante », a souligné Ryabkov.

10-01-2019 voltairenet.org 4 min #150574

Affaire Exxonmobil : Nicolas Maduro publie les preuves

 voltairenet.org

Selon la transnationale états-unienne ExxonMobil, la marine du Venezuela a expulsé deux navires explorant les fonds des eaux territoriales de la zone contestée entre le Venezuela et le Guyana, le 22 décembre 2018. Sur la foi de ce communiqué, le Guyana, puis les États-Unis, et enfin le Groupe de Lima ont condamné le militarisme vénézuélien.

09-01-2019 romainmigus.info 27 min #150564

Tout comprendre à la nouvelle offensive contre le Venezuela

L'investiture de Nicolas Maduro, ce jeudi 10 janvier, provoque déjà des remous politiques et médiatiques. Élu le 20 mai 2018, le président du Venezuela doit faire face à une opération concertée et planifiée des Etats-Unis et de leurs alliés. Prenant pour prétexte initiale les conditions électorales qui ont permis la victoire de Mr Maduro, une poignée de gouvernements, repeinte pour l'occasion en « communauté internationale » par le truchement des transnationales de la communication, a décidé d'augmenter d'un cran la pression sur le Venezuela bolivarien.

08-01-2019 voltairenet.org 17 min #150514

L'effroyable destruction à venir du « Bassin des Caraïbes »

par Thierry Meyssan

Alors que le président Trump a annoncé le retrait des troupes de combat US du « Moyen-Orient élargi », le Pentagone poursuit la mise en œuvre du plan Rumsfeld-Cebrowski. Il s'agit cette fois de détruire les États du « Bassin des Caraïbes ». Pas du tout, comme dans les années 70, du renversement de régimes dits « pro-Soviétiques », mais de la destruction de toutes les structures étatiques régionales sans considération des amis ou des ennemis politiques.

07-01-2019 reseauinternational.net 8 min #150460

Un Sénateur russe accuse les États-Unis de préparer un coup d'État soft au Venezuela

par Tele Sur

« Tout cela est provoqué par les États-Unis, qui continueront de faire pression sur (Nicolas) Maduro et les processus politiques dans le pays, » a dénoncé le Sénateur.

Le Sénateur russe, Igor Morozov, a dénoncé ce samedi que le gouvernement des États-Unis prépare une révolution de couleur au Venezuela.

06-01-2019 legrandsoir.info 6 min #150411

Venezuela : ingérence et escalade interventionniste au coeur d'une nouvelle déclaration du Groupe de Lima... sans le soutien du Mexique

Christophe VENTURA

Vendredi 4 janvier 2019, les membres du Groupe de Lima (qui regroupe depuis 2017 les pays américains qui ne reconnaissent pas le gouvernement de Nicolas Maduro - voir ci-dessous) se sont réunis à Lima au Pérou pour participer à une réunion de travail consacrée à la situation au Venezuela.

Séance particulière puisqu'y participait depuis Washington par visioconférence un invité spécial : Mike Pompeo, le Secrétaire d'Etat américain.

05-01-2019 francais.rt.com 5 min #150397

Le Mexique se désolidarise du groupe de Lima, qui refuse de reconnaître la victoire de Maduro

© MARIANA BAZO Source: Reuters

A l'exception du Mexique, les pays du Groupe de Lima ont accentué la pression sur le président vénézuélien, indiquant qu'ils ne reconnaîtraient pas son deuxième mandat. Mexico demande au bloc de ne pas s'ingérer dans les affaires vénézuéliennes.

A l'issue d'un rencontre tenue le 4 janvier, 12 pays d'Amérique latine et le Canada ont signé une déclaration destinée à coordonner des mesures à l'encontre du pouvoir de Caracas.

 Référencé par :