Le peuple français rejette la politique de Macron. Combien de temps y survivra-t-il ?

05-12-2018 lesakerfrancophone.fr 9 min #149195

Par  Moon of Alabama - Le 3 décembre 2018

La vague courante de manifestation qui balaye la France depuis deux semaines prend de l'ampleur tant par son impact que par sa violence. Samedi dernier 120.000 personnes y ont pris part dans toute la France. Le mouvement a été lancé par la droite mais de nombreux  autres partis le soutiennent. La majorité des manifestants semble y prendre part spontanément. On suppose que ce mouvement n'a pas de dirigeants. Mais il est encore trop tôt pour exclure le fait qu'une puissance organisatrice ne soit derrière.

En bref, le printemps arabe débarque en Europe.

Le peuple demande la chute du régime

Comme pour les manifestations de mai 68 qui avaient débuté à Paris ce mouvement aura des répercussions dans d'autres pays.

Même si de nombreuses manifestations pacifique ont eu lieu dans toute la France, c'est la situation à Paris qui a retenu le plus l'attention. Samedi les manifestants s'en sont pris a l'Arc de triomphe. Ils ont réaménagé l'interieur, endommagé une statue de Marianne et redecoré l'extérieur.

Quand les CRS ont essayé d'intervenir, ils se sont pris une  pluie de pavés et ont dû battre retraite. Des graffitis écrits par les manifestants prévenaient : « Nous avons coupé des têtes pour moins que cela », « Renversons la bourgeoisie », « Mai 68 - Décembre 18 »

La cause à l'origine des manifestations est une augmentation des taxes sur l'essence que le président Macron défend comme étant une étape nécessaire pour combattre le changement climatique. Mais ce n'est que la dernière goutte d'une augmentation incessante des prix pour les classes pauvres et moyennes alors que leurs revenus stagnent. Pendant ce temps les riches bénéficient d'exemptions d'impôt les unes après les autres. Le prix de l'essence est important pour tous ceux qui ont besoin de leur voiture pour aller travailler. Le transport public fonctionne bien dans Paris intra-muros mais la plupart des gens vivent hors de portée des Champs Élysées et ont besoin d'une voiture

Samedi, les manifestants pacifiques étaient accompagnés de « rebelles modérés ». Ils ont laissé derrière eux les traces habituelles mais attendent toujours que des puissances étrangères les arment.

Trump n'étant plus en très bon terme avec Macron, combien de temps va-t-il mettre avant de suggérer la mise en place d'une zone d'interdiction aérienne ?

L'utilisation de gilets jaunes donne aux manifestants un petit air de « révolution colorée ». Il est vrai qu'il est toujours utile, dans une manifestation, de repérer qui est de son côté. Ces vestes de signalisation font partie de l'équipement obligatoire dans chaque voiture, on les trouve en vente partout pour la modique somme de 65 centimes d'euros.

Voyant que les mêmes politiques néolibérales étaient appliqués par les présidents Sarkozy et Hollande, les français ont rejeté à la fois le parti conservateur et le parti « socialiste ». Mais ils n'étaient pas encore près pour rallier les partis plus radicaux, de droite comme de gauche.

Les pouvoirs en place ont donc proposé un ancien de la banque Rothschild comme alternative aux partis établis et les médias ont groupé leurs efforts pour le propulser sur le podium. Mais Macron est encore plus libéral que Sarkozy ou Hollande ne l'étaient et beaucoup plus arrogant et dédaigneux. Dans une version moderne de Marie-Antoinette il pourrait s'exprimer ainsi : « S'ils n'aiment pas mes augmentation du prix de l'essence ils n'ont qu'à s'acheter des voitures électriques ».

Les prochains projets de Macron sont une réforme des retraites et de l'assurance chômage. Ces deux réformes vont provoquer encore plus de protestations. Les sondages montrent que la population française soutient largement les gilets jaunes et leurs revendications alors que la popularité de Macron est passé de 55% en mai 2017 à 27% maintenant.

Quelques commentateurs  accusent l'Union Européenne d'être derrière les décisions de Macron. Mais ce n'est pas le cas. L'Union Européenne n'a jamais demandé la suppression de l'impôt sur la Fortune. De plus, l'Union Européenne met en place des politiques élaborées par les grands pays de l'Union. Macron pourrait donc surement les changer s'il le voulait.

Samedi dernier, les deux cotés furent violents. Mais Macron et la police sont loin d'être innocents de cette escalade de violence. Le 1er mai, Alexandre Benalla, un gradé de la sécurité de Macron était filmé en train de tabasser des manifestants. En juillet le scandale  éclata et Macron fit tout ce qui était en son pouvoir pour couvrir l'affaire. Il considère que la violence est une manière appropriée de gérer la résistance à sa politique.

La police a même placé des tireurs d'élite sur les toits

Une  vidéo montre un manifestant s'écrouler après avoir été touché par une balle, suivie d'une traînée lumineuse qui semble avoir été provoquée par une balle traçante tirée d'au-dessus. Une autre  vidéo montre une dizaine de policiers lourdement équipés utilisant leurs gourdins pour massacrer un manifestant isolé et non armé. Comme d'habitude, il est difficile de vérifier l'authenticité de ces vidéos.

Aujourd'hui, une vieille dame de 80 ans  est morte quand une grenade lacrymogène tirée par la police l'a atteinte en plein visage.

L'anthropologiste et démographe Emmanuel Todd  commentait les manifestations à la télévision française. En voici une traduction par  Sophia :

"C'est Macron qui est la source de ces violences. Il semble prendre plaisir à humilier les gens ordinaires. Avec l'affaire Benalla, nous avons vu la violence provenir non seulement du palais de l'Élysée mais du cerveau même du président

En refusant un moratoire sur les taxes qui ont provoqué ces manifestations, le gouvernement utilise une stratégie du chaos pour que, si ces manifestations actuellement populaires continuaient, une parte de la population commence à ne plus en vouloir »

Macron pourrait déclarer l'état d'urgence mais cela ne ferait qu'alimenter les manifestations. Il est peu probable que la « stratégie du chaos » de Macron fonctionne. Un président français est élu pour cinq ans. En 18 mois Macron a réussi à regrouper une large majorité contre lui. Il est peu probable qu'il arrive à tenir jusqu'au bout de son mandat.

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par jj pour le Saker Francophone

 lesakerfrancophone.fr

 Ajouter un commentaire
 Se réfère à :