« Pharma Papers » : les millions dépensés par les labos pharmaceutiques pour influencer médecins et députés

13-11-2018 8 articles multinationales.org 4 min #148222

Médicament

13 novembre 2018

Alors que le Parlement examine le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019, Basta ! et l'Observatoire des multinationales, en partenariat avec le collectif EurosForDocs, lancent les « Pharma Papers » pour mettre en lumière la toile d'influence tissée par les laboratoires pharmaceutiques, à coups de millions d'euros, autour de la profession médicale et des législateurs.

3,5 milliards d'euros dépensés par les labos au profit de professionnels de santé ; 100 millions de dépenses de lobbying en 2017 pour les dix plus gros laboratoires pharmaceutiques au monde.... Les chiffres révélés par  ce premier volet des « Pharma Papers » donnent le vertige, mais ils sont à la mesure des profits mirobolants accumulés par ces firmes aux dépens, trop souvent, des systèmes de sécurité sociale et des finances publiques.

Grâce au travail de journalistes, d'associations et d'experts, beaucoup d'attention a été accordé ces dernières années au problème de l'évasion fiscale. De la même manière que des entreprises et des riches particuliers privent les États des revenus qui devraient servir à financer les services publics ou lutter contre la pauvreté, les bénéfices de l'industrie pharmaceutique sont directement issus des milliards dépensés chaque année par l'assurance maladie. D'un côté des profits record, de l'autre le dé-remboursement de médicaments et la baisse des budgets publics, avec les conséquences dramatiques que l'on connaît, en particulier dans les hôpitaux.

Les liens tissés par les laboratoires pharmaceutiques au sein de la profession médicale sont l'une des clés de leur emprise sur les politiques de santé. Malgré une succession des scandales sanitaires mettant en cause le poids des conflits d'intérêts et l'influence intéressée de l'industrie, la transparence dans ce domaine reste lacunaire. Les obligations de transparence introduites suite au scandale du Mediator ne sont pas respectées, et il n'existe pas de mécanismes de contrôle. La base de données créée par le gouvernement pour rassembler les informations sur les cadeaux et autres rémunérations versées par les labos à la profession médicale, « Transparence Santé », semble conçue pour décourager les meilleures volontés.

C'est pourquoi le collectif EurosForDocs a créé un nouvel outil en ligne, accessible sur demande, pour permettre d'exploiter aisément ces données et mettre en lumière celles qui manquent. C'est grâce à cet outil, dévoilé à l'occasion du lancement des « Pharma Papers », que Basta ! et l'Observatoire des multinationales sont aujourd'hui en mesure de révéler l'ampleur des sommes dépensées par les labos au profit des médecins, les spécialités médicales les plus ciblées (notamment le cancer) ou encore les laboratoires les plus dépensiers en matière de lobbying (Sanofi et MSD). Mais aussi de démontrer, en prenant l'exemple du scandale du Levothyrox, comment des médecins qui ont défendu dans la presse le laboratoire incriminé, Merck, étaient payés par ailleurs par ce même laboratoire pour diverses prestations.

À terme, cet outil pourra être approprié par tout un chacun, professionnel de santé, décideur, journaliste ou simple citoyen. Ce qui contribuera à créer les conditions d'un véritable débat démocratique sur les politiques de santé et de médicaments, aujourd'hui largement confisqué par l'industrie pharmaceutique.

Avec les « Pharma Papers », Basta ! et l'Observatoire des multinationales mettent en lumière, à travers des enquêtes et des reportages, et la mise en lumière de données et de chiffres jusqu'ici peu accessibles, les confortables profits engrangés par les laboratoires pharmaceutiques sur le dos des systèmes de sécurité sociale, et les énormes moyens d'influence déployés pour préserver ces profits.

À lire :  bastamag.net

 multinationales.org

 Commenter

Articles associés plus récents en premier
20-12-2018 bastamag.net 19 min #149866

Immersion dans un congrès de formation de médecins sponsorisé par Big Pharma

...
Chaque année, 26 congrès « Preuves&Pratiques » son...
Le congrès Preuves&Pratiques, c'est l'arme de guerre marketi...
[]..
À l'entrée de la salle, les stands des financeurs de Preuves...
Un intervenant à presque 1900 euros par mois......
Entresto apparaît en effet dans le support d'intervention d'

12-12-2018 bastamag.net 19 min #149520

Santé : comment les labos se cachent derrière des campagnes de sensibilisation apparemment neutres

...
L'industrie pharmaceutique contourne la loi en finançant des...
« Noémie, 19 ans, n'en peut plus. Et pourtant il existe...
...
Selon l'association France Psoriasis, 1,5 million de Françai...
Le psoriasis, nouveau marché des labos...
Pourquoi les laboratoires visent particulièrement les person

06-12-2018 bastamag.net 5 min #149250

Pour la première fois, un médecin qui n'a pas déclaré ses liens d'intérêts est sanctionné

...
C'est sans précédent : la chambre disciplinaire du Cons...
...
D'après Euros For Docs, un résumé des avantages reçus par le...
Dans le cadre du débat sur l'élargissement de l'obligation v...
Cette obligation prévue par le Code de santé publique est ce...
Des liens, « de nature à altérer son indépendance 

30-11-2018 multinationales.org 6 min #148981

« Pharma Papers », volet 3 : Plongée dans les stratégies d'influence des labos

Lobbying...
30 novembre 2018...
...
Campagnes de sensibilisation faussement neutres, association...
Des campagnes de prévention dans le métro parisien apparemme...
Le deuxième volet des « Pharma Papers » a montré c...
Si un tel système perdure, c'est entre autres parce que les

3 articles 27-11-2018 bastamag.net 9 min #148847

Scandale des implants : comment le leader des technologies médicales écarte les critiques à coups de millions

...
Les « Implant Files », la nouvelle enquête journal...
Le champion mondial des prothèses et technologies médicales,...
Derrière ce scandale, il y a les mêmes méthodes que celles d...
Un filet à mandarines validé comme dispositif médical...
Le point de départ des « Implant Files » ? Un...
« En Europe, il est impossible de mettre sur le marché

26-11-2018 bastamag.net 19 min #148787

Le prix exorbitant de certains traitements menace l'universalité de notre modèle de santé

...
Pour la deuxième année consécutive, Basta ! a établi un...
Une question de vie... ou de mort. Pour des raisons budgétai...
C'est ce qui ressort de l'analyse du coût des médicaments po...
Augmentation impressionnante des dépenses de médicaments rem...
Premier enseignement : les dépenses de médicaments remb...

21-11-2018 multinationales.org 5 min #148558

« Pharma Papers », volet 2 : les milliards de la sécu qui tombent dans les poches des labos

Santé...
21 novembre 2018...
...
En une quinzaine d'années, les dépenses de médicaments de la...
Les données que nous rendons publiques avec ce deuxième vole...
Les remboursements de médicaments que nous avons pu analysés...
L'anti-cancéreux Opdivo, du laboratoire Bristol Myers Squibb

 Se réfère à : 1 article

 Référencé par : 1 article