La France commémore la fin de la première guerre mondiale

04-11-2018 31 articles aa.com.tr 3 min #147851

AA / Tunis

A l'occasion de la célébration du 100e anniversaire de l'Armistice (marquant la fin de la première guerre mondiale), le Président français, Emmanuel Macron, entame dimanche, une tournée dans la région française du Grand-Est, a annoncé l'Elysée dans un communiqué.

Cette tournée présidentielle se poursuivra du 4 au 10 novembre. Macron devra se rendre dans 11 départements français abritant les principaux endroits où ont eu lieu des combats lors de la Grande Guerre 14-18.

« A l'image de ces territoires, frappés par la Grande Guerre et désormais par de fortes mutations dans les domaines économiques, sociaux et industriels, c'est le redressement qui sera au cœur même de l'itinérance», a expliqué le texte de l'Elysée.

L'arrivée du Président est prévue dimanche soir à Strasbourg et son parcours est prévu de l'est jusqu'au nord de la France.

« Des champs de bataille de Verdun à la ville de Reims, en passant par les Éparges, le président de la République honorera le sacrifice de tous les soldats et rappellera le sens de leur combat », détaille le communiqué de la présidence française.

« Cette itinérance s'achèvera par une commémoration d'ampleur internationale le dimanche 11 novembre à l'Arc de triomphe en présence des troupes et de chefs d'Etat et de gouvernement du monde entier ».

A son arrivée, le président français sera accompagné par son épouse, Brigitte, et son homologue allemand, Frank-Walter Steinmeir.

Selon le programme, les deux président assisteront à un Concert sur le thème de «La paix européenne et du retour de l'Alsace-Moselle à la France».

Mardi à Reims, le chef de l'Etat français sera accompagné par son homologue malien, Ibrahim Boubaker Keita, pour rendre hommage à « l'armée noire » ayant combattu aux côtés des Français.

Une « Cérémonie militaire (honneurs aux drapeaux, hymnes, revue des troupes) » et une « cérémonie civile (évocation de l'Armée noire et du monument de Reims par l'écrivain Alain Mabanckou) » sont prévues, ainsi qu'une allocution du président Keita.

Vendredi à Albert et Péronne, Macron aura un entretien et une séance de travail avec la première ministre du Royaume-Uni, Theresa May, avant de se rendre à la nécropole franco-britannique de Thiepval.

Enfin, samedi, aura lieu une Cérémonie franco-allemande de commémoration à la Clairière de l'Armistice à Compiègne.

Pour rappel, l'Armistice est un accord signé le 11 novembre 1918, marquant la fin de la première guerre mondiale (1914-1918) avec la victoire des Alliés et la défaite de l'Allemagne.

 aa.com.tr

 Ajouter un commentaire

modules attachés ordre chronologique
05-11-2018 reseauinternational.net 11 min #147867

1918, naissance du récit géopolitique de la « guerre à l'échelle du monde »

par Karoline Postel-Vinay

La guerre qui s’acheva à l’automne 1918 portait le nom de « grande guerre » en France et de « great war » en Angleterre. En Allemagne, elle n’était pas « grande » mais planétaire, et s’appelait « Weltkrieg » ou « guerre mondiale ».

05-11-2018 histoireetsociete.wordpress.com 5 min #147892

1918 en Allemagne une révolution ouvrière matée dans le sang par les corps francs ... et le socialiste Noske

En cet instant de commémoration de la fin de la première guerre mondiale, des événements que la grande presse se garde bien de rappeler !

Sur fond de rejet de la grande boucherie, d'aspiration à la paix, au progrès social et au changement radical de société !

SOURCES : Wikipedia et :

 gauchemip.org

Les Mutineries de Kiel éclatent au début de novembre 1918 et préludent à l'effondrement de l'Empire allemand et à la fin de la Première Guerre mondiale.

07-11-2018 histoireetsociete.wordpress.com 5 min #147950

Ce qu'ils cachent sur l'armistice du 11 novembre !

En cette célébration centenaire sur l'armistice la propagande va bon train.

On s'apitoie avec raison sur le sort insupportable des combattants !

Macron dans son périple mémoriel dans les Hauts-de-France s'est cantonné jusque là à un hommage à tous les soldats quel que soit leur camp.

Mais ce qui ne sera pas dit c'est qu'à l'époque un même souci hantent les états-majors des deux cotés : l'immense lassitude, la révolte des populations et des soldats à l'encontre des états-major peu soucieux de la vie humaine, l'aspiration à la paix et au progrès social, l'épuisement des populations a déjà conduit en Russie à une authentique révolution prolétarienne.

07-11-2018 14 articles francais.rt.com 4 min #147986

Pour Macron, le maréchal Pétain a «été un grand soldat» pendant la Grande Guerre (Video)

© François Nascimbeni Source: AFP

Interrogé sur l'hommage rendu par l'état-major aux huit maréchaux de la Première Guerre mondiale le 10 novembre aux Invalides pour le Centenaire de l'Armistice, le président français a trouvé légitime que le maréchal Pétain y figure.

Rendre hommage à tous les chefs militaires français de la guerre 14-18 le 10 novembre aux Invalides à Paris ? La décision fait polémique en raison de la présence du maréchal Pétain parmi les huit maréchaux honorés.

09-11-2018 investigaction.net 3 min #148069

Commémorations de la fin de la guerre 14-18

09 Nov 2018

Article de :  Michèle Janss

Il y a cent ans se terminait la guerre 14-18. Un horrible conflit, où l'utilisation des gaz et les progrès de l'artillerie firent non seulement de nombreux morts mais aussi laissèrent des quantités d'hommes mutilés, aveugles ou fous.

C'est cela qu'on commémore aujourd'hui avec l'aide des médias. Un devoir de mémoire devenu un outil institutionnel.

11-11-2018 aa.com.tr 3 min #148134

France / Armistice : Grande mobilisation sécuritaire à Paris

AA / Tunis

A l'occasion de l'arrivée à Paris de 98 délégations étrangères et de 72 chefs d'Etat et de gouvernements, le ministre français de l'intérieur a annoncé la mobilisation, dimanche, de « 10 mille forces de l'ordre pour sécuriser l'ensemble du dispositif de commémoration » du centenaire de l'Armistice.

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé cette mesure dans un communiqué de presse, consulté par Anadolu.

11-11-2018 lesakerfrancophone.fr 3 min #148142

Il y a cent ans : la fin de la guerre qui aurait dû mettre fin à toutes les guerres

Par Ugo Bardi - Le 4 novembre 2018 - Source  CassandraLegacy

publié] cette année était dédiée à la mémoire d'un héros oublié de la Grande Guerre, Armando Vacca. Il s'est battu autant que possible pour la paix, au point qu'il a donné sa vie pour une cause contre laquelle il s'était battu.

11-11-2018 francais.rt.com 8 min #148148

Antidémocratique : Poutine fustige le traitement réservé à Rt par l'Elysée (Exclusif)

© GONZALO FUENTES Source: Reuters

Dans une interview exclusive à RT France, le président russe Vladimir Poutine a dénoncé le refus, récemment exprimé par le gouvernement, d'accréditer RT France à l'Elysée. Il défend la «liberté de circulation de l'information».

Le gouvernement français et le président Emmanuel Macron ont affiché à plusieurs reprises depuis 2017 leur animosité envers RT France.

12-11-2018 mondialisation.ca 8 min #148150

Jour Du Souvenir- L'Histoire se répète quand on l'oublie

L'écrivain espagnol George Santayana écrivait dans son livre Soliloquies in England (1922) que seuls les morts voient la fin de la guerre, et que ceux qui ignorent l'Histoire sont condamnés à la répéter. Je rajouterais à ces sages paroles que ceux qui permettent aux puissants de ce monde de continuer à nous entraîner dans la spirale fratricide de la guerre pour assouvir leur cupidité sadique sont condamnés à les laisser répéter l'Histoire.

12-11-2018 mondialisation.ca 7 min #148151

Le 11 novembre, 1918, il y a 100 ans...

[Automne 1918, après la faillite de la grande offensive allemande] :

La grande majorité des soldats allemands sur le front occidental se rendait compte que la guerre était perdue, ils en avaient plus qu'assez et voulaient rentrer chez eux. Et ils ne cachaient pas leur mépris pour les politiciens et les généraux qui avaient déclenché le conflit et leur avaient ainsi infligé toute cette misère.

12-11-2018 arretsurinfo.ch 2 min #148161

Macron, 18 mois face à l'Armée avec le colonel Jacques Hogard

Commémorations du centenaire de la Grande Guerre sans défilé militaire, récupération politique, invités douteux reçus en grande pompe à l'Elysée, démission du chef d'Etat major des Armées, depuis l'arrivée d'Emmanuel Macron à la présidence de la République, les écarts face à la Grande Muette s'enchaînent.

Le colonel Jacques Hogard, officier supérieur, ancien parachutiste de la légion étrangère, commente l'attitude du chef de l'Etat à l'égard de l'Armée depuis le début du quinquennat...

12-11-2018 reseauinternational.net 2 min #148163

Honorons les morts, mais n'oublions pas la leçon

par Bruno Guigue

Honorer la mémoire des générations sacrifiées de 14-18 est un devoir à l'égard de tous ceux qui ont été pris malgré eux dans la tourmente de la guerre.

Mais à quoi bon, si l'on n'ouvre les yeux sur ces sanglantes bacchanales qui ont immolé quinze millions d'hommes cueillis dans la fleur de la jeunesse, si l'on ne dénonce l'horreur du grand carnage, la

12-11-2018 les-crises.fr 2 min #148171

Les origines de la première Guerre Mondiale, par Henri Guillemin

12-11-2018 histoireetsociete.wordpress.com 2 min #148185

Avec le 100e anniversaire de la première guerre mondiale on a incontestablement assisté à un déferlement de propagande et de récupération politicienne.

Et à une manipulation des faits !

En tout cas pour certaines parties, dans le film diffusé hier au soir sur la 2 : « Apocalypse, la paix impossible » avec des commentaires ignobles de Mathieu Kassovitz concernant en particulier la Révolution bolchevique et la révolution allemande de novembre 1919.

Tout cela sous le couvert de la recherche de la paix.

C'est que les causes prof

12-11-2018 ruptures-presse.fr 6 min #148197

Macron et Merkel tordent l'Histoire au service de la fable européenne

La mémoire n'est jamais neutre. Elle résulte souvent d'un mélange entre le souvenir collectif de chaque peuple, et le récit officiel que tentent de faire prévaloir les dirigeants.

Pour tous les Français le 11 novembre est une date familière : l'anniversaire de l'Armistice se situe presque au même niveau que la fête nationale du 14 juillet. En Allemagne en revanche, le 11 novembre, c'est carnaval.

13-11-2018 mondialisation.ca 4 min #148201

Vidéo - Commémorations de la fin de la guerre 14-18

Il y a cent ans se terminait la guerre 14-18. Un horrible conflit, où l'utilisation des gaz et les progrès de l'artillerie firent non seulement de nombreux morts mais aussi laissèrent des quantités d'hommes mutilés, aveugles ou fous.

C'est cela qu'on commémore aujourd'hui avec l'aide des médias. Un devoir de mémoire devenu un outil institutionnel. Dans les écoles, le cours d'histoire est considéré comme la construction d'une mémoire commune, la transmission d'un héritage culturel, « elle doit sauvegarder la mémoire des événements qui aident à comprendre le passé et le présent dans la perspective d'un attachement personnel et collectif aux idéaux qui fondent la démocratie » (1) On se contente bien souvent d'aligner des événements qui, en se combinant, auraient mené à la guerre, comme par fatalité.

13-11-2018 tlaxcala-int.org 5 min #148203

Forum de Paris : le sinistre théâtre de la « paix »

 Nuevo Curso

Hier, dimanche 11 novembre a été le jour de la grande messe à Paris. Le sermon de Macron, le célébrant, posait les choses dans les termes dramatiques avec lesquels la bourgeoisie européenne vit le moment présent, prise entre la guerre commerciale yankee et la crainte qu'une nouvelle course nucléaire entre les USA et la Russie ne la condamne à obéir aux Yankees.

13-11-2018 2 articles voltairenet.org 8 min #148208

Patriotisme vs. Nationalisme

par Thierry Meyssan

Devant un parterre de chefs d'État et de gouvernement, le président français a opposé les concepts de patriotisme et de nationalisme. Thierry Meyssan rappelle que cette rhétorique traduisait jadis la volonté de priver de leur souveraineté les peuples conquis, de dénier leur droit à disposer d'eux-mêmes. Elle s'applique désormais à tous.

Réseau Voltaire | Damas (Syrie) | 13 novembre 2018

13-11-2018 reseauinternational.net 17 min #148242

La Première Guerre Mondiale a peut-être pris fin il y a un siècle - mais pas pour le Moyen-Orient

A cause des actions des Britanniques, les conséquences de la Grande Guerre se font encore sentir aujourd’hui dans la région du Moyen-Orient.

Par Ibrahim Al-Marashi

Il y a cent ans, à la onzième heure du onzième jour du onzième mois de 1918, la Première Guerre Mondiale s’achevait. Le dernier membre de l’armée impériale britannique à mourir est le soldat canadien  George Lawrence Price, tué en Belgique par une balle de tireur d’élite allemande à 10h58. Deux minutes plus tard, les armes à feu se sont tues et ont été remplacées par les acclamations des soldats et des civils des deux côtés du front.

 Référencé par :