Un ingénieur syrien construit un sniper électronique avec une Kalachnikov pour protéger un village

09-10-2018 reseauinternational.net 6 min #146769

Un génie de l’ingénierie a été incité à inventer son arme meurtrière dans le contexte tragique où de terroristes de Daesh (ISIS) avaient tué, blessé et enlevé plusieurs dizaines de personnes dans son village cet été.

Hamzah Salam, un ingénieur du village de Shreihi à Suwayda, dans le sud de la Syrie, a construit une tourelle sur mesure à l’aide d’une mitraillette russe PK, qu’il a appelée « sniper électronique ».

« Le système automatisé surveille la situation et, le cas échéant, ouvre le feu. Mon ‘sniper électronique’ est très pratique: il peut être contrôlé à distance ou placé en mode de fonctionnement autonome » , a  expliqué  Salam à un correspondant arabe de Sputnik.

Selon l’ingénieur, la plate-forme « peut utiliser n’importe quelle arme de petit calibre, d’une mitrailleuse au fusil de sniper. Les caméras transmettent un signal à un ordinateur, qui analyse les données reçues. Sa tâche principale consiste à suivre le mouvement. L’ordinateur a Plusieurs scénarios prédéfinis : s’il détecte un comportement étrange dans un secteur donné, le système ouvre un feu, ce système est équipé d’un système de vision nocturne, garantissant une sécurité 24 heures sur 24. Le support de l’arme peut pivoter à 360 degrés, entraînant une couverture de tir maximale « .

Salam s’intéresse à l’électronique depuis son enfance et réparait des lampes et des bouilloires avant d’apporter des améliorations aux radios et même d’inventer son propre microphone sans fil. À l’université, il s’est concentré sur la technologie des capteurs. Il poursuit maintenant ses recherches sur les clés électroniques et les systèmes de reconnaissance informatique.

Les circonstances dramatiques du moment ont poussé le jeune homme à inventer et à construire sa mitrailleuse automatique.  En juillet, des terroristes de Daesh (ISIS) * ont effectué des raids dans la ville de Sweida, en Syrie et dans ses environs, et ont procédé à des attentats-suicides et à des assassinats et enlèvements aveugles de personnes dans des villages voisins. La violence a entraîné la mort d’au moins 258 personnes, pour la plupart des civils, et blessé près de 200 autres. Le village de Salam, Shreihi, a subi des dizaines de victimes.

Les attaques ont poussé l’armée syrienne à intensifier ses attaques contre les terroristes. La semaine dernière, un correspondant de Spoutnik a annoncé que les terroristes avaient été  coupés  de leurs réserves d’eau douce dans la région montagneuse de la région et ont abandonné leurs  armes et leur barbe  derrière eux pour s’enfuir et tenter de se fondre dans la population civile locale.

* Un groupe terroriste interdit en Russie et dans de nombreux autres pays.

Source :  sputniknews.com

Traduction  Avic Réseau International

 reseauinternational.net

 Ajouter un commentaire
newsnet 18/10/09 13:03

à notre époque ceux qui partent en guerre sont les plus éveillés et ingénieux