Le Président Assad souhaite bon voyage au terroriste Mccain

06-09-2018 reseauinternational.net 4 min #145362

par Ziad Fadel

Je ne peux pas m’empêcher de rire. Le plus gros de tous les rongeurs, John McCain, vient de succomber à son cancer du cerveau, et pas trop tôt à mon avis. Le gliome que les médecins avaient découvert dans son cerveau détraqué était extrêmement « pernicieux » et tous les efforts pour prolonger sa misérable vie ont fini par être abandonnés, à sa propre requête. Il a claqué avant-hier et vous n’avez aucune idée des post-mortems et des éloges insensés qui ont aussitôt fleuri dans les merdias occidentaux.

McCain avait jadis fait les gros titres avec sa visite « secrète » en Syrie sans visa. On le voit sur cette photo poser avec Mohammed Nour et Abu Ibrahim, qui appartiennent tous deux à une branche d’Al-Qaeda appelée Al-Aasifa Al Shamaaliya ou « Tempête du Nord ». Ces spécimens de cancrelats venaient juste de kidnapper onze pèlerins chi’ites et les détenaient en réclamant rançon, menaçant de les tuer si  ce qu’ils exigeaient ne leur était pas accordé. Eh bien, la tempête s’est cassé la g… et c’est McCain qui a dû ramasser les pots cassés au milieu d’une tornade de critiques at home. Son porte-parole, un imbécile du nom de Rogers, préfigurant assez bien Sarah Huckabay Sanders, avait alors désespérément tenté d’esquiver la question de savoir comment il se faisait qu’un sénateur américain ait pu se compromettre avec cette vermine.

Le départ de McCain pour l’autre monde a certainement ajouté un article à ma collection de moments heureux. Il a maintenant rejoint des personnages aussi malfaisants que Sarkozy, Cameron, Berlusconi, le roi Abdullah, Obama, Boris Johnson, Westerwell, Hamad ben Khalifa et autres parangons de perfidie [dont la plupart, n’en déplaise à Ziad Fadel, ne sont pas encore tout à fait défunts, ndt].

McCain est devenu célèbre en tant qu’ancien prisonnier de guerre au Vietnam, dans cette horrible guerre où lui et beaucoup d’autres ont eu pour tâche de perpétrer un génocide sur un peuple qui ne souhaitait que réunir ses territoires du nord et du sud. Il a patriotiquement fait pleuvoir des mégatonnes de bombes sur des régions occupées par des populations civiles, dont les enfants dormaient sans un souci au monde. Et pourtant, personne n’a jamais songé à l’interroger sur ce petit détail embarrassant. Si on lui avait laissé le champ libre, il aurait fait la même chose sur les petits enfants arabes de Syrie. Il a certainement poussé à la guerre en Irak et soutenu l’agression catastrophique de la Libye. Ce rat ne mérite que le mépris.

Ses héros terroristes sont aujourd’hui coincés à Idlib. Ils vont bientôt le rejoindre. Qu’il brûle en enfer.

Source :  https://www.syrianperspective.com/2018/08/president-assad-bids-farewell-to-terrorist-john-mccai

Traduction : c.l. pour Les Grosses Orchades

via: lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr

 reseauinternational.net

 Proposer une solution
newsnet 18/09/06 19:23
qu'il brûle en enfer

et c'est effectivement ce qui va arriver