Le Royaume-Uni relance l'affaire Skripal

06-09-2018 9 articles voltairenet.org 3 min #145333

Le Premier ministre britannique, Theresa May, a révélé à la Chambre des Communes, le 5 septembre, que Scotland Yard était parvenu à identifier les auteurs de l'attaque au Novitchok contre Sergueï et Yulia Skripal ainsi que contre le sergent Nick Bailey [1].

Les deux hommes, du nom d'Alexander Petrov et de Ruslan Boshirov (des noms très communs en Russie), sont arrivés de Moscou à l'aéroport de Gatwick, le 2 mars à 15h et sont repartis à Moscou deux jours après, le 4 mars à 22h30.

Le Royaume-Uni n'a pas adressé de demande d'extradition à la Russie car celle-ci n'extrade jamais ses ressortissants.

Le gouvernement russe a immédiatement affirmé ne pas savoir de qui il s'agissait et a demandé à Londres de lui transmettre les empreintes digitales de ces personnes. La procédure d'attribution de visas à des citoyens russes exige en effet une prise d'empreintes. Cependant, le gouvernement May s'y est opposé.

En l'absence de moyens d'identification les accusations britanniques restent invérifiables.

Le conflit entre le Royaume-Uni et la Russie a hanté le XIXème et le XXème siècle. Il n'était pas rare que les Britanniques utilisent de fausses preuves pour accuser les Russes de nouveaux maux. Ainsi, en 1924, avec une fausse tentative soviétique d'influencer les élections au Royaume-Uni [2].

[1] " Theresa May statement on the Salisbury investigation ", by Theresa May, Voltaire Network, 5 September 2018.

[2] Sur le faux télégramme Zinoviev, voir : «  L'affaire Skripal : le mensonge de trop ? », par Michael Jabara Carley, Traduction Jean-Marc Chicot, Strategic Culture Foundation (Russie), Réseau Voltaire, 23 avril 2018.

 voltairenet.org

 Ajouter un commentaire

Articles associés plus récents en premier
15-09-2018 entelekheia.fr 11 min #145705

Affaire Skripal : l'étrange alibi russe

Par Craig Murray
Paru sur le  blog de l'auteur sous le titre The Strange Russian Alibi

Comme pour beaucoup de gens, ma première pensée au vu de l'interview de Boshirov et Petrov - qui sont apparemment leurs vrais noms - est qu'ils n'étaient pas très convaincants. L'interview elle-même se déroule apparemment autour d'une table exiguë, avec une caméra et un éclairage médiocres, et l'intervieweuse semble incapable poser des questions approfondies qui auraient permis d'éclairer vraiment les choses.

14-09-2018 francais.rt.com 3 min #145668

Les suspects de l'affaire Skripal se confient à Rt (Interview Exclusive Complete)

© RT

Margarita Simonian, rédactrice en chef monde de RT, a interviewé les deux hommes présentés par les services britanniques comme les suspects de l'affaire Skripal, Alexandre Petrov et Rouslan Bochirov. Ils martèlent ne pas être liés à cette affaire.

Dans une interview accordée à la rédactrice en chef monde de RT, Margarita Simonian, et diffusée le 13 septembre,  les deux hommes présentés par les autorités britanniques comme les suspects de l'affaire Skripal, Alexandre Petrov et Rouslan Bochirov, assurent ne pas être des agents du GRU et disent craindre pour leur vie.

13-09-2018 lesakerfrancophone.fr 9 min #145645

Formidable Grande-Bretagne !

Par Dmitry Orlov - Le 6 septembre 2018 - Source  Club Orlov

Les Britanniques viennent de fournir à mon article précédent, « Ceux qui disent la vérité et ceux qui la fausse] nt », une petite étude de cas très soignée : le lendemain même où je l'ai publié, le gouvernement de Theresa May a endossé son rôle en tant que l'un des premiers Faussaires du monde et a publié l'épisode suivant des fausses nouvelles sur l'empoisonnement des Skripal.

13-09-2018 3 articles lesakerfrancophone.fr 12 min #145644

Non, ce n'est pas un complot... juste une pathologie

Le département d'État américain a clairement exposé ses plans pour garantir la primauté mondiale de l'Amérique

Par Sergueï Latychev - Le 1er septembre 2018 - Source  The Saker

S'exprimant devant la commission des relations extérieures du Sénat, l'assistant du secrétaire d'État pour l'Europe et l'Eurasie, Wess Mitchell, a déclaré que les États-Unis punissent la Russie parce que Moscou empêche Washington d'établir sa suprématie sur le monde.

07-09-2018 reseauinternational.net 10 min #145405

Les dernières conclusions de Londres dans l'affaire Skripal laissent supposer que la Russie a vaincu les barrières de l'Espace-Temps en Physique

Les sites de Craig Murray et de Moon of Alabama ont apporté des mises à jour dans leur publication initiale, disant que les autorités britanniques ont précisé que les deux photos ont été prises au même moment, mais dans deux couloirs différents. Voila résolue la question de l’espace. Il reste néanmoins la question du temps, c’est à dire la parfaite synchronicité des photos prises comme si les deux personnes se déplaçaient parfaitement en parallèle, à la seconde près.

07-09-2018 entelekheia.fr 7 min #145392

Skripal, le retour : l'étrange horodatage des agents russes + Maj

Par B
Paru sur  Moon of Alabama sous le titre The Strange Timestamp In The New Novichok 'Evidence' - UPDATED

Ces jours derniers, à un moment politiquement opportun, le gouvernement britannique a publié de nouvelles informations sur l'empoisonnement de l'espion britannique Sergueï Skripal, sa fille et trois autres personnes.

07-09-2018 entelekheia.fr 8 min #145391

Skripal, le retour : le mystère s'épaissit

Par Craig Murray
Parus sur le  blog de l'auteur sous le titre Skripals - The Mystery Deepens

Le moment où « Boshirov et Petrov » auraient été présents à Salisbury pour commettre l'attentat se situe entièrement dans les limites de la période de quelques heures où, selon toutes les  sources officielles, les Skripal avaient quitté leur domicile avec leur téléphone portable éteint.

06-09-2018 voltairenet.org #145339

Les étranges photos des « espions russes »

 voltairenet.org

Scotland Yard a publié les photographies de l'arrivée des deux « espions russes » présumés de l'affaire Skripal, à l'aéroport de Gatwick, le 2 mars 2018.

Cependant, les photos, prises par la même caméra de surveillance à la sortie du même vol, portent exactement la même heure à la seconde près.

 Référencé par :