Un ancien nonce apostolique accuse le pape François d'avoir couvert des abus sexuels, demande sa démission

26-08-2018 entelekheia.fr 10 min #144945

Sous la pression des scandales qui s'accumulent et de l'exode de ses fidèles, l'Église catholique va-t-elle réaliser que les mots ne suffisent plus et que le moment d'un grand nettoyage est venu pour elle, si elle espère survivre ?

Par Tyler Durden
Paru sur  Zerohedge sous le titre Vatican Official Accuses Pope Francis Of Covering Up Sexual Abuse, Calls For Resignation

Dans un extraordinaire témoignage écrit de 11 pages que Ross Douthat, du New York Times, a décrit comme une « bombe de proportions historiques », un ancien nonce apostolique - un ambassadeur du Vatican - aux États-Unis, fait ce que beaucoup de gens ont demandé en offrant son témoignage sur « qui dans la hiérarchie savait quoi, et quand » à propos des crimes du Cardinal McCarrick. Le témoignage met en cause une foule d'ecclésiastiques de haut rang. Et le pape.

Ross Douthat 26/08/2018 04:07:21 1909 1198  145796/271
Annnnnd in the evening's *other* news, this document is quite possibly a truly historic bombshell in the life of the Roman Catholic Church.
https://assets.documentcloud.org/documents/4784141/TESTIMONYXCMVX-XENGLISH-CORRECTED-FINAL-VERSION.pdf

(Eeeeet, dans les *autres* nouvelles du jour, ce document est possiblement une véritable bombe de proportions historiques dans la vie de l'Eglise catholique romaine. https://assets.documentcloud.org/documents/4784141.pdf)

Vigano a dit qu'il a parlé au pape François en 2013 d'allégations d'abus sexuels contre un prêtre éminent - et que François n'a rien fait. Aujourd'hui, l'ancien fonctionnaire, Mgr Carlo Maria Vigano, 77 ans, demande à François de démissionner.

Vigano a porté ses accusations dans une longue déclaration qui se termine par un appel à la démission de François :

« En ce moment extrêmement douloureux pour l'Église universelle, il doit reconnaître ses erreurs et, conformément au principe de tolérance zéro qu'il a lui-même proclamé, le pape François doit être le premier à donner le bon exemple aux cardinaux et aux évêques qui ont couvert les abus de McCarrick et démissionner avec eux tous. »

L'ancien officiel du Vatican, qui a été nonce apostolique à Washington D.C. de 2011 à 2016, a dit qu'à la fin des années 2000, le pape Benoît XVI avait « imposé au cardinal McCarrick des sanctions similaires à celles qui lui sont maintenant imposées par le pape François » et que Viganò avait personnellement parlé au pape François de ces sanctions en 2013 [qui avaient été levées entretemps, même si Vigano n'a jamais pu savoir pourquoi et dans quelles circonstances, voir son témoignage, NdT].

L'archevêque Viganò a écrit dans son témoignage que le pape François « continuait à couvrir » McCarrick, et que, et non seulement il « n'avait pas tenu compte des sanctions que le pape Benoît lui avait imposées », mais qu'il avait également fait de McCarrick « son conseiller de confiance ». Selon Vigano, l'ancien archevêque de Washington a conseillé au Pape de nommer un certain nombre d'évêques aux États-Unis, y compris les cardinaux Blase Cupich de Chicago et Joseph Tobin de Newark.

CBS News a parlé par téléphone à Vigano, qui a confirmé ses propos et dit qu'il parlait maintenant « pour combattre la situation grave dans l'église, pour protéger l'Eglise et aussi pour mettre fin aux abus à l'avenir ». Il a dit à Anna Matranga, productrice de CBS News, qu'il n'a rien à gagner à parler et qu'il se contente d'énoncer des faits.

Vigano, qui a pris sa retraite en 2016 à l'âge de 75 ans, a décrit un échange avec François le 23 juin 2013, peu après qu'il soit devenu pape, au sujet du cardinal Theodore McCarrick, l'ancien archevêque de Washington, D.C., qui a démissionné le mois dernier à cause d'allégations d'abus sexuels sur des étudiants de séminaire et un enfant de chœur.

Vigano écrit qu'il a parlé à Francois des allégations d'abus sexuels de McCarrick : « Saint Père, je ne sais pas si vous connaissez le Cardinal McCarrick, mais si vous posez la question à la Congrégation pour les évêques, il y a un épais dossier à son sujet. Il a corrompu des générations de séminaristes et de prêtres, et le Pape Benoît XVI lui avait ordonné de se retirer dans une vie de prière et de pénitence ».

Vigano écrit que le pape n'a pas répondu à la déclaration, et que McCarrick a continué dans son rôle de figure publique pour l'église.

« Le Pape François a demandé à plusieurs reprises une transparence totale dans l'Église. Il doit honnêtement avouer la date à laquelle il a appris pour la première fois les crimes commis par McCarrick, qui a abusé de son autorité auprès de séminaristes et de prêtres. En tout cas, le Pape l'a appris de ma part le 23 juin 2013 et a ensuite continué à le couvrir. »

Samedi à Dublin, le pape François a parlé du scandale des abus sexuels. « L'incapacité des autorités ecclésiastiques - évêques, supérieurs religieux, prêtres et autres - à traiter adéquatement ces crimes répugnants a suscité à juste titre l'indignation et demeure une source de douleur et de honte pour la communauté catholique «, a-t-il dit. « Je partage ces sentiments. »

Le pape François a accepté la démission de McCarrick le 28 juillet. McCarrick a protesté de son innocence, mais ce mois-ci, un Grand jury de Pennsylvanie  a publié un rapport officiel selon lequel plus de 300 prêtres ont abusé de plus de 1 000 enfants, et probablement de milliers d'autres, sur sept décennies.

Ce mois-ci, le père Boniface Ramsey, de New York, a dit à CBS News qu'il s'était plaint à plusieurs reprises de McCarrick, et qu'il avait entendu parler de son comportement dérangeant dès 1986.

Près de 100 des membres du clergé accusés viennent du seul diocèse de Pittsburgh, où Donald Wuerl, l'actuel cardinal de Washington, D.C., a été évêque pendant 18 ans.

Dans sa déclaration, Vigano écrit que Wuerl savait aussi au sujet de McCarrick. « Ses récentes déclarations selon lesquelles il ne savait rien.... sont absolument risibles. Le cardinal ment sans vergogne », écrit Vigano.

Lors d'une interview avec Nikki Battiste, de CBS News, avant le rapport du grand jury, Wuerl avait déclaré qu'il était prompt à traiter les allégations éventuelles d'abus sexuels et qu'il n'était au courant d'aucune rumeur au sujet de McCarrick. « S'il y avait eu des allégations, nous les aurions traitées immédiatement. Pendant tout la période que [McCarrick] a passée ici et certainement, pendant tout le temps que j'ai passé ici, il n'y a jamais eu d'informations à son sujet. Personne n'est jamais venu me dire « il m'a fait ça ». Personne. Personne. Et rappelez-vous, nous parlions seulement de Pittsburgh. J'étais à Pittsburgh... nous ne suivions pas les rumeurs des différentes parties du pays. »

Wuerl a également suggéré à CBS News que McCarrick avait payé le prix de ses actes. « Il a démissionné et sa démission a été acceptée. Et on lui a dit de rester à l'isolement....c'est une pénalité assez substantielle à payer. »

La déclaration de Vigano appelle l'Église à l'action.

« Si nous voulons restaurer la beauté de la sainteté sur le visage de l'Épouse du Christ - si terriblement défigurée par tant de crimes abominables, si nous voulons vraiment libérer l'Église du marécage nauséabond dans lequel elle est tombée, nous devons avoir le courage de démanteler la culture du secret et de confesser publiquement les vérités que nous avons gardées cachées. »

Ross Douthat 26/08/2018 04:17:51 1510 458  145796/271
Annnnnd in the evening's *other* news, this document is quite possibly a truly historic bombshell in the life of the Roman Catholic Church.
https://assets.documentcloud.org/documents/4784141/TESTIMONYXCMVX-XENGLISH-CORRECTED-FINAL-VERSION.pdf

Comme le conclut Douthat, « Soit il s'agit d'une calomnie extraordinaire de perfidie, soit c'est un acte de révélation qui devrait signifier la perte d'à peu près tous les noms mentionnés dans ses pages. Cette déclaration donne une impression apocalyptique, de toute façon. »

Le témoignage de l'archevêque Carlo Maria Vigano, ancien nonce apostolique aux USA, est redonné en lien ici, PDF en anglais).

Traduction Entelekheia
Photo Pixabay

 entelekheia.fr

 Proposer une solution