La Russie condamne la tentative d'assassinat contre le président vénézuélien Maduro

05-08-2018 francais.rt.com 3 min #144373

© RT France

La Russie a condamné la tentative d'assassinat au moyen de drones explosifs auquel a réchappé le président vénézuélien Nicolas Maduro, y voyant une action ayant pour objectif de déstabiliser la situation du pays.

«Nous condamnons fermement  la tentative d'assassinat du président de la République bolivarienne du Venezuela », a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué cité par l'AFP, ce 5 août. «Nous considérons qu'utiliser des méthodes terroristes comme moyen de lutte politique est catégoriquement inacceptable», précise t-il.

Le ministère a ajouté qu'il apparaissait «évident que de telles actions [avaient] pour but de déstabiliser la situation du pays après le Congrès du Parti socialiste du Venezuela [fin juillet], qui a présenté des mesures prioritaires pour restaurer l'économie». «Nous sommes convaincus que le règlement des différends politiques doit se faire exclusivement de manière démocratique et pacifique», a également déclaré la diplomatie russe.

Lire aussi

Venezuela : les vidéos du discours de Maduro interrompu par une attaque de drones explosifs

Nicolas Maduro a déclaré avoir échappé le 4 août à une tentative d'assassinat, pendant qu'il prononçait un discours lors d'une cérémonie militaire à Caracas. Selon le ministre vénézuélien de la Communication Jorge Rodriguez, il s'est agi d'un attentat commis à l'aide de drones chargés d'explosifs. Sept militaires ont été blessés et hospitalisés à la suite de l'attaque, d'après le gouvernement.

Nicolas Maduro a mis en cause les «extrêmes droites» de son pays et de la Colombie voisine, ajoutant que «le nom [du président colombien] Juan Manuel Santos [était] derrière cet attentat». Le président vénézuélien a également fait savoir que «les premières investigations [indiquaient] que plusieurs des commanditaires [de l'attentat] viv[aient] aux Etats-Unis, dans l'Etat de Floride».

En outre, l'attaque a été revendiquée par un groupe rebelle se faisant appeler «Mouvement national des soldats en chemise», inconnu jusqu'alors, qui serait composé de civils et de militaires.

 Lire aussi : «Aujourd'hui on a essayé de m'assassiner» : Nicolas Maduro ciblé par des drones explosifs

 francais.rt.com

 Ajouter un commentaire